Dernières nouvelles
test sunlu terminator t3

Sunlu Terminator 3 / T3, le test

On se retrouve aujourd’hui pour le test de la petite nouvelle de la marque Sunlu, la Terminator T3. “Petite nouvelle” car Sunlu, après avoir excellé dans la fabrication de filaments, se lance dans la fabrication additive elle-même. D’abord avec la série S (S8 et S9) puis maintenant avec cette T3 au firmware stock sur-vitaminé. Elle s’insère sur le segment de la Ender-3 avec un volume de construction de 220 x 220 x 250 mm.

Sunlu T3, un assemblage facile

Le montage est vraiment simple, les branchements sont déjà faits et sécurisés… à la colle chaud. Je ne suis personnellement pas fan de ce procédé mais cela n’engage que moi. En quelques minutes, la machine est montée. Il n’y a que trois étapes à respecter pour obtenir une imprimante prête à démarrer.

tuto montage sunlu t3

Spécifications techniques de la Terminator 3

Avec cette Terminator 3, Sunlu vient donc se placer dans un secteur déjà bien concurrentiel et où trouvent les Creality Ender3, Artillery Genius Pro et autres imprimantes à petit plateau.

TechnologieFDM
Extrudeur Bowden MK8, full metal
ÉlectroniqueCarte mère 32 bits et drivers TMC2208
Température de buse260℃ maximum
Vitesse d’impression théorique max250 mm/s
PlateauChauffant (100°C) avec surface magnétique
LevelingAuto-leveling avec 3D Touch en 16 points
Volume d’impression220 x 220 x 250 mm

La fiche technique complète se trouve ici.

acheter imprimante 3D

Remarques

La T3 est équipée d’un système de détection de fin / rupture de filament mais Sunlu a également ajouté un système qui mesure les pressions liées au filament. Par exemple, en cas de buse bouchée la pression est trop élevée et la machine s’arrête automatiquement. Même chose dans le cas d’un nœud, la machine se met en pause faute de filament détecté. Cela peut sauver pas mal de prints et de filament gâché.

L’extrudeur est de type “bowden”, c’est à dire déporté. C’est dommage pour une si petite machine, j’aurais aimé un Direct Drive plus à l’aise avec les filaments souples et la rétraction.

Il n’y a qu’un seul axe Z. C’est un choix mais vu le prix des axes de cette taille, un deuxième n’aurait pas franchement augmenté son coût.

Pour faire honneur à son nom de machine du futur, la Sunlu Terminator 3 propose un mode “Fast Print”. Nous en reparlerons plus bas.

Photos des caractéristiques de la Sunlu Terminator 3

Le capteur de fin de filament :

capteur de filament

Le détecteur de noeuds ou de bouchages :

Sunlu T3 capteur de pression

L’extrudeur MK8 double entrainement :

Sunlu T3 extrudeur MK8 Bowden

Tendeur de courroie axe Y :

tenseur courroie axe Sunlu

Tenseur de courroie de l’axe X :

tenseur courroie axe Sunlu

Lit avec plateau magnétique pour un retrait plus facile des prints :

plateau magnétique Sunlu T3

Vue globale de la Sunlu T3 :

test sunlu t3
acheter imprimante 3D

Le firmware et la fonction “Fast Print”

Comme dit plus haut, le firmware est assisté par une carte mère Sunlu GD32 et des drivers moteurs TMC silencieux :

carte mère Sunlu GD32
carte mère Sunlu GD32
ventilateur carte mère Sunlu GD32
TMC refroidi par un ventilo type turbine, erreur ??

L’écran ridiculement petit de la Sunlu Terminator 3 se commande au bouton rotatif, un peu désuet comme choix technique en 2022 !

Cependant, il permet d’afficher les paramètres auxquels nous avons accès et pour le coup, merci à Sunlu car ils sont pléthoriques. On peut tout gérer en passant par l’écran de l’imprimante.

écran Sunlu Terminator 3

Ici, la fonction “Fast print” :

Sunlu Terminator 3 T3 Fast print

Nous avons accès à tous les paramètre permettant d’affiner la calibration :

calibration Sunlu T3

Annoncée à 45 dB, la T3 est vraiment silencieuse en fonctionnement. Je noterai cependant que le choix de la turbine pour refroidir la carte mère est la principale source du bruit qu’émet l’imprimante.

acheter imprimante 3D

Premiers prints avec la Terminator 3

Mon premier cube de calibration était vraiment de mauvaise qualité, je vous recommande chaudement de calibrer votre imprimante avant la première impression.

  • Voiturette de Golf, torture test sur Printables, toujours en PETG gris :

Sunlu T3 et le Fast Print

J’ai ensuite essayé le mode “fastprint” qui accélère la Terminator3 jusqu’à 250 mm/s. C’est franchement pas terrible si vous voulez imprimer un bel objet. Ce mode n’est à utiliser que pour faire des prints simples, utilitaires et dont l’esthétique importe peu.

Mes premiers essais ne furent pas vraiment à la hauteur du résultat escompté :

Crachouillis, décalage de couche en Z et en X, c’est là que le double z aurait potentiellement corrigé voire évité certains défauts. J’ai tout de même essayé sur un autre buste, mais le résultat fut identique.

Surplombs mal gérés :

test mode fastprint

Manque de matériau dans le tuyau sur la gauche :

buste imprimé en 3D

Idem sur la droite :

Surextrusion :

Effet “vagues” fantômes dû a la non compensation de la vibration du X :

acheter imprimante 3D

Avec persévérance, j’ai toutefois réussi un print. Il manque cependnat toutes les pointes des bâtiments, arrachées par la tête en cours de print, mais il est assez joli. Il s’agit de la nouvelle Moon City.

mooncity
mooncity imprimée en 3D
mooncity multicouleurs

Retour en mode normal

mode fastprint vs normal
acheter imprimante 3D

Notes et conclusions

Qualité d'impression - 7
Fiabilité - 6.5
Logiciel - 9
Utilisation - 7
Rapport qualité / prix - 7.5

7.4

/10

Points forts
  • Détection de nœud de bobine
  • Détection de buse bouchée
  • Compacité
  • Silencieuse
  • Complètement pré-montée
Points faibles
  • Le mode fast print mal equilibré
  • Pas de dual Z
  • Ecran trop petit
  • Commande à bouton rotatif

La Sunlu Terminator 3 vaut-elle vraiment le coup ? Perdu dans la course à la vitesse qui est, je le redis encore une fois dans cette article, la dernière mode des constructeurs. Sunlu n'y échappe pas mais se plante. En effet, selon moi, la fonction Fast print est bien trop gadget compte tenu des résultats obtenus. De plus, Sunlu ne communique pas sur cette fonction ni si elle sera mise à jour, car elle en a grandement besoin.

Elle se place donc correctement sur le segment dit des "Ender" car pour le reste, elle imprime très bien et propose un firmware très ouvert, ce qui est assez rare pour le signaler.

Pour échanger entre propriétaires d'imprimantes 3D Sunlu et autres makers passionnés, n'hésitez pas à passer sur le forum.

Acheter

A propos de Guiguimaker

Guiguimaker
Passionné des nouvelles techno, curieux de tout, dans le plastique fondu depuis ~2016, j’adore écrire donc la boucle est bouclée. Retrouvez moi aussi sur TikTok et sur Instagram où je vous propose de suivre toutes mes réalisations et de répondre à toutes vos questions.
Guiguimaker
Guiguimaker

Derniers articles de Guiguimaker (see all)

A lire

Test Kingroon KP3S Pro

Kingroon KP3S Pro, les upgrades

Une petite imprimante 3D en apparence normale avec son volume de 200 x 200 x …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages