Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / Puzzlephone, smartphone modulaire imprimé en 3D
photo Puzzlephone smartphone modulaire

Puzzlephone, smartphone modulaire imprimé en 3D

Le futur de la téléphonie mobile passe peut-être par l’impression 3D. On a déjà vu et lu beaucoup d’informations au sujet du Projet Google Ara, ce smartphone modulaire composé de différentes pièces que l’on peut remplacer selon ses besoins et pour éviter de jeter un appareil encore fonctionnel, sous prétexte de vouloir améliorer la capacité de stockage ou la qualité de l’appareil photo. C’est sur ce principe que le Puzzlephone est né, un smartphone open-source constitué de pièces imprimées en 3D.

Imaginé en Finlande, mais pas par Nokia, le Puzzlephone est la version libre du Projet Ara de Google, basé sur la philosophie Linux. Là où le géant américain souhaite avoir un monopole, le téléphone opensource se veut plus accessible : coût de fabrication et de vente plus bas, la possibilité de facilement réparer le smartphone et de le faire évoluer en ne changeant que les composants nécessaires.

Un téléphone, même haut de gamme, n’est composé que de trois éléments majeurs : l’électronique (différents processeurs et capteurs), la carrosserie (coque et écran) et l’énergie (batterie). Rien d’impossible à remplacer, en théorie, si les constructeurs voulaient bien étendre le cycle de vie des périphériques mobiles, smartphone et tablette. Envie d’un téléphone plus grand ? On change simplement l’emballage. Besoin d’une autonomie plus satisfaisante que la journée habituelle ? Les batteries amovibles satisferont les nomades exigeants.

photo Puzzlephone smartphone modulaire

Imaginez, nous tous, des milliards d’humains équipés d’un téléphone que l’on souhaite remplacer tous les deux ans parce que les applications sont de plus en plus gourmandes : qu’allons nous faire de tous ces vieux mobiles ? L’obsolescence programmée des téléphones et tablettes est un problème aussi bien économique qu’écologique. Nombreux sont ceux qui ne recyclent pas leur ancien mobile lorsqu’ils achètent un nouveau terminal. Ce vieux terminal finira sa vie au fond d’un tiroir ou dans une poubelle, parfois même sans passer par une déchetterie. Avec un téléphone modulaire, Projet Ara ou Puzzlephone, il sera plus facile de trouver des pièces de remplacement pour faire évoluer les performances et ainsi remettre le smartphone au goût du jour. On pourra comparer ce principe à l’assemblage d’un ordinateur de bureau, dans lequel on peut ajouter de la mémoire, remplacer le disque dur ou installer une carte graphique adaptée aux jeux vidéo. On parle bien d’ordinateur de type PC et pas les machines Apple. Gageons que les iPhone et iPad ne seront jamais concernés par cette modularité qui permettrait de faire évoluer ces terminaux.

Si le principe peut sembler innovant, on est loin de la réalité actuelle des téléphones mobiles. Rares sont les constructeurs à encore proposer des batteries amovibles dans leurs modèles. Si le projet Puzzlephone est encore au stade de R&D, des prototypes existent déjà et utilisent abondamment l’impression 3D pour produire rapidement des pièces et apporter cette touche de personnalisation qui séduira certainement de nombreux utilisateurs.

A propos de Julien

Julien
D'abord intrigué puis très intéressé par les possibilités sans limite de l'impression 3D, j'anime ce site avec Mathieu afin de découvrir et faire découvrir les nouveautés de ce domaine.
Julien

A lire

drone imprimé en 3D

Une semaine d’impression 3D #48

Pour cette 48ème édition d’une semaine d’impression 3D, un programme un peu moins dense que …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *