Aller au contenu

Filament ABS

DBC3D

Membres
  • Compteur de contenus

    399
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    1

Réputation sur la communauté

54 Excellente

À propos de DBC3D

  • Rang
    Membre confirmé

Information

  • Imprimantes
    TronXY X5S, Anycubic Kossel Linear Plus

Visiteurs récents du profil

975 visualisations du profil
  1. DBC3D

    Home-made JCNC

    Bonjour, Je n'ai pas parcouru les 11 pages précédentes et j'ai peut être raté ton schéma de raccordement, mais une possibilité est que tu utilises la sortie 5V standby de l'alim PC au lieu de la rampe 5V normale. Si la seconde peut débiter plusieurs dizaines d'ampère, la première supporte plutôt de l'ordre de 1A.
  2. Bonjour, Peut-être ça : http://www.cthackerspace.com/its-hip-to-be-square-well-your-cnc-machines-spindle-at-least/ (je ne m'aventurerai pas à essayer de traduire "tramming" en français, il doit y avoir une terme bien approprié que je ne connais pas)
  3. Bonjour @mac972, Pour le POM, je pense que tu peux oublier, autant sur la U20 que l'U30, comme sur la plupart des imprimantes FDM disponibles. A moins d'avoir une enceinte chauffée et un plateau qui dépasse les 120°C, ce n'est même pas la peine d'essayer, à moins de se contenter de pièces de très petite taille du style cylindre de 15-16mm de diamètre sur 30mm de haut. Et encore, même pour ces pièces, ça n'est pas simple.
  4. Bonjour, Non, en aucun cas, il faut rester sur 0.9A au maximum pour chaque moteur. A la rigueur, mieux vaut baisser cette valeur si les moteurs deviennent trop chauds (sans descendre sous 0.7A). Pour le bruit, c'est difficile à dire sans l'entendre. Outre l'intensité envoyée au moteur, le microstepping utilisé a aussi un impact sur le bruit généré. Es-tu en 1/16 ou 1/32 ? EDIT: Je ne suis pas convaincu que ton sujet ait une bonne visibilité en ce moment dans la mesure où il est dans la section dédiée aux imprimantes Delta. Peut-être serait-il plus lu s'il était dans la section des Anet ou encore celle des cartes électroniques (demande à un modo de le déplacer si possible)
  5. Bonjour, A priori, ce n'est pas le bon paramètre pour régler l'intensité pour les moteurs sur cette carte. Il faut passer par les commandes I2C, comme sur le post ci-après :
  6. Bonjour @chonchu, Bienvenu dans le petit monde de l'impression 3D et bon courage pour ton projet. Concernant tes diverses questions : Une i3 est une imprimante assez facile à comprendre et assez simple à régler, donc je pense que c'est une bonne imprimante pour démarrer (et même après d'ailleurs). Je ne partirais pas sur une 'box frame" (une cubique pour reprendre le vocabulaire de ce forum) pour une première imprimante DIY, non pas à cause de la complexité de sa réalisation, mais simplement parce qu'on trouve beaucoup plus d'utilisateurs et d'informations sur les les imprimantes type i3, donc potentiellement plus d'aide pour avancer dans le projet. 5mm d'acrylique pour avoir un châssis stable ? => Je dirais non, je ne pense pas que ce sera suffisant, du moins il ne faudra par chercher à approcher les performances d'une Prusa Mk3 de chez Prusa Research (il faudra réduire la vitesse et l'accélération). Si tu as la possibilité de faire/prendre un cadre en alu, il n'y a aucune hésitation à avoir, pars sur le métal. Par contre, si ça veut dire que tu dis acheter des plaques d'alu (qui devront être bien planes, ce qui n'est pas si facile que ça à trouver unitairement dans ces dimensions), ça va devenir vite cher. Après, pour un avis plus personnel sur la question, à l'heure actuelle avec les prix des modèles d'entrée de gamme, je ne conseillerais à personne de partir sur un modèle DIY pour débuter (sauf cas particuliers c'est à dire des personnes rodées à l'exercice dans ton entourage, la quasi totalité des pièces en stock, être plus motivé/intéressé par la construction et la mise au point de la machine que par son exploitation, ...), mais plutôt de regarder les modèles "à la mode" (pour avoir plus facilement de l'aide) en évitant le piège classique c'est à dire de prendre un des modèles a priori génial mais sous réserve de réaliser une quantité importante d'améliorations dessus à moins là encore que l'aspect "amélioration" de la machine soit important/intéressant pour toi (ce qui est mon cas, mais j'ai des imprimantes pour m'amuser/bidouiller et des imprimantes pour simplement imprimer...)
  7. Bonjour @nicodu02, Bonne question à laquelle je ne peux pas vraiment répondre. Déjà, sur les 4, j'exclus les 2 qui sont mentionnées dans mon profil car elles n'ont pas du tout le niveau de fiabilité, de qualité ou la constance dont j'ai besoin pour faire du prototypage (sans vouloir choquer qui que soit, je les qualifie de "jouets", je teste des choses avec, je m'amuse, mais je ne ferai rien de sérieux avec). Ca ne tiens pas vraiment à leur principe de fonctionnement (coreXY et Delta en l’occurrence) mais c'est juste qu'elles sont trop bon marché et ça se ressent à un moment donné (et je n'ai jamais eu l'intention de les améliorer sur les points en défaut). Si je dois faire un proto qui rentre sur un plateau (carré) de 200x200, je le fais systématiquement sur une Zortrax M200. La qualité obtenue est suffisante pour moi mais surtout, je peux imprimer 10 fois la même pièce d'affiler sans rien toucher/régler sur l'imprimante avec la quasi certitude que les pièces seront identiques et que je n'aurai aucun raté (mon taux d'echec sur la M200 est proche de zéro hors erreurs humaines, du type filament insuffisant ou encore quelqu'un qui juge opportun d'ouvrir les fenêtres de la pièce en plein print pour "renouveler" l'air...) Le soft de la Zortrax permet d'ajuster la vitesse mais ne permet de savoir vraiment laquelle c'est. Je peux juste dire qu'en qualité protoype, je suis à 10g extrudés par heure avec un remplissage à env. 25%. Si j'ai besoin de plus grand, je passe sur une P3Steel custom avec un plateau de 400x400. Là niveau vitesse, ce n'est absolument pas glorieux, dans la mesure où je cherche avant tout à avoir l'accélération maximale plutôt que la vitesse, pour avoir des angles bien nets (nécessaire pour les assemblages par emboîtement). Avec elle, je ne dépasse pas 40mm/s pour les périmètres (accélération à 700mm/s^2) et 80mm/s en remplissage (accélération à 850). Le plateau mobile en Y est le principal frein à ces valeurs, je pourrais utiliser des accélération plus hautes en X sans soucis (entre 1000 et 1100 mm/s^2), mais le résultat obtenu n'est pas du plus bel effet (avec donc une accélération différente en X et Y) NB1: Si j'imprime la même pièce sur ces 2 imprimantes, elle sort plus vite sur la Zortrax, je pense que ça tient plus à l'accélération qui doit être plus élevé qui doit se situer entre 1000 et 1500 mm/s^2, mais je n'en suis pas sûr. NB2: Pour obtenir un niveau de fiabilité/qualité/régularité suffisant sur la P3Steel, ça m'a coûté un bras (je n'ai pas les factures sous les yeux, mais je dois être entre 1500€ et 2000€, ce qui est assez élevé à mon avis pour du DIY...). Mais bon, sur des prints entre 50h et 100h, si je peux éviter de m'y reprendre à 2 fois, je préfère autant.
  8. Bonjour, Je me sers principalement de mes imprimantes pour faire des prototypes ou directement des pièces fonctionnelles quand les contraintes sont suffisamment faibles et, même si j'ai à l'heure actuelle 4 imprimantes de types différents prêtes à l'impressions, je n'en utilise en général qu'une seule car d'une part, sur les 4 je n'en qualifierai que 2 de "fiables", et d'autres part, même en faisant au mieux niveau réglages, j'ai des différences légères entre les pièces produites par les 2 autres rendant les assemblages parfois pénibles. Si je n'ai pas le choix, j'utilise les 2 et passe par une phase de rectification avant assemblage (et c'est long dans mon cas, je ne suis pas du tout expert dans ce domaine). Toutes les impressions présentent des défauts (même légers) liées soit aux réglages, soit à l'imprimante utilisée. En utilisant une imprimante de type Prusa et une autre de type Delta, il y a de fortes chances que les défauts soient vraiment différents et compliquent d'avantage les assemblages si besoin. Tout ça pour dire que si le but est de réduire le temps nécessaire à l'obtention d'un prototype, je partirais plus sur 2 imprimantes identiques. Après, la problématique est bien sûr différente si on parle de 4 pièces ou de 40
  9. Bonjour, Il se trouve dans la Zortrax Library, accessible depuis Z-Suite.
  10. Bonsoir @Herve64, Sur ma M200, j'utilise du PA chargé de chez TreeD, celui-ci en particulier http://treedfilaments.com/3d-printing-filaments/carbon-fiber-carbonium-2/ En terme de résistance, je n'ai pas trouvé mieux. Pour le Z-Glass, la dernière fois que j'en ai utilisé c'était en 2015, mais je n'en garde pas tout un souvenir de résistance énorme, j'essaierai à nouveau
  11. Bonjour @Herve64, Pour le Z-Glass, à ma connaissance, c'est du PETG avec certes une charge en fibre de verre mais je ne pense vraiment pas que les fibres soient longues, cela doit même être de la poudre, donc la charge n'aidera pas vraiment dans ce cas en ce qui concerne les contraintes méca (elle permet par contre d'avoir un très faible retrait). C'est plus un filament dédié aux pièces demandant d'être translucides et durables. En restant dans la gamme Zortrax standard supportée par la M200, je partirais plutôt sur le Z-PCABS pour ce genre de pièces. En sortant de la gamme, je partirais sur du PA (chargé)
  12. Bonjour, Elle est même très marquée pour le coup, c'est étrange. Tu as pris 0.05mm comme suggéré plus haut ? là on dirait presque qu'elle fait 10x plus. Je ferai un test de slicing ce soir sur la pièce. Edit: le problème dans ton cas avec une fente si grande ce n'est pas tant la résistance mais plus le fait qu'elle va retenir l'eau ce qui à la longue va être mauvais pour la pièce.
  13. Bonjour, Quand j'ai des pièces de ce genre à faire, plutôt que d'augmenter l'infill, j'utilise cette méthode pour augmenter la résistance sur une direction : je fais une incision sur la pièce (le modèle, pas la pièce imprimée) en faisant une soustraction avec un plan très fin (0.05mm par exemple). Ca donne ça : L’intérêt c'est qu'après le slicing, cela produit cette structure en interne : Le renforcement central généré par cette méthode est donc plein et orienté convenablement (dans la pratique, l’incision étant très fine, elle ne produit pas réellement un trou dans la pièce mais si c'était le cas, utiliser une épaisseur encore plus faible, comme 1 ou 2 centièmes)
  14. Bonjour @maza, Non, je ne l'ai pas acheté pour différentes raisons. Celles citées ci-dessus mais aussi le fait qu'après avoir leur soft, je l'ai trouvé un peu trop simpliste sur la partie renforcement notamment, j'aurais vraiment aimé pouvoir choisir où (et dans une certaine mesure, "comment") renforcer une couche donnée, mais c'est propre à ce que j'avais en tête pour cette imprimante. Ca fait toutefois assez longtemps que je ne l'ai pas essayé à nouveau, cela a pu évoluer. Si tu souhaites faire un retour dessus, j'en serai personnellement ravi ! (même si ce n'est pas le genre de modèle dont on discute sur ce forum, ça peut je pense intéresser plusieurs personnes)
  15. DBC3D

    reprise a 0

    Bonjour, Il est difficile de calibrer une delta. Je suis assez partisan de ce genre d'outils pour le faire : https://www.thingiverse.com/thing:745523 En imprimant la pièce puis en suivant les instructions, on arrive à un bon résultat. Pour les autres problèmes d'impression, je pense que la température d'extrusion est simplement trop haute Pour le tout dernier soucis, la buse qui reste en contact avec la pièce, on peut se contenter de rajouter un G28 dans la section end gcode du slicer (homing)
×
×
  • Créer...