Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Geeetech A10M, le test
geeetech a10m

Geeetech A10M, le test

Depuis 6 mois, j’utilise une imprimante 3D mono-couleur, en étant obligé de jouer sur mes fichiers Cura pour pouvoir changer de filament et donc de coloris. J’ai voulu essayer une machine bi-colore. Après avoir testé la E180, je me suis naturellement tourné vers la Geeetech A10M de Giantarm. Au programme : déballage, test et tutos pour mettre en route la bête.

Caractéristiques techniques de la Geeetech A10M

Paramètres d’impression
Type d’impression : FDM
Surface d’impression : 220 X 220 X 260 mm
Précision d’impression : 0.1 mm
Précision de positionnement: X / Y : 0.011 mm ; Z : 0.0025 mm
Vitesse d’impression : 120 mm/s
Diamètre du filament : 1.75 mm
Diamètre de la buse : 0.4 mm
Filaments : ABS, PLA, bois, PVA, HIPS, PETG, etc
Températures
Température max plateau : 100°C
Température max extrudeur : 250°C
Format de fichiers : STL et Gcode
Ecran d’affichage : LCD 2004
Mécanique
Cadre : profilé aluminium
XY Rods : profilé en aluminium résistant à l’usure
Axe Z : vis mère
Moteurs : pas de 1,8° avec 1/16 de micro-pas à pas

Toutes les caractéristiques techniques de la A10M Geeetech ici.

Petit plus, l’imprimante intègre une reprise après coupure de courant, ainsi que des détecteurs de fin de filaments. Petite précision à noter au passage, l’extrudeur n’a qu’une buse. En effet, les deux filaments se mélangent à l’intérieur. Il faudra donc créer un bloc de purge pour des impressions bicolores.

imprimante 3D Geeetech A10M double extrudeur

Déballage et montage de la A10M

L’imprimante A10M arrive dans un carton très bien protégé et chaque élément est très bien emballé.

On peut voir que l’imprimante est fournie avec des accessoires :

  • Supports de bobines
  • Clé Allen et clés plates
  • Tapis de souris Geeetech
  • Câble USB
  • Carte SD 1GB
  • Plateau en verre avec 4 pinces
  • Câble d’alimentation
  • Profilé plastique bleu (qui va dans le profilé en acier)
  • Des colliers de serrage
  • Et assez important, une notice de montage

Geeetech A10M, montage et réglages

L’assemblage du châssis se fait très simplement, avec 2 vis en dessous.

Mongate Geeetech A10M

Petite astuce, je mets l’imprimante en porte-à-faux. Ensuite, je mets les 4 vis et serre le tout seulement à la fin.

Par la suite, j’ai déballés et installés les PTFE dans les extrudeurs.

Une fois prêts, les 2 extrudeurs se branchent sur le hotend.

Suite à ça, il faut brancher la nappe de l’écran sur le coté duquel se trouve le port MicroSD.

Maintenant, il faut connecter les moteurs, les détecteurs de fin de filament et de course à la carte mère.

L’étape qui suit consiste à tendre les courroies et régler les excentriques.

Pour le plateau, il faut rapprocher les excentriques de façon à ce qu’ils ne soient pas trop serrés et qu’il n’y ait pas trop de tension. Les roulettes doivent tourner sans forcer.

Astuce d’entretien : prendre le temps après quelques semaines d’utilisation de retendre et vérifier toute les courroies. Elles ont tendance à se détendre de façon naturelle.

Pour installer le verre Geetech, rien de bien compliqué : il faut le poser et mettre les 4 pinces :

Installation lit chauffant

Après tout ça, il faut encore fixer et brancher l’alimentation.

Elle est maintenue par 2 vis et se branche avec un connecteur de type XT60.

Il faut aussi fixer les extrudeurs préparés précédemment ainsi que les supports de bobines sur la structure.

Pour finir, mise en place des bobines Geeetech Silk Silver et du filament Silk Antique Gold de Noulei avant de passer aux réglages.

Avant toute mise en service, il faut régler de la hauteur de la buse avec une simple feuille de papier. Par défaut, l’imprimante Geeetech A10M est livrée avec un support de BLtouch. Il suffit donc d’en acheter un et de flasher le firmware pour bénéficier d’une mise à niveau automatique du plateau.

Mise en route et premières impressions (3D)

Il existe plusieurs façon d’utiliser la double extrusion. On peut faire la configuration avec le slicer (logiciel trancheur) : cela permet de choisir les couleurs au bon endroit, en passant par un bassin de purge. On peut aussi utiliser l’application Geeetech Mixer Color qui mélange les filaments en fonction des paramètres.

Impression du fichier de test et d’un stand pour manette PS4 :

Voici quelques retours d’impression multicolore :

Le fichier STL de la photo tout en haut de cet article peut être téléchargé sur Thingiverse.

Depuis 6 mois, j’utilise une imprimante 3D mono-couleur, en étant obligé de jouer sur mes fichiers Cura pour pouvoir changer de filament et donc de coloris. J'ai voulu essayer une machine bi-colore. Après avoir testé la E180, je me suis naturellement tourné vers la Geeetech A10M de Giantarm. Au programme : déballage, test et tutos pour mettre en route la bête. Caractéristiques techniques de la Geeetech A10M Paramètres d'impressionType d'impression : FDMSurface d'impression : 220 X 220 X 260 mmPrécision d'impression : 0.1 mmPrécision de positionnement: X / Y : 0.011 mm ; Z : 0.0025 mmVitesse d'impression : 120…

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 8.5
Fiabilité - 8
Logiciel - 9.5
Utilisation - 7.5

8.4

/10

Points forts
  • Montage et réglages faciles
  • Verre fourni
  • Visserie, et structure solide
  • Look des profiltés bleus
  • Nappes bien protégées
  • 2 supports de bobines solides et polyvalents
  • Outil pour mixer les couleurs assez simple
  • Ecran LCD réactif
  • BLTouch ready
Points faibles
  • Extrudeur qui semble fragile
  • Micro SD qui dépasse sur le côté de l'écran (exposée à la casse)
  • Impression bi-colore coûteuse en filament avec la tour de nettoyage/décharge
  • Ecran non tactile
Cette imprimante est facile à monter et réactive. Il faudra quand même faire quelques petits réglages (bed, extrudeur et courroie) comme sur bien d'autres imprimantes de ce type.
Elle convient parfaitement pour réaliser de beaux dégradés de couleurs. Si vous souhaitez mettre deux couleurs différentes sur la même couche, la tour de décharge consommera du filament.
On peut donc réaliser de belles impressions sans trop de difficulté.

Acheter

A propos de Mykidox

Mykidox
Informaticien et maker, j’aime essayer, monter, démonter, comprendre et apprendre. Vélo, moto, ordinateurs, imprimante 3D, CNC, touT le HIGH TECH !!
Mykidox

Derniers articles de Mykidox (see all)

A lire

Ultimaker S3

Plus d’un an après la S5, Ultimaker a profité du salon TCT Show de Birmingham …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages