Dernières nouvelles
test qidi tech x plus 3 blog

Qidi Tech X-Plus 3, le test

Dans sa troisième génération, la gamme “X” du constructeur Qidi Tech s’est considérablement améliorée. Les trois modèles d’imprimante 3D FDM en caisson fermé reçoivent Klipper en natif et sont devenus des produits recommandés et recommandables par leurs propriétaires et la communauté des makers. Nous testons ici la Qidi X-Plus 3, imprimante très complète et compatible avec des filaments techniques haute température.

Préambule : ce test de la Qidi X-Plus 3 ne se veut pas aussi complet et aussi technique que l’excellente revue de fran6p sur la Qidi X-Max 3, la grande sœur de cette X-Plus. Les deux machines sont techniquement très proches, je vous recommande donc de lire également ce test et son fil de discussion sur le forum pour connaitre tous les détails sur cette troisième génération de “X” chez Qidi Tech.

Fiche technique de la Qidi X-Plus 3

La QidiTech X-Plus 3 est une imprimante 3D volumineuse avec un enceinte fermée de 51.1 x 52.7 x 52.9 cm. A cela, il faudra au moins ajouter une trentaine de centimètres à l’arrière de la machine pour le support de filament et permettre d’interchanger les bobines. Il faut aussi prévoir un peu de marge en hauteur pour mettre en place ou retirer le capot supérieur, nécessaire avec l’utilisation de certains filaments.

Le châssis en acier est orné d’une coque en plastique, d’une porte et d’un capot en plexiglas. La buse en acier renforcé peut atteindre 350°C et fondre des filaments techniques qui demandent également une chambre d’impression fermée et chauffée (PET-CF, PC, PA12-CF, ABS-GF, Nylon…). La température intérieure est paramétrable jusqu’à 65°C.

TechnologieFDM
StructureCoreXY
Volume maximal d’impression280 x 280 x 270 mm
Hauteur de coucheDe 50 à 350 microns
Tête d’impressionExtrudeur Direct Drive avec corps de chauffe en céramique
Type de buse– Laiton pour les matériaux communs
– Acier trempé pour les matériaux abrasifs
Température maximale de la buse350°C
Vitesse maximale d’impression600 mm/s
Nivellement du plateauAutomatique en 16 points, assisté par Klipper
Filaments compatiblesPLA, ABS, PETG, TPU, HIPS, PC, ASA…
Surface d’impressionPlaque PEI flexible et texturée
ConnectivitéWiFi, Ethernet, USB
Logiciel slicerQidi Slicer
FirmwareKlipper
Dimensions51.1 x 52.7 x 52.9 cm
Poids24.3 kg
ConcurrenceCreality K1C, Bambu Lab X1C, Qidi X-Max 3
L'imprimante Qidi Tech X-Plus 3 sur le comparateur

Déballage (unboxing)

Un gros carton de 31 kg que le livreur ne voulait pas sortir seul de son camion, pour un poids net de 24 kg une fois libérée de ses protections. L’imprimante est bien protégée dans son carton avec du polystyrène aux coins renforcés, de l’épais film bulle autour du caisson et diverses mousses à l’intérieur pour que rien ne bouge. La seule difficulté du déballage est de réussir à sortir l’engin de son carton, du fait de son poids important. La suite est aussi simple qu’un cadeau de Noël.

Les accessoires

Le constructeur fournit un carton avec tous les accessoires, eux aussi protégés et bien maintenus. Il n’y a pas de boite en plastique, ce carton pourra donc faire office de coffre à outils, ou à vous de trouver meilleur endroit pour ranger les accessoires :

  • Spatule en métal
  • Bâton de colle
  • Clé USB de 16 Go
  • Support de bobine
  • Feuille de nivellement
  • Câble d’alimentation
  • Câble Ethernet
  • Clé plate, clés Allen, tournevis cruciforme
  • Aiguille à déboucher
  • Quelques vis de rechange

Mais aussi :

  • Un Dryer Box pour conserver le filament dans des conditions optimales
  • Une bobine de 500 g de PLA “Rapido”
  • Une hotend haute température
  • Un sachet de dessicant
  • Un sachet de charbon actif

Deux modes d’emploi papier sont fournis : un Quick start (en anglais) et un Manuel de l’utilisateur (traduit en français). Le premier est aussi disponible au format PDF sur la clé USB, toujours en anglais uniquement.

Contenu de la clé USB Qidi X-Plus 3

La clé USB de marque Netac a une capacité de 16 Go, ce qui est appréciable en complément des 8 Go de stockage interne à l’imprimante. Le contenu du support est limité au logiciel QidiSlicer (aux formats Linux, Mac et Windows), à six fichiers gcode (dossier “Test file”) et au guide de démarrage en PDF.

qidi tech x plus 3 cle usb
Acheter sur GeekBuying

Montage Qidi Tech X-Plus 3

Comme toute imprimante de ce type, la machine est livrée déjà assemblée. Des petits pieds en caoutchouc sont fournis pour assurer une parfaite stabilité à l’imprimante durant ses impressions à haute vitesse. Ils sont facultatifs.

Etape importante pour ne pas endommager l’outil : penser à vérifier la tension électrique comme l’indique le manuel. Problème, le sélecteur de tension est très mal situé et il faudra user d’un petit miroir pour vérifier sa valeur, ou démonter l’alimentation sous l’imprimante pour observer et la modifier si nécessaire. Si la découpe dans la tôle avait été un peu mieux pensée, on ne se retrouverait pas dans des gesticulations pour arriver à voir la position de l’interrupteur.

qidi xplus tension

Mise en route de la Qidi XPlus 3

Il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton d’alimentation. L’écran démarre avec un choix de la langue d’affichage, dont le français. Pour éviter les erreurs de traduction et par habitude, la configuration ci-dessous a été faite en anglais mais j’ai par la suite utilisé les menus en français, sans être dérangé par des traductions hasardeuses.

Les écrans de l’assistant sont dynamiques avec de courtes vidéos pour montrer les étapes à appliquer. Après avoir retiré les quelques mousses de protection, il faudra utiliser une solide paire de ciseaux pour couper les attaches en plastique qui maintiennent l’extrudeur et l’axe Z. Une des clés Allen fournie sert à libérer le plateau d’impression. Les indications sont explicites avec des autocollants sur les parties en question. On peut saluer le soin apporté par Qidi Tech au conditionnement de son imprimante X-Plus3.

La vidéo officielle est un compagnon utile, au même titre que la doc papier ou le PDF “Quick start”, pour ne rien oublier.

Passée cette étape de “libération” des composants de l’imprimante, l’assistant propose de faire un premier nivellement du plateau avec la feuille fournie. S’en suit un auto-leveling de toute la surface d’impression en seize points, puis la calibration de l’input shaping.

Qidi Tech X Plus 3 Klipper

Impressions de test (PLA)

La clé USB contient six fichiers gcode mais ceux-ci sont également présent sur la mémoire interne de la Qidi X-Plus 3. Premier essai avec le logo de Qidi Tech (QIDI_plus3.gcode). Une prévisualisation bienvenue est affichée sur l’écran et une confirmation permet de demander ou non un “bed leveling” de vérification avant de démarrer la tâche. Ensuite, c’est du rapide, la tête d’impression s’agite dans tous les sens et la ventilation se fait (trop) entendre. Impossible d’imaginer une longue impression en restant dans la même pièce que l’imprimante.

Douze minutes plus tard (sans compter la mise en chauffe et la vérification du nivellement), le résultat est impeccable mais on n’en attend pas moins d’un fichier préparé par le constructeur et avec le PLA “rapide” fourni.

Le classique Benchy boat sort en 17 minutes sur cette version tranchée par Qidi. Rien à signaler non plus, tout est propre.

Logiciel slicer

Le constructeur est éditeur de QIDI Slicer dont une version est livrée sur la clé USB de la X-Plus 3 mais il y aura probablement une version plus récente à télécharger sur le site officiel et donc recommandée. Le logiciel Qidi Slicer est basé sur PrusaSlicer, lui-même une évolution de Slic3r. Qidi a le bon sens de le préciser et de remercier les contributeurs de ce programme open source.

Le logiciel QidiSlicer s’installe en un éclair. L’assistant d’installation ne propose que l’anglais et l’allemand (et des langues asiatiques) mais surprise, l’application est en français une fois démarrée. On reconnait clairement l’interface des logiciels dont il s’inspire :

qidi slicer intro

Le programme peut paraitre complexe à appréhender, ou au contraire trop basique dans ses possibilités. Une vue “Simple”, “Avancé” et “Expert” permet de masquer ou d’afficher des paramètres avancés

qidislicer simple avance expert

Il est donc tout à fait possible de préférer utiliser Prusa Slicer en lieu et place de QidiSlicer. Le constructeur est généreux en fournissant les profils pour la X-Plus 3 (mais aussi les X-Smart 3 et X-Max 3) pour les logiciels Prusa, Simplify3D et Cura. Qidi supporte aussi OrcaSlicer.

prusa slicer profil qidi

La Qidi X-Plus 3 en réseau et Klipper

Il n’y a pas que le logiciel slicer qui permette de communiquer avec cette imprimante. Comme d’autres modèles concurrents qui embarquent un firmware Klipper plus ou moins ouvert, la X-Plus 3 est accessible à distance par une page web ou par SSH pour surveiller, exécuter, maintenir.

La première étape est de connecter l’imprimante à son réseau Wi-Fi ou d’utiliser un câble Ethernet pour la relier en filaire à une box ou un switch. L’adresse IP reçue par la machine est indiquée sur l’écran (nécessite bien sûr un serveur DHCP).

Le slicer de Qidi supporte l’impression à distance et accède à l’interface Fluidd de la X-Plus 3 : il suffit d’ajouter une nouvelle imprimante, préciser le type “Klipper via Moonraker” et indiquer son adresse IP. On visualise l’état de la machine et on peut lui demander des impressions à distance, sans quitter son ordinateur.

Qidi Slicer wifi Fluidd

On peut aussi y voir des informations précises sur le MCU de la QidiTech :

fluidd mcu

Interface web de la X-Plus 3

L’URL par défaut de Fluidd est son adresse IP sur le port 10088. Il n’y a pas de mot de passe pour protéger l’interface. Tout comme via QidiSlicer, on peut facilement y suivre les tâches en cours, pour surveiller une impression à distance ou en démarrer une depuis son ordinateur ou smartphone.

fluidd impression en cours

En SSH, accès sur le port 22 avec les identifiants root / makerbase (utilisateur / mot de passe), pour un accès complet au système avec des commandes Linux.

ssh mks qidi xplus3
Acheter Qidi Tech X-Plus 3

D’autres impressions en PLA

Qidi Slicer profil PLA rapido
  • Cube infini (fichier yafic_v2_rounded_plus3.gcode de la clé USB)
  • Filament Qidi Tech PLA Rapido noir
  • Durée d’impression : 1h17

A l’exception des cheveux d’ange entre les aiguilles (l’une d’elle est cassée après une chute), le reste est impeccable.

  • Logo du site Lesimprimantes3D.fr en taille 100%
  • Tranché en 0.12 mm avec QidiSlicer pour du PLA Rapido
  • Filament Qidi Tech PLA Rapido noir
  • Temps d’impression : 0h57
  • Print in Place Helicopter
  • Tranché et envoyé à distance depuis Qidi Slicer
  • Filament QidiTech PLA Rapido noir
  • Durée : 0h47
Qidi Slicer monitoring Fluidd
  • Logo Lesimprimantes3D.fr en 250 mm de large (échelle 312,5%)
  • Tranché depuis Qidi Slicer avec un profil PLA créé (voir ci-dessous)
  • Filament Creality CR-PLA blanc
  • Temps d’impression : 6h12
Prusa Qidi Slicer profil filament Creality CR PLA

Une impression très large pour tester la surface presque complète de la Qidi et qui a nécessité 250 g de filament.

Impression en TPU 95A

Impression en ABS

Conformément au guide des matériaux, l’utilisation d’un filament ABS nécessite d’installer le capot supérieur pour fermer l’enceinte d’impression. Les recommandations sont de ne pas dépasser 220 mm/s, de régler la température de la buse entre 240 et 280°C, celle du plateau à 100°C et de chauffer la chambre à 45°C. Attention, ce ne sont pas exactement les mêmes valeurs qui sont paramétrées par défaut dans le profil ABS fourni par Qidi.

  • Cadeau de Noel
  • Qidi Slicer avec profil PLA générique modifié
    • Température de buse : 250 – 260°C
    • Température de plateau : 100°C
    • Chambre : 45°C
  • Filament Amazon Basics ABS blanc
  • Durée : 0h42 par cadeau

L’ABS a des inconvénients, le caisson fermé et le filtre à charbon n’ont pas suffi à contenir les odeurs désagréables.

Dryer Box

La QidiTech X-Plus 3 est livrée avec une Dryer Box, boitier qui préserve une bobine (de 1 kg maximum) de l’humidité. Le guide du constructeur donne la liste des matériaux à conserver dans cette boite hermétique à un taux d’humidité inférieur à 15% : UltraPA, ABS-GF25, PA12-CF, PAHT-CF, PET-CF. D’après le guide des matériaux du constructeur, il n’y a pas besoin d’utiliser cette Dry Box pour les autres matériaux mais vous pouvez tout à fait conserver tout autre filament sensible à l’humidité, tels que du PVA, du TPU et même du PLA.

Qidi Tech X Plus 3 Dry Box

Tête d’impression haute température

test Qidi Tech X Plus 3 extrudeur

Comme indiqué en introduction, ce test de la X-Plus3 est moins complet que celui de la X-Max de troisième génération. Les deux références partagent les mêmes têtes d’impression. Les essais en PLA-CF, PET-CF, PA-CF et PLA bois avec la tête d’impression haute température et buse en acier renforcé sont à lire dans le test X-Max 3 et son topic du forum.

qidi xplus changer tete impression

Améliorations et upgrades

Le bruit est le principal reproche que je ferais à cette X-Plus. Une application de sonomètre sur Google Pixel 6 indique environ 60 dB quand le téléphone est posé sur l’imprimante (sans son capot supérieur) et encore 44 dB à 1,5 mètre de la machine. Si ces valeurs ne sont pas excessives en impression 3D FDM mais peut-être mal recensées par mon téléphone, le ressenti est tout autre, la faute aux nombreux ventilateurs qui équipent la X-Plus 3. Le sonomètre de fran6p sur X-Max 3 était certainement plus juste et pas plus flatteur avec le fer de lance de Qidi Tech. .

sonometre qidi xplus 3

L’écran capacitif est suffisant (5 pouces) mais offre un angle de vue restreint. Il faudra se mettre à son niveau pour lire les informations si l’imprimante est posée sur le sol. La dalle tactile répond correctement et les menus sont clairs. Un écran sur support orientable pourrait améliorer ce point.

Pas de caméra offerte par Qidi avec la X-Plus 3 mais l’ajout d’une webcam accessoire est documenté dans le wiki officiel. Pas de LIDAR ni d’intelligence artificielle non plus pour arrêter une impression si l’objet se décolle ou part en spaghettis. On ne peut donc pas, par défaut, surveiller à distance le bon déroulement d’une impression avec une vue en direct du plateau.

Le bouton d’alimentation et le support de bobine se trouvent à l’arrière de la machine. C’est peu pratique quand la grosse imprimante est contre un mur. Avec son empattement important (52 cm), il faudra donc ajouter un peu d’espace pour manipuler les bobines de filament (au moins 30 cm).

Enfin, une application mobile dédiée de Qidi Tech pourrait, à l’instar des Creality Cloud et Bambu Handy, faciliter l’usage de la X-Plus 3 par des néophytes. Le lien avec une bibliothèque en ligne de fichiers 3D simplifierait encore plus la démocratisation des imprimantes QidiTech, mais est-ce vraiment l’objectif d’une machine qui peut imprimer des filaments techniques tels que la fibre de carbone ?

Rejoindre le plus grand forum francophone sur l'impression 3D

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9.5
Fiabilité - 9.5
Logiciel - 9
Utilisation - 8.5
Rapport qualité / prix - 8

8.9

/10

Points forts
  • Quasiment prête à fonctionner en sortie de carton
  • Qualité de fabrication
  • Soin apporté à l'emballage et aux protections
  • Qualité d'impression avec les réglages standards
  • Volume d'impression satisfaisant
  • Nombre de matériaux compatibles
  • Enceinte chauffée et tête d'impression dédiée pour les filaments haute température
  • Klipper
  • WiFi et Ethernet
  • Qidi Slicer, clone de Prusa Slicer
  • Documentation et assistant sur l'écran
Points faibles
  • Bruit des ventilateurs
  • Pas de caméra ni de LIDAR
  • Pas d'application mobile
  • Support de filament derrière la machine
La Qidi Tech X-Plus 3 est une imprimante 3D FDM prête à l'emploi, solide, compatible avec les filaments classiques et de nombreux matériaux exigeants. Son enceinte chauffée et sa tête spécifique à la haute température en font une machine orientée vers les professionnels pour un prix très raisonnable.
La Qidi X-Max 3 nous avait conquis, cette X-Plus 3 fait tout aussi bien pour moins cher (avec un volume d'impression inférieur).
La Qidi X-Plus 3 est à la fois une machine facile à utiliser pour un débutant en impression 3D que capable de répondre aux besoins d'un professionnel avec des matériaux techniques. Les premiers utilisateurs pourront cependant se satisfaire d'une X-Smart 3 si les seuls PLA et TPU sont nécessaires, en faisant néanmoins l'impasse sur un volume plus généreux en contrepartie d'un prix de vente plus abordable.
N’hésitez pas à passer sur le forum pour partager vos réalisations et demander de l'aide !
Vous pouvez aussi comparer les prix de vente de la Qidi Tech X-Plus 3 entre les différents revendeurs de la marque.

Acheter

A propos de Julien

Julien
D'abord intrigué puis très intéressé par les possibilités sans limite de l'impression 3D, j'anime ce site avec Mathieu et toute l'équipe afin de découvrir et partager les nouveautés de ce domaine.
Julien

A lire

test anycubic kobra 2 max review

Anycubic Kobra 2 Max, le test

Un énorme plateau ? Une vitesse impressionnante ? Une calibration automatique ? C’est ce que …

7 COMMENTAIRES

  1. Salut Julien Belle Review que tu nous a fait sur cette belle X-Plus 3, par contre la X-Smart 3 support aussi l’ABS et ASA par contre le PA PC PEEK et autre matière plus technique on oublie.

    • Effectivement, la X-Smart supporte aussi l’ABS grâce à son caisson mais je mentionnais juste les PLA et TPU pour les débutants qui n’auraient a priori pas besoin de matériaux techniques. 🙂

  2. J’ai découvert le site avec votre concours de Noël. Je connaissais la XMAX dont tout le monde parle en bien, mais cette XPLUS est encore plus intéressante pour 300 euros de moins !

  3. J’avais craqué pour la Max 2 mais aujourd’hui à refaire ce serait la Plus !

  4. Pour moi c’est clair que la X-Plus 3 est mieux que la K1 même si elle est moins chère :
    Extrudeur compatible carbone
    Caisson chauffant
    Klipper full

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *