Aller au contenu

Filament ABS

  • Annonces

    • Motard Geek

      Rejoignez l'équipe du site !   18/05/2016

      Comme vous le constatez, l'activité du forum croit de manière importante ces derniers temps ! C'est très bon signe pour nous tous, la preuve que l'impression 3D intéresse de plus en plus de monde Mais l'administration du site et du forum sont très chronophages et ce même avec l'aide non négligeable de notre équipe de modérateurs ! Vous avez peut-être déjà vu l'annonce sur le blog : nous cherchons des contributeurs pour cette partie du site LesImprimantes3D.fr !  Nous sommes ouverts à toutes propositions mais voici quelques pistes pour aider la communauté :  relayer de l'actualité  tester un produit (imprimante, scanner, logiciel ou autre) rédiger un tutoriel (modélisation, impression, assemblage d'une imprimante, etc) faire un retour sur les événements (salon, formation, inauguration d'un lieu dédié à l'impression 3D) auxquels nous sommes régulièrement invités  proposer un cas d'étude, projet scolaire ou professionnel toute autre contribution qui pourra être utile à la communauté de makers et de ceux qui s'intéressent à l'impression 3D L'objectif est avant tout d'apporter de l'information utile aux lecteurs qui sont de plus en plus nombreux à visiter le site, le forum, l'annuaire, le comparateur, etc. Si ça vous intéresse ou si vous avez des questions n'hésitez pas à nous contacter

J-Max.fr

Membres
  • Compteur de contenus

    791
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    1

Réputation sur la communauté

133 Excellente

4 abonnés

À propos de J-Max.fr

  • Rang
    Imprimeur fou

Information

  • Lieu
    Breizh
  • Imprimantes
    I3, CoreXY

Visiteurs récents du profil

1 206 visualisations du profil
  1. Qu'est-ce qui fait une bonne imprimante?

    Bonjour, Oui, si tu utilise l'auto bed leveling, il vaut mieux avoir un mouvement plus lissé. Toutefois, ce système est sensé palier une mauvaise géométrie de la machine, mais ne corrige pas tout. Par exemple si l'axe Y n'est pas perpendiculaire au X, le système ne le détecte pas. Cela veut dire qu'il ne dispense pas d'avoir une machine bien ajustée sur ses 3 axes. Or si la machine doit être bien réglée, alors l'auto bed leveling a peu d'intérêt à moins de corriger un plateau non plat. Mais là encore on revient aux fondamentaux : il faut une surface d'impression plane... En clair, c'est difficile d'échapper à un réglage machine en règle et à des bons composants. Les rustines réparent une fuite, mais ne font pas un pneu en bon état... ++JM
  2. PRUSA I3 changement carte mère

    Bonjour, C'est même 1 - 1.2 ohms pour le MK2B. ++JM
  3. choix imprimante collège

    Re, La MassPortal on peut l'acheter à 5000€ mais le prix généralement c'est 2500€, ce qui la classe dans une autre catégorie. Celle que j'ai utilisé imprimait très correctement. Ni oozing, ni stringing. Un modèle défaillant ? ++JM
  4. Core XY de Donovan-88

    Bonjour, Idéalement, si tu veux un minimum de pression à la sortie, il faut que l'aire totale des sorties soit moins grande que l'aire d'entrée du ventilateur. Aire du disque = (Rayon)² x π On soustrait l'aire du disque du moteur du ventilo à l'aire de son ouverture. ++JM
  5. Tranchage qui rame

    Bonjour, Essaies de passer préalablement ton modèle dans https://makeprintable.com pour voir si par hasard ça ne change pas les choses. ++JM
  6. Montage d'une k8400

    Bonjour, Tu as une "Error min temp" sur ton écran, vérifies tout ton câblage, en particulier les sondes de température. ++JM
  7. Mon projet, Imprimante 350*350*380

    Bonjour, juste pour info la MKS Gen est à 27€ en ce moment. Plutôt qu'un couple Mega/Ramps de basse facture, ça peut valoir le coup ++JM
  8. PRUSA I3 changement carte mère

    Bonjour, Alors une configuration standard ou emprunté d'une autre machine ne conviendra probablement pas à la tienne. Il n'y a rien de plus différent qu'une Prusa i3 par rapport à une autre. A moins de tomber par miracle sur une machine strictement avec des composants identiques. Donc il faudra forcément que tu renseigne les paramètres de configuration. Toutefois, partir d'un Marlin standard n'est pas forcément une bonne idée avec la MKS Gen, qui est plus proche d'une Rambo que d'une Ramps, tout en conservant l'architecture générale de cette dernière, avec un port mosfet supplémentaire. Tout dépend si tu souhaite exploiter un deuxième extrudeur un jour ou pas. Si tu ne comptes pas utiliser le deuxième port extrudeur, alors considère la Gen comme une Ramps, en ignorant tout simplement les différences, et elle se comportera pareil. En revanche, si tu veux exploiter le deuxième extrudeur, il faudra que tu paramètres les entrées/sorties supplémentaires de la Gen, ce qui peut être un peu hardcore pour un débutant. Quand la carte était assez peu documentée, j'ai posté une version Marlin dédiée ici. Les entrées/sorties sur cette configuration sont fixées, cependant il faudra modifier les paramètres du fichier configuration.h conformément aux besoins de ta machine (steps per unit, acceleration, endstops, offset, etc.). Il y a un guide assez digeste en français sur le blog de breizhmaker. Bon courage, et surtout sécurise bien ton plan de câblage cette fois ++JM
  9. choix imprimante collège

    Bonsoir, A mon très humble avis, il ne faut pas répéter l'erreur CharlieRobot dans les salles de techno. Beaucoup de collèges en ont acheté une, mais les élèves qui l'ont utilisée se sont pas légion. Avoir une seule Ultimaker pour un établissement est un choix qui n'a pas de sens. Imprimer un plateau de pièces pour un petit projet (hydroponique, éolien, mécanique, électronique) ça va être 4 ou 5 heures d'impression au bas mot. En gros, c'est une impression le matin, une l'après midi au grand maximum. Et franchement tu ne vas pas faire travailler 30 gamins sur seul plateau de pièces. Si tu as 6 classes par jour, quatre jours par semaine, le tout pendant 35 semaines, l'équation ne fonctionne pas. Je ne connais pas le planning scolaire, cependant il me semble utile de raisonner en temps machine par élève ou par groupe d'élève. Les salles informatique n'ont pas un ordinateur. Pour réellement pouvoir faire des travaux qui ont du sens, il ne faut pas des grand groupes autour des machines. 5-6 gamins sur une machine c'est déjà beaucoup. Mais des petits groupes qui travailleront chacun sur un projet, avec peut être un projet par trimestre, ça me semble plus pédagogique. Un projet et un plateau de pièces pour ce nombre d'élèves me semble raisonnable, chacun pourra mettre la main à la pâte. Aussi un parc de 4 à 6 machines correctes à moins de 500€ pour animer une classe me semble plus approprié. Pour les mêmes raisons de temps machine par élève, comment ventiler la construction d'un ou plusieurs kits sur différentes classes ? Une fois qu'un a le tournevis et l'autre le fer à souder, les autres se tournent les pouces. Et quid du kit si un élève casse un composant ou crame une carte ? Que la construction de clones soient un projet de classe par la suite quand vous aurez les premières machines pour produire pourquoi pas. Mais à la base, il me semblerait bien plus sage d'investir dans des machines robustes et pas trop chères. Tant que vous vous limiterez au PLA et que vous choisissez des machines relativement sécurisées avec un bon câble management, le seul investissement supplémentaire serait du scotch de marquage ou des étiquettes pour identifier les parties chaudes. Par ailleurs, dans la classe vous n'aurez probablement pas un ordi à mettre derrière chaque machine, donc il faut que ces dernières soient autonomes quitte à clore le budget avec des cartes "navette" SD supplémentaires. Une P3 Steel, malgré tout le bien que je pense de ce modèle, ne peut pas intégrer une classe, pour les raisons suivantes : la carte de commande est à l'air libre, avec risque de chocs électriques les guidages, la transmission, les parties mobiles, les moteurs, les fins de course, tout ça est (trop facilement) accessible. il n'y a pas de câble management digne de ce nom, avec les risques que ça implique Voila pourquoi je t'invite une nouvelle fois à considérer la Wanhao Duplicator I3, laquelle est aussi une Prusa i3. Pré-réglées en usine et assemblées par quatre vis, elles seront montées facilement en pré-rentrée par un ou plusieurs profs et opérationnelles dès la première heure de cours. Les machines sont autonomes avec écran de contrôle et lecteur de carte, la machine est bien mieux carénée qu'une I3 standard (dont la P3Steel), elle dispose de connecteurs à vis, le câblage est bien géré, et elle est en tôle d'acier très robuste. Enfin, à 395€ pièce, tu équipes vraiment une classe avec un nombre de machines pouvant remplir un objectif pédagogique au quotidien. Tu vois la conception, c'est propre, la buse est difficilement accessible. Si le plateau est réglé à basse température, peu de risque pour les élèves. De derrière, tu peux aussi constater que les risques sont très limités : Enfin elle est complète, jusqu'à la carte SD de 4Go. Techniquement, elle a des paliers aluminium et un châssis bien rigide pour une bonne qualité d'impression, des vis trapézoïdales pour la transmission en Z sans flou, un ventilateur pour refroidir la pièce en cours d'impression, ce qui permet la réalisation de forts surplombs et de ponts. Seule la partie extrudeur n'est pas haut de gamme, mais si vous en restez au PLA il sera amplement suffisant, et rien n'empêchera une mise à jour ultérieure si le besoin s'en fait sentir. D'ailleurs je vous conseille d'en rester au PLA, ce sera amplement suffisant pour les projets scolaires et ne vous contraindra pas à monter une extraction des fumées. A ce sujet, le PLA, en utilisation normale, n'émet pas de gaz toxiques. Rien à voir avec d'autres filaments, comme l'ABS qui dégage nombre de substances toxique à sa température normale d'extrusion. Il y a eu discussion sur une étude démontrait qu'il en émettait, sauf que les fameuses fumées de la polémique apparaissent quand le polymère naturel était calciné, c'est à dire au dessus de 300°C. Le PLA en émet forcément comme toute matière qui brûle, du cahier d'écolier au bout de bois. Cependant, ce cas de figure ne surviendra pas sur une imprimante 3D en état de fonctionnement, car les températures seront régulés autour de 195-200°C pour la buse d'extrusion et 65°C maximum pour le plateau. Le firmware (logiciel interne) de la machine est prévu pour stopper au delà d'une plage de température que vous déterminez (Min temp - Max Temp). Vous pouvez le régler juste au dessus de la température normale d'extrusion, donc de ce côté là c'est bordé ! Il faut retenir que contrairement à une graveuse/découpeuse laser, une imprimante CNC n'a pas nécessairement besoin d'extraction de fumées. Si on utilise des filaments qui ne dégagent pas de gaz toxiques, alors elle peut s'en passer. Il y a fort à parier que le mobilier et les peintures de la classe dégagent bien plus de formaldéhydes, par exemple. Une petite aération quotidienne de la pièce suffira donc. ++JM
  10. choix imprimante collège

    Re, Ne pas oublier que la calibration d'un kit n'a rien d'évident pour qui n'a aucune expérience de l'impression 3D. De mémoire, on trouve la Wanhao Duplicator I3 à bon prix chez 3D prima (en union européenne). Tiens, c'est curieux, je l'ai testée aussi et je l'ai au contraire trouvée très correcte. Que lui reproches-tu au juste ? ++JM
  11. choix imprimante collège

    Re, Cura c'est très simple pour les enfants, c'est parfait. Le prof enregistrera les présets pour eux. Les impressions 3D c'est long (plusieurs heures). Donc 1 impimante par classe, c'est très peu. 4 machines pour faire des groupes de travail serait mieux. ++JM
  12. choix imprimante collège

    Re, La P3Steel a un châssis en acier. Il faut la sécuriser sur une base et la mettre sous cloche. Plus simple à budget équivalent (395€, 4 vis à monter, préréglée en usine) il y a la Wanhao Duplicator I3. Ensuite tu n'as plus qu'à te consacrer aux améliorations et à l'exploitation par les élèves. ++JM
  13. présentation francoissvt

    Bienvenue, Il faut 6 h à un groupe de 4 enfants niveau collège. ++JM
  14. choix imprimante collège

    Re, Le PLA a une odeur de pain chaud, et n'est pas classé dans les toxiques. La P3Steel est une imprimante à monter soi même. Pour moi ce n'est pas une machine que les enfants peuvent exploiter seuls. Il y a une buse qui chauffe à 200°C. En revanche, il serait possible de la mettre sous cloche et d'encadrer les enfants lorsqu'ils veulent l'exploiter. Les enfants à partir de 8 ans seraient capables de la monter par groupe de 4 sous la bien(sur)veillance d'un enseignant. Mais elle ne sera pas aussi "sans souci" qu'une Zortrax ou une Ultimaker. Au niveau de la conception des pièces, nous avons mis les enfants devant sketchup et après 1/2h de prise en main, ils ont dessiné leurs premières pièces, qu'ils ont imprimés à la suite. Il y a eu des maisons, des briques de légo (étonnamment détaillées), des ponts, des quilles... 2500€ est un budget confortable pour une machine. C'est une somme qui peut équiper l'établissement avec 5 ou 6 Prusa P3Steel ou Wanhao Duplicator I3, laquelle est montée et opérationnelle en 5mn. Le vrai souci n'est pas trop cela. Avec un peu d'expérience, on peut très bien manager une (un parc d') imprimante en kit comme la P3Steel. En revanche, si tu n'as jamais approché d'une imprimante 3D, et que tu n'es pas trop porté vers l'électronique ou le modélisme, mieux vaut des machines beaucoup plus simples à appréhender. ++JM
  15. choix imprimante collège

    Re, Franchement, la Dagoma D200 est la dernière des machines que je recommanderai dans ce cas. C'est aux antipodes du cahier des charges. J'ai fait des ateliers avec des enfants de 7 à 14 ans. A 10 ans on peut largement mener un projet si on est encadré comme il faut. ++JM
×