Dernières nouvelles
Accueil / Tutos / Tutoriel : effet marbrure et Hydrographie sur impression 3D

Tutoriel : effet marbrure et Hydrographie sur impression 3D

Le but de ce tutoriel est de vous montrer comment donner à vos impressions 3D un petit effet whaou très facilement ! En effet, pour l’instant, l’impression 3D reste visuellement un peu fade en couleurs. Il ne faut pas se le cacher : nos impressions ressemblent plus à des prototypes qu’à des objets industriels.

Pour remédier à cela, nous allons vous présenter deux techniques pour recouvrir vos impression 3D :

Nous ne sommes pas des experts de cette technique mais ce tutoriel est là pour vous expliquer simplement comment nous avons procédé pour obtenir un résultat qui nous semble satisfaisant. Si certains professionnels ou puristes crient à la profanation et au scandale, nous nous en excusons par avance et nous sommes à leur écoute pour améliorer notre technique.

Dans tous nos exemples, nous avons utilisé l’imprimante 3D MicrodDeltaRework d’EmotionTech.

Préparation du support

Dans les deux cas, marbrure et peinture hydrographique, il faut préparer un minimum l’impression de l’objet. Avec nos imprimantes 3D à dépôt de matière, on peut dire que nos impressions ne sont pas vraiment lisses et un post traitement est souvent nécessaire.

La première étape, une fois que les éventuels supports retirés, est de poncer grossièrement les excédents de plastique et les bavures au papier de verre.

Ensuite, il faut lisser la pièce. C’est-à-dire enlever les vides laissés entre chaque couches. Nous ne travaillons qu’avec du plastique PLA et le bien connu lissage à l’acétone ne fonctionne donc pas. Nous allons utiliser un mastic de carrosserie à appliquer en aérosol. Nous l’avons trouvé dans notre magasin de bricolage le plus proche ici.

Mastic en Aerosol
Mastic en aérosol

Ce mastic s’applique très facilement et il se ponce très simplement avec du papier abrasif de grain 400. Pour notre modèle, deux couches ont été nécessaires.

La dernière étape consiste à sous-coucher la pièce avec une peinture acrylique. Choisir la couleur prédominante que vous désirez obtenir sur votre pièce. C’est cette couleur qui apparaîtra sur les parties non traitées par les deux techniques ci-dessous. Dans notre exemple, une sous-couche acrylique blanche entrée de gamme toujours trouvée dans notre magasin de bricolage le plus proche.

A la fin des deux techniques ci-dessous, il est préférable d’appliquer un vernis protecteur sur l’objet pour protéger la peinture. Nous avons utilisé un vernis pour carrosserie de la même marque en aérosol pour des raisons de facilité d’application.

Effet marbrure

C’est la solution la plus simple et la plus économique. Cela consiste à déposer, dans un bac rempli d’eau, une série de couleurs qui ne se mélangent pas et flottent à la surface de l’eau. A vous de laisser libre cours à votre talent d’artiste pour faire de belles formes géométriques.

Cette technique est très ancienne et je remercie Nicolas ZerOine sur Facebook pour le partage de cette vidéo qui montre cette ancienne technique sur un support 2D.

Kit Easy Marble
Kit Easy Marble

Donc c’est simple, il vous faut un bac d’eau et un kit de peintures spécial marbrure. Pour le bac, on a utilisé un simple seau et nous avons trouvé un kit de peinture : EasyMarble.

Dans la vidéo ci-dessous, nous nous sommes essayés à un effet marbre tout simple : noir et blanc. La pièce à peindre est plongée lentement dans l’eau et la peinture se dépose aléatoirement sur tout l’objet. Il est aussi possible de faire pivoter sur lui-même l’objet au moment de le plonger dans la peinture pour donner des effets différents.

Cette technique est intéressante car elle permet de recouvrir entièrement votre pièce de peinture sur toutes les faces, à condition d’avoir mis assez de peinture dans le bac.

En revanche, le motif imprimé n’est évidement pas maîtrisé et chaque pièce est unique. Cela plaira aux artistes !

Hydrographie

Cette technique est un peu plus complexe et un peu plus coûteuse. En revanche, elle permet d’imprimer un motif prédéfini sur votre impression 3D.  Cette technique est très couramment utilisée chez les amateurs de tuning. YouTube regorge de vidéos d’application de film hydrographique sur des enjoliveurs et des jantes en alliage.

Nous avons trouvé tous les produits nécessaires pour notre test sur le site d’Hydrographique France. Il faut au minimum un activateur et un film hydrographique de transfert.

Notre choix s’est porté sur ces deux produits :

La suite est expliquée dans la vidéo ci-dessous :

  • Couper le morceau de film adéquat en prenant approximativement 10 cm de plus tout autour. Pour cela, délimiter le morceau avec du scotch de peintre. Cela permet de consolider le film au niveau de la découpe, de faire flotter le film sur l’eau, et de contenir la peinture une fois l’activateur utilisé.
  • Poser le film dans un bac d’eau entre 25 à 30 degrés pendant 80 secondes en supprimant les bulles en soufflant dessus.
  • Passer l’activateur et attendre 10 secondes (le temps d’attente dépend du type d’activateur).
  • Plonger l’objet en le penchant légèrement pour éviter les bulles et de façon régulière.
  • En laissant l’objet dans l’eau, remuer la surface de l’eau pour dégager un espace de sortie pour l’objet.

dépôt de l'activateur
dépôt de l’activateur

Après avoir laissé reposer l’objet pendant 5 minutes, il faut ensuite le rincer abondamment sous l’eau froide pendant 5 minutes afin de retirer tout le produit d’activateur. La pièce ne doit plus être gluante. L’image ci-contre montre le dépôt de l’activateur sur la pièce une fois sortie de l’eau. Il nous est arrivé de laisser sécher cet activateur. Cela donne un aspect brillant à la pièce mais qui n’est pas uniforme. De plus, il se peut que des bulles se forment.

La couleur de la sous-couche est très importante car elle peut complètement changer l’aspect visuel final. Dans la photo ci-dessous, c’est le même film hydrographique qui a été appliqué mais l’une sur une sous-couche blanche et l’autre bleue foncée :

Importance de la sous couche
Importance de la sous-couche

Cette technique demande quand même un petit coup de main qui n’est pas très dur à prendre après un ou deux essais. En revanche, il n’est possible d’appliquer correctement le film sans déformation que sur une seule surface de l’objet. A vous de bien concevoir l’objet ou d’appliquer cette technique plusieurs fois en protégeant la pièce avec du scotch de peintre.

Voilà, ce tutoriel est maintenant fini et on espère qu’il vous aura donné des idées pour vos créations sorties tout droit de vos imprimantes 3D. Si c’est le cas, comme d’habitude, n’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires ou sur le forum !

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille

A lire

Scan 3D Drone DJI Phantom 3

Numérisation 3D avec un drone Dji Phantom 3 et le logiciel Agisoft PhotoScan

Stéphane Couchoud, de la chaîne Youtube The Frenchies, a récemment réalisé un « speed tuto …

5 COMMENTAIRES

  1. La classe! Il est temps de se mettre à la post production de nos pièces!

  2. Bonjour. Je vous invite à visiter notre site sur les nouvelles technologies d’impression 3d professionnelles notamment couleurs et textures sans post traitement.

    David Lambert
    CEO – OJURA3D

  3. Sympa … on est presque plus dans l’artistique que dans le technologique.

    Je ne connaissais pas du tout l’enduit en aérosol… je tartinais des couches et des couches d’appret jusqu’a present … je cours à la gsb du coin ^^

    Ps: attention au travail des enfants 😀

  4. Un revenant qui revient pas

    Un article passionnant, merci pour cette lecture

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *