Aller au contenu

Filament ABS

DBC3D

Membres
  • Compteur de contenus

    508
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    2

Réputation sur la communauté

80 Excellente

À propos de DBC3D

  • Rang
    Imprimeur fou

Information

  • Imprimantes
    TronXY X5S, Anycubic Kossel Linear Plus

Visiteurs récents du profil

1 657 visualisations du profil
  1. Avantages pour Prusa: SAV très réactif et présent (pour une version "montée"), meilleur contrôle qualité, pièces/composants normalement de bonne qualité. Autre point, je pense assez important, ils ont un eco système complet: Si on utilise leur imprimante avec leur soft et leur filament, le résultat est constant sans réglages particuliers à faire (hors pb mécaniques bien sûr).
  2. Bonjour, La Prusa i3 MK3S dispose de cette fonction. La Prusa Mini ne semble pas encore en être dotée par contre (il me semble du moins). Pour moi, cette fonction (plus précisément le mesh bed levelevling) sert principalement à compenser les défauts d'un plateau d'impression, qui sont rarement plats d'origine sur les imprimantes à (relativement) bas coût. Je préfère autant changer de plateau que de recourir à ça, je préfère avoir des pièces planes que des pièces qui se courbent pour épouser un plateau déformé.
  3. Bonjour, Si ça le fait avec le radeau et les supports, cela peut provenir d'une température d'extrusion un peu trop haute; peut-être essayer 195 ou 190 °C (et un plateau à 55).
  4. Bonjour, Si ça peut rassurer sur la solidité d'un "petit" véhicule très majoritairement imprimé en 3D (du PLA ici) : C'est la dernière vidéo d'une série traitant de la construction de ce tank. Par contre le poids de l'ensemble (et donc quelque part son coût) est vraiment important, sans compter le temps d'impression lui aussi énorme (l'utilisation d'une buse fort diamètre est plus que recommandée à mon avis !) Edit: Pour le poids total, Ivan a indiqué dans une vidéo qu'il était supérieur au sien.
  5. A moins d'accepter d'imprimer en plusieurs partie puis de les coller, ces dimensions excluent a priori la Prusa i3 MK3S (c'est dommage, la version montée aurait été adaptée sans ça). Pour la buse, ce n'est pas un gros problème. Par exemple, un investissement dans une buse Olson Rubis (près de 100€) apportera un grande tranquillité, plusieurs kilo pourront être passés sans soucis quel que soit le filament utilisé, par contre son installation est délicate (mais rien d’insurmontable). D'autres en inox offrent aussi une belle longévité pour un prix moindre. Il faut juste éviter l'entrée de gam
  6. Bonjour @Yann Munier, Il manque un élément important dans cette demande. Quelles sont les dimensions des vases et des caches-pots ? De plus, il y a un point à prendre en compte pour utiliser une imprimante 3D pour de la production: le temps d'impression. Par exemple, si le but est de fournir 10 caches-pots par jours de 30cm de hauteur et 20cm de diamètre, c'est assez mal engagé. A ce moment là, il faut multiplier le nombre d'imprimante. Quand on a déjà un modèle d'objet en tête, c'est facile de vérifier en téléchargeant un Slicer (Cura, Prusaslicer, ...) et en générant un fichier à d
  7. Bonjour, Non, et particulièrement que ces marques ne soient pas régulières. Au niveau du feeder, la roue crantée qui entraine le filament à parfois une vis sans tête de serrage dessus. Si c'est le cas, il faut éviter que cette vis ne se retrouve sur le chemin du filament (en ajustant la position de la roue sur l'axe du moteur)
  8. Bonjour Suivant les matériaux usinés, une chaussette peut-être très utile (accessoire permettant de brancher un système d'aspiration pour éviter de mettre de la sciure partout). Pour la broche, attention à : - la tension d'alimentation - la taille des pinces (car quand on est en France par exemple, on préfère généralement avoir un modèle en 240V et des pinces métriques plutôt qu'en 110V avec des pinces en pouces) Sinon, quelques fraises seront aussi nécessaires, suivant le matériel déjà en possession.
  9. Bonjour, A cause des supports internes, la technologie la plus adaptée pour réaliser ce genre de pièce est probablement le SLS (frittage de poudre via un laser), mais cela demande un budget conséquent pour l'acquisition de l'imprimante, généralement hors de porté d'un particulier. Par contre des entreprises proposent d'imprimer à la demande. Donc ça dépend, comme mentionné précédemment, du budget global mais aussi du coût de revient attendu/acceptable pour les objets imprimés.
  10. DBC3D

    fraiseuse cnc DIY ou achat?

    Bonjour, Cela me semble être un kit potable mais pourquoi ne pas utiliser la carte ? Au lieu d'attaquer directement les drivers via un CNC Shield par exemple, pourquoi ne pas connecter le CNC Shield à la carte et ainsi bénéficier des optocoupleurs présents ?
  11. Bonjour, Pour moi, ça ne vient pas directement du paramétrage du slicer ou des drivers. Ça ressemble à du jeu. Je ne connais pas la ender 3 pro mais à tout hasard, vérifie que les poulies sont bien fixées aux moteurs (si elles sont en alu avec vis de serrage) et la tension des courroies. Quand tu as un trou comme ça dans une boite, le parcours de la buse peut changer de sens par rapport aux couches sans trou, et si tu as du jeu, ça "décale".
  12. Bonjour, Ça serait une grande incitation pour moi à l'acheter et si il pouvait y avoir en plus une barrière thermique tout métal sans PFTE et de ce fait des têtes qui montent à plus de 250°C et capables d'encaisser des filaments fortement abrasifs sans risque de détérioration d'un liner, là ça serait un achat certain (j'aimerais faire du bi matière PC CF - ABS et j'imprime principalement du PA CF). (voilà, ma liste des courses au Père Noël est faite !)
  13. Bonjour, C'est l'extrusion volumique. En terme de réglage, on double très exactement le nb de step/mm quand on l'active pour avoir un résultat identique. Donc si tu le passe à off, oui, tu remets à 93. Par contre, c'est sympa l'extrusion volumique, ca permet de garder un flot de plastique régulier. Si tu imprimes un cube de calibration avec et sans, normalement celui avec devrait avoir les 4 arrêtes verticales plus nettes (moins arrondies) EDIT: C'est pas x2, désolé, je viens de m'en rappeler, c'est plus 2.4 en fait... et c'est volumétrique, pas volumique
  14. DBC3D

    Flashforge Creator 3

    Bonjour, Indépendamment de l'imprimante utilisée, si tu prends du nylon chargé en fibre de carbone, c'est solide, assez rigide et surtout simple à imprimer. La charge en carbone limite le warping. J'utilise aussi de la colle UHU pour l'adhérence au plateau, c'est parfait avec sans avoir à chauffer. Sur ma M200, j'utilise très exactement les même paramètres que @KSEF81 (80°C + 250°C) avec du TreeD Carbonium, j'ai imprimé des pièces de 18cm de long et 8cm de large sans le moindre soucis d'adhésion, de déformation, warping, etc. Inconvénient, ça coute assez cher comparé à d'autre filament
  15. Bonjour, La décision est prise mais juste 2 trucs pour préciser certains points de @Bosco2509 : - La M200 utilise des drivers en 1/128 de pas réels (pas du 16 interpolés), associés à un processeur 32 bits => les déplacements sur X & Y sont précis et silencieux, ce sont les ventillos qui génèrent beaucoup de bruits sur ce modèle. Le passage à des Trinamic ne procurera pas l'effet wahou que l'on peut avoir quand on a des A49XX ou des DRV8825 à l'origine. - Changer la carte, c'est moins simple que sur certains modèles si on ne veut pas changer/ajouter trop de composants : Utilisat
×
×
  • Créer...