Aller au contenu

Filament ABS

Flou

Filtrer l'air d'une imprimante

Messages recommandés

J'ai adoré ce fil de discussion de bout en bout et j'ai maintenant ce qu'il me faut pour construire mon système de filtration. Merci à tous :)

Concernant les sceptiques, je ne pourrais que partager ma propre expérience et celle de mes enfants. Avec maintenant plus de 3 ans d'expérience dans l'impression 3D, je m'interdis aujourd'hui d'imprimer de l'ABS en intérieur tant que je n'aurais pas installé un système de ventilation efficace.

A la suite de mes centaines d'heures d'impression, j'ai régulièrement imprimé de l'ABS (de toutes marques et toutes couleurs) dans une pièce de 25m2 fermée et bien isolée (double vitrage), et j'ai pu constater lors des impressions supérieures à 1/2h les désagréments suivants au bout de quelques minutes d'exposition:

- gorge irritée

- yeux secs et "qui piquent"

- maux de têtes si l'exposition se prolonge

Mes enfants ont fait le même constat lorsqu'ils entraient dans la pièce. Ce constat est le reflet de mon expérience, bien avant et en dehors des études sus-nommées, dont je me fiche bien.

Amicalement à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jef_Lord, peux-tu nous en dire plus sur la solution retenue? J'ai également suivis le topic, mais ça m'intéresse d'avoir les conclusions d'une autre personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au final après beaucoup de recherche, je pense me tourner vers une solution a base de filtre HEPA 14. En effet, ce genre de filtre semble efficace pour attraper la quasi totalité des particules nocives. C'est d' ailleurs le genre de solution retenue par de grands constructeurs comme Ultimaker, ce qui me conforte dans mon choix.

Ce genre de filtre n' agit pas sur les gazs tels que les solvants (acétone) mais je m' en fiche, je n' utilise pas de jus d'ABS pour mes impressions, donc je peux me passer d' un filtre ABP ou ABEK, qui me semblent un peu disproportionnes bien que terriblement efficaces.

Pour la filtration, la meilleure solution est un recyclage de l'air intérieur, pas besoin d’évacuation, le filtre a capture les particules, et en plus une évacuation de la chaleur nuirait a l'impression. A bientôt ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

ce sujet m'intéresse hautement car je suis moi-même en train de réfléchir à une solution de caisson + filtration pour mon imprimante (dagoma non customisée donc juste PLA pour le moment). J'ai lu les premiers et dernières pages du sujet et je constate qu'on tourne toujours autour des mêmes questions : toxicité des émanations solvantées ou des particules (ou posé autrement : c'est qui le plus fort, l'hippopotame ou l'éléphant ?), intérêt réel de la ventilation (suffit-il de bien aérer la pièce de son domicile comme le préconise certains, par "bon sens"), etc.

S'agissant un peu du cœur de mon activité professionnelle (et même de mon quotidien il y a encore peu) voilà mon avis face aux données acquises de la science (qui sont les mêmes références qu'on a pu voir passer plus tôt dans le topic ; quelle joie de voir des personnes rechercher des sources dans de véritables articles scientifiques !) :

  • aucune étude n'a actuellement pu démontrer le caractère cancérigène de l'exposition aux solvants (de manière générale), en dehors de quelques cas particuliers (il existe simplement des critères épidémiologiques retrouvant un OR légèrement supérieur à 1, significatifs mais pas non plus retrouvés partout, on n'a jamais tous les critères de causalité de Bradford-Hill) ;
  • en revanche le caractère irritant pour les muqueuses et les voies respiratoires est bien connu et décrit (@Jef_Lord : les symptômes présentés sont typiques et heureusement bénins et cessant à la fin de l'exposition ; ils correspondent à mon avis à une irritation des voies aérodigestives et des globes oculaires, associés à un début de syndrome pseudo-ébrieux (les maux de têtes) ;
  • Les particules fines sont responsables d'une augmentation du taux de mortalité, notamment par cancer, et tout particulièrement pour les particules fines d'un diamètre de 2,5 µm (PM2,5), or les imprimantes 3D rejettent des particules fines, mais dans des quantités très modestes (un feu de cheminée crache beaucoup plus de particules fines, la cigarette je n'en parle pas, et rouler dans les embouteillages non plus...) ;
  • de là, deux attitudes à adopter qui me semblent autant raisonnables, à partir du moment ou on décide qu'on ne pourra plus jamais se passer de son imprimante 3d  (la meilleure solution étant toujours la suppression du risque, mais j'imagine que personne ici n'est là pour cela !) : la première est de bien aérer la pièce (faire un courant d'air) où se font les impressions, tout en évitant d'y circuler lorsque la machine fonctionne, et la seconde consiste à isoler sa machine et filtrer l'air (ce qui n'empêche pas de bien aérer sa maison quotidiennement) ; cette filtration doit alors se faire en fonction des matériaux utilisés et j'aurai plutôt tendance à vouloir supprimer les particules fines que les émanations solvantées (mais c'est techniquement pas simple du tout, sans parler du renouvellement des filtres) pour le risque documenté à long terme.

Personnellement j'aurai tendance à opter pour la solution de l'aération, tant je doute de l'efficacité du bidouillage sur la réalité de l'exposition (il n'y a à mon avis rien de pire que se croire faussement rassuré par un filtre usagé, il faut en général changer les les filtres à gaz très souvent, éventuellement de façon hebdomadaire ou quotidienne selon le débit de filtration et les conditions de stockage, idem pour les filtres à particules, en imaginant un système qui fonctionne, il faudrait qu'il soit absolument étanche pour être efficace).

Bien à vous,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@La Bidouille: c'était déjà une solution citée par Pitithom ;)

Il y a 16 heures, Pitithom a dit :

à partir du moment ou on décide qu'on ne pourra plus jamais se passer de son imprimante 3d  (la meilleure solution étant toujours la suppression du risque, mais j'imagine que personne ici n'est là pour cela !)

Donc pas de solution miracle. Est-ce qu'une aspiration au niveau de la tête permettrait de limiter les particules fines?

Dans mon projet j'ai opté pour des cartouches de masques mais je me pose la question de la fréquence de renouvellement. Comme le relève pitithom, si c'est de manière quotidienne/hebdomadaire je suis certain de ne pas respecter cela et un filtre encrassé est un fausse protection: encore pire que de ne rien mettre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/09/2016 at 11:18, Tircown a dit :

Dans mon projet j'ai opté pour des cartouches de masques mais je me pose la question de la fréquence de renouvellement. Comme le relève pitithom, si c'est de manière quotidienne/hebdomadaire je suis certain de ne pas respecter cela et un filtre encrassé est un fausse protection: encore pire que de ne rien mettre.

Il suffit de lire les notices d'utilisation des filtres en question. En général, les filtres sont actifs plusieurs milliers d'heure d'utilisation car tu ne travailles pas dans un laboratoire chimique, ou dans le cas de l'HEPA tu ne l'utilises pas dans un aspirateur. Comme cité tout au long du fil, on parle de quantités très faibles, donc n'importe quel filtre devrait durer plusieurs mois, même en utilisant ton imprimante plusieurs heures par jour ;)

De toute façon il n'y a pas de crainte à avoir: le meilleur détecteur pour savoir quand il faut changer le filtre, c'est le nez :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet très intéressant !

M'étant mis à l'ABS depuis peu, je pense déjà à arrêter... Mais pour imprimer quoi ? Puisque même le PLA ne semble pas totalement dépourvu d'effets nocifs... En plus de ne pas offrir les caractéristiques qui m'intéressent, à savoir en premier lieu la résistance à l'eau puisque je souhaite réaliser des récipients qui en contiennent (vases) !

Pour l'ABS en tout cas c'est impossible selon moi sans un système de filtration ou d'évacuation efficace : même avec l'imprimante dans une pièce avec la porte fermée, avec la fenêtre ouverte pour aérer tout au long de l'impression (ce qui n'est pas idéal vu que l'ABS n'aime pas avoir froid), l'odeur finit par se propager dans toute la maison (90m2) !
De plus les émanations s'aggravent à chaque impression, sans doute l'espèce de "jus" qui finit par maculer la buse et tête de chauffe, qui cuit et produit cet odeur de plus en plus insupportable...

Bref, je suis en pleine réflexion pour la confection d'un caisson étanche, pour lequel se pose en plus de la filtration, la question de la régulation de la température à l'intérieur de l'enceinte...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/9/2016 at 11:18, Tircown a dit :

Est-ce qu'une aspiration au niveau de la tête permettrait de limiter les particules fines?

Je pense que c'est le plus efficace, en dehors d'un caisson étanche. Après il faut savoir raison garder : le problème des émanations se rencontre surtout lorsqu'on y est exposé plusieurs heures par jour 5j/7, l'utilisation en loisir est beaucoup moins à risque à mon avis. Dans tous les cas ça na rien à voir avec les quantités inhalées avec la cigarette ou sur 1h d'embouteillages.

Le 28/9/2016 at 13:28, Jef_Lord a dit :

les filtres sont actifs plusieurs milliers d'heure d'utilisation

Pour les filtres "machines" de type HEPA j'avoue ne pas savoir (les notices recommandent effectivement un remplacement au bout de plusieurs mois), mais les filtres ABEK pour les masques à cartouches sont à remplacer plus régulièrement. De toutes manières, le meilleur détecteur est effectivement le nez : quand on sent l'odeur c'est que le filtre ne filtre plus grand chose ! Alors après, quitte à inquiéter ou rassurer tout le monde : ce n'est pas forcément ce qui sent le plus fort qui est le plus toxique...

il y a 12 minutes, webvince a dit :

Bref, je suis en pleine réflexion pour la confection d'un caisson étanche, pour lequel se pose en plus de la filtration, la question de la régulation de la température à l'intérieur de l'enceinte...

A mon avis pour la température, un caisson étanche avec entrée/sortie d'air d'un débit suffisant est assez facile à faire. Pour la filtration des odeurs je crois qu'un charbon doit suffire mais je ne pourrai pas faire d'essai avec l'ABS, j'ai juste une printeuse dagoma easy de base (et vu l'usage que j'en ai pour le moment et les retours sur l'odeur d'ABS, je ne vais pas m'y risquer de suite) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sinon, dans le même ordre d'idée, le monoxyde de dihydrogène (dhmo en anglais) aussi, c'est très dangereux, et on ne prend pas assez de précautions de ce coté là.
http://www.dhmo.org/translations/french/facts.html

Oui, il paraît même que cela fait rouiller les articulations !
Effectivement, il faut savoir prendre du recul, mais je crois quand même qu'il ne faut pas balayer pour autant du revers les risques liés aux émanations "domestiques".
Prudence et bon sens, en somme !

Envoyé de mon ASUS_Z011D en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Ce sujet m'interpelle. Je pensais que l'impression PLA ne posait pas de problème et je découvre que le PLA génère lui aussi des micro-particules.

Et puis de toutes manières tôt ou tard vu mes mes projets il faudra que je vienne à l'ABS.

Mon imprimante est installée dans mon garage. C'est le premier bon point vu que ce n'est pas une pièce à vivre.

Après elle est adossée à une fenêtre (que je ne peux seulement entre-ouvrir à cause d'elle). Je me dit que si au dessus de la fenêtre (et donc de l'imprimante) j'installe une bonne hotte aspirante de cuisine (un 1er prix montage "casquette") et que j'envoie tout dehors en perçant le mur cela irait bien. Vous en pensez quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu déplaces simplement le problème vers l'extérieur... Avec un caisson, un simple ventilateur en extraction sera silencieux, tout aussi efficace et surtout réglable car il faut limiter les courants d'air pendant l'impression. La hotte premier prix, sans caisson, dans un volume important (garage) peinera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous!

Je remercie Guillaume.F d'avoir trouver le lien ci-dessus! Dans le principe ça à l'air tout simple à faire!xD

Je viens d'ailleurs de commander un ventilateur pour tester/ https://fr.aliexpress.com/item/Free-Delivery-Spot-12032-BFB1212VH-DC-12V-12cm-1-88A-turbo-centrifugal-blower-fan/32740334516.html?spm=2114.13010608.0.0.KTjBM5&detailNewVersion=&categoryId=200003090

Il faudrait maintenant que je trouve les filtre

- charbon actif (filtre de hotte non?)

- filtre HEPA U15 : la c'est plus compliqué...

un coup de main pour trouver ce qui correspondrait le mieux?

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le plus simple c est de posseder ce genre d appareils

http://www.banggood.com/Original-Xiaomi-Smart-Mi-Air-Purifier-Mini-Oxygen-Bacteria-Virus-Smell-Cleaner-APP-Remote-Control-p-1105352.html?rmmds=search

http://www.gearbest.com/living-appliances/pp_374016.html?wid=21

et de bien aerer apres impression pendant 15mn

mois perso je vais mettre la mienne dans une piece a part que je laisserai fermé..j ai un aspi robot avec filtre(un super aspiro robot chinois a 120e dont je suis super content) qui aspire tous les jours..

le mi air purifer est mon futur achat car il sert pour toute la maison et mesure en temps reel les particules emises

il faut changer le filtre tous les 3mois

Modifié (le) par titeuf007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour a tous,

les particules d'ABS (par exemple) font environ 15 nanometers

un filtre hepa arrete les grosse particules supérieur ou égale à 300 nanometers,

donc cela ne sert pas a grand chose ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Discussion très intéressante. Personnellement je vais mettre ma future imprimante dans un "cagibi" pourvu d'une petite fenêtre (Ouf!) mais qui donne dans une cour intérieure d'immeuble, avec peu de mouvement d'air. J'ai cependant peur que la VMC de l'appartement soit plus forte que l'aération naturelle, et que du coup les odeurs et particules viennent dans l'appartement en passant sous la porte. Je pense donc mettre un ventilateur pour rejeter l'air dehors. 

Bien sur, vu l’exiguïté du lieu, je ne resterai pas devant l'imprimante. ^_^

Vu le faible volume de la pièce (environ 3m cube, voire moins si on enlève les étagères pleines de chaque côté), vous pensez qu'un ventilo 12v de 12cm issu d'un PC serait suffisant?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...