Aller au contenu

Filament ABS

odoc

estimé cout impression à partir STL

Messages recommandés

Bonjour,

je cherche à mettre en place un site web pour proposer un service d'impression 3D mais je fais face à un problème : le service est à destination de personne qui ne font pas de 3D et en gros l'idée c'est surtout d'imprimer des fichiers disponibles sur les plateformes type thingiverse (il ne s'agit pas d'une activité principale, le paiement n'est là que pour payer le fil, l'électricité et l'amortissement de la machine). Mon problème c'est que je voudrais à partir d'un fichier STL et de quelques paramètres donner immédiatement une estimation du cout d'impression. Avez-vous connaissance d'un service/programme (je crois que cura peut tourner sur linux, mais je sais pas si ça peut le faire sur un serveur) qui, à partir d'un STL et non d'un gcode, peut donner une estimation de la durée d'impression et de la quantité de fils ?   

Merci,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et bien  avec simplify 3D(logiciel payant) il t'estime le temps d'impression (même si ca reste approximatif),  le poids du plastique, son métrage, et le cout total ! 😉 sans oublier que ca reste LE trancheur de reference pour le moment ...

Modifié (le) par Oikos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut @odoc,

 

Cura fonctionne sous linux, tout comme repetier, slic3r, ideamaker.

Pour avoir le poids de l'objet et donc le coût en filament, il faut trancher l'objet.

Suivant le remplissage, la quantité de filament utilsé va changer.

 

Concernant le serveur, ce n'est qu'un ordinateur axé sur l'hebergement de services accesibles à distance.

Généralement, ils n'ont pas d'écran, ni d'interface graphique (pour faire simple).

Pour ton projet, il faut que tu trouve un trancheur en ligne de commande.

Regarde du coté de Cura 15 (une ancienne version de cura) et de slicer qui sont pilotés par repetier.

Tu as juste a trouver leur mode de communication.

 

🙂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Yo' a dit :

Salut @odoc,

 

Cura fonctionne sous linux, tout comme repetier, slic3r, ideamaker.

Pour avoir le poids de l'objet et donc le coût en filament, il faut trancher l'objet.

Suivant le remplissage, la quantité de filament utilsé va changer.

 

Concernant le serveur, ce n'est qu'un ordinateur axé sur l'hebergement de services accesibles à distance.

Généralement, ils n'ont pas d'écran, ni d'interface graphique (pour faire simple).

Pour ton projet, il faut que tu trouve un trancheur en ligne de commande.

Regarde du coté de Cura 15 (une ancienne version de cura) et de slicer qui sont pilotés par repetier.

Tu as juste a trouver leur mode de communication.

 

🙂

Entre temps j'ai trouvé une version de cura en ligne de commande (https://github.com/Ultimaker/CuraEngine

Je vais regarder de ce côté là (euh pour le serveur, ça va aller, j'administre le mien depuis une dizaine d'année ^^)

@Oikos : merci mais j'ai pas (encore ^^) 150€ à mettre dans un logiciel ^^

Si jamais j'arrive à faire un truc à peu près correct je posterai l'info ici.

Bonne soirée,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aussi, dans ton prix, pense à la durée d'impression.

400W sur 4-5 heures, ça fait quelques centimes d'électricité.

Quand je fais des pièces que je vends, c'est coût du filament et d'électricité x2. Et j'essaie de mettre un montant pour la conception quand je redessine la pièce (et que je fais des protos...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Darkblur_seb a dit :

Aussi, dans ton prix, pense à la durée d'impression.

400W sur 4-5 heures, ça fait quelques centimes d'électricité.

Quand je fais des pièces que je vends, c'est coût du filament et d'électricité x2. Et j'essaie de mettre un montant pour la conception quand je redessine la pièce (et que je fais des protos...)

Oui en fait je compte ainsi :

- cout du fimament

- nbr heure d'impression x 0.06€ (électricité)

- nbr d'heure d'impression x 380/2000  (amortissement)

- +x% (pour la marge et les erreurs, ça j'ai pas encore trop défini)

Je ne compte pas le temps de conception ici car pour le moment je vais me limiter aux objets que j'ai conçu pour moi (notamment pour mon taf) ou dispo sur internet.

Comme dit c'est surtout pour rentrer dans mes frais, pouvoir racheter du fil et modifier la machine au besoin, vu que j'ai un bon taf à côté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tapant les mots clefs suivants " estimer cout impression 3D" sur Google, j'ai trouvé (parmi d'autres) ces quelques url :

 

http://www.denis-sylvain.be/index.php/calcul-cout-impression-3d/

 

https://www.references3d.com/combien-vendre-impression-3d-fixer-prix/

 

http://www.ibarakel.com/blog/calculer-le-cout-d-une-impression-3d-en-un-clic-ibarakel

etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Phoenix a dit :

euh je pense qu'on s'est mal compris, mon problème n'est pas de savoir comment estimer le cout d'une impression, mais de pouvoir le faire à partir d'un fichier stl. Sauf que pour ça j'ai besoin de slicer le modèle afin de déterminer le temps d'impression et la masse de filament nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Janpolanton a dit :

Bonjour,

En vendant des modèles issus de thingiverse, attention aux licences « Créative Commons » 😉

pour le coup je n'y avais pas pensé. Vous pensez qu'imprimer un modèle et vendre l'impression (et non le modèle en lui-même) à prix coutant refrains les CC ? Sans compter que la seule info que j'aurai c'est le fichier stl, et non ça provenance (et donc sa licence).

Modifié (le) par odoc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour info j'ai réussi à avoir ce que je voulais grâce à :

- d'une part ce projet : https://github.com/Ultimaker/CuraEngine que j'ai installé sur mon serveur (un ubuntu server 18.04), pas trop compliqué à installer, même s'il faut cloner 2 dépôts supplémentaires

- une simple page php avec upload du fichier stl (pour les tests, l'idée ensuite c'est d'avoir aussi un système de visualisation, comme ici https://www.viewstl.com/)

- et cet type appel à curaengine : (à noter qu'il faut un fichier correspondant au profil de l'imprimante, ici nommé test.def.json)

./CuraEngine/build/CuraEngine slice -v  -j "test.def.json"  -s infill_sparse_density="40" -s layer_height="0.1" -s minimum_support_area="0" -s adhesion_type="skirt" -l model.stl -o test.gcode > verbose.log 2>erreurs.log

infill_spare_density permet de définir la densité de remplissage ; layer_height permet de définir l'épaisseur des couches d'impression, adhesion_type correspond au type de support ; quant à minimum_support_area, je n'ai aucune idée de son rôle (surtout que le fichier json définit bien les supports à false) mais sans ça le slicing ne marche pas.

- ensuite il suffit d'analyser le fichier d'erreurs et y lire la quantité (en m) de filament et la durée d'impression (pour l'instant le slicing me sort une erreur bizarre à chaque fois, d'où le fait que je regarde la sortie d'erreur et non la sortie normale. Mais bon l'idée ici c'est juste d'avoir un ordre de grandeur de prix, ce que j'arrive à avoir)

Modifié (le) par odoc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire de l'argent avec les travaux que d'autres mettent gentillement à disposition sur thingiverse c'est moralement discutable. Certains modèles de pièce m'ont pris des jours de conception. Si quelqu'un profitait de mon temps pour se faire de l'argent je l'aurais très mauvaise.

Modifié (le) par kergelN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Idem.

je rajouterais que toute l'industrie autour de l'impression 3D est issue du mouvement RepRap, dont les travaux sont basés sur l'open source et dont le principe même est basé sur la liberté de reproduire à l'infini. C'est ce qui explique que la grande majorité du software (Marlin, Cura, Slic3r, etc...) et même du hardware (matériel Prusa, cartes RAMPS, MKS, etc...) sont open source. Des boîtes comme Creality ont subi de grosses pressions parce qu'ils ne respectaient pas l'open source.

Donc faire de l'argent sur les créations des autres, c'est un peu contraire à tout ça. Et puis bon, entre le prix du matos, le temps passé, je crois qu'il ne fait pas se faire d'illusions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Nibb31 a dit :

Donc faire de l'argent sur les créations des autres, c'est un peu contraire à tout ça.

Pas tout à fait exact. En fait cela dépend des licences accompagnant les produits. Certaines le permettent et d'autres pas.

Et l'industrie de l'impression 3D (propriétaire, fermée avec dépôt de brevets) date de bien avant le mouvement Reprap, @gisclace en parlerait bien mieux que moi 😉 .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je tiens quand même à souligner plusieurs points :

1) il n'est pas question d'un commerce, simplement de défraiement (il s'agit simplement de rendre service sans y être de sa poche - côté moral je connais pire). De toute façon il est illusoire de penser gagner suffisamment d'argent pour vivre sur un telle activité.

2) Si une personne ne veut pas qu'on imprime son travail pour le vendre à un tiers, il suffit de mettre la licence adéquate sur son fichier.

3) comme l'indique ce jugement (lien) c'est à l'utilisateur de vérifier s'il a bien le droit de faire imprimer le fichier par un service tiers, non à la plateforme en elle même.

Au delà même du droit, un fichier stl ne contient aucune information de licence, il est donc totalement impossible d'en connaitre la provenance afin de s'assurer que la demande de l'utilisateur est légitime. Sans compter que je connais pas mal de personne intéressée par l'impression de leur création mais qui n'ont pas les moyens et le temps de se mettre à l'impression 3D

Cordialement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, si pas de commerce pourquoi monter un site ? (création + hebergement ça coûte de l'argent)

 

Citation

  je cherche à mettre en place un site web pour proposer un service d'impression 3D  

Citation

 2) Si une personne ne veut pas qu'on imprime son travail pour le vendre à un tiers, il suffit de mettre la licence adéquate sur son fichier.

Ben oui rejetons la responsabilité sur les gens qui mettent leurs travaux à disposition c'est plus simple.

Citation

 3) comme l'indique ce jugement (lien) c'est à l'utilisateur de vérifier s'il a bien le droit de faire imprimer le fichier par un service tiers, non à la plateforme en elle même.

Encore mieux, rejetons la responsabilité sur le client.

Citation

Sans compter que je connais pas mal de personne intéressée par l'impression de leur création mais qui n'ont pas les moyens et le temps de se mettre à l'impression 3D

Donc pourquoi ne pas diriger ces gens vers les services pro d'impression 3D ? En plus ça vous économise le fil l'électricité et du temps. Vous vendez des cafés pour rentabiliser votre machine à café ? Vous mettez en location vos DVD pour les rentabiliser ?

Modifié (le) par kergelN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Merci de respecter les choix de @odoc et de revenir au sujet original.

 

🙂

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...