Dernières nouvelles
Accueil / Interview / Interview de Machines-3D sur l’imprimante Start
photo imprimante Machines 3D Start Machines3D

Interview de Machines-3D sur l’imprimante Start

Surprise lors de la dernière Maker Faire de Lille, la boutique en ligne Machines-3D exposait une imprimante 3D à son nom. Curieux de découvrir cette nouvelle machine dont les caractéristiques techniques sont détaillées ici, voici une interview de Machines-3D pour en savoir plus sur l’entreprise et leur nouveau produit.

Bénéficiez d’une réduction de 5% sur le prix de l’imprimante Machines-3D Start avec le code LESIMPRIMANTES3DSTARTà saisir lors de votre commande.

Pouvez-vous présenter la société Machines-3D ?  

Machines-3D a été fondé par Antoine Motte et Charles-Antoine Delaby. Installé en Belgique depuis fin 2013 et dans la région Hauts-de-France en 2014, Machines-3D se positionne comme développeur et revendeur de solutions technologiques 3D (imprimantes 3D, scanners 3D, consommables, pièces de rechange, solutions pour Fablab). L’entité compte aujourd’hui 16 collaborateurs évoluant depuis début 2015 à La Serre Numérique de Valenciennes, plus de 6000 clients et plus de 230 revendeurs dans l’hexagone, les départements ultramarins ainsi qu’à l’international avec qui nous partageons notre passion !

Après cinq ans d’existence, pourquoi choisir aujourd’hui de créer votre propre imprimante 3D ?

Nous nous sommes rendus compte que 90% de notre clientèle se compose de professionnels. Pour faire simple, la moitié est issue du secteur privé (industriels, bureaux d’études, secteur médical…) et l’autre du secteur public (écoles, organes étatiques, associations publiques…). Nous nous sommes alors demandés pourquoi ne pas explorer ces 10% restants et proposer une solution pour le particulier, en quête d’une machine qualitative, plug’n’play et surtout accessible. C’est ainsi qu’est née la MACHINES-3D START !

Pourquoi la cible des particuliers et des écoles ?

photo imprimante Machines 3D Start Machines3DLe but est de pouvoir proposer une imprimante aux néophytes, curieux, passionnés de technologie et aux hobbyistes qui désirent faire leurs premiers pas dans l’impression 3D. Garçon ou fille, débutant ou niveau avancé en impression 3D, jeune ou moins jeune, tout le monde trouvera une utilité à la Start. C’est une machine pour tous, pour toute la famille qui trouvera sa place dans la chambre, le salon ou le garage. Par extension, nous avons songé aux écoles en pensant à une imprimante si simple et plug’n’play qu’elle pourrait même être utilisée dès l’école primaire. La Machines-3D Start permet alors aux imprimeurs en herbe de se positionner comme de vrais acteurs de leur éducation, encadrés par leurs instituteurs.

Les applications sont ainsi multiples : bricolage, réalisation de petits projets (maquettisme, drone…), impression d’objets décoratifs, jeux ludiques et éducatifs, cours de sciences, d’art… Nous avons déjà une multitude d’idées qui verront bientôt le jour afin d’exploiter le plein potentiel de la Machines-3D Start : création de contenus éducatifs, mise en place d’un pack avec un scanner 3D Plug and Play, journées découvertes organisées au sein de nos locaux…

Ne craignez-vous pas une concurrence avec les autres produits que vous commercialisez ?

 Vous devez faire allusion à la MakerBot Replicator Mini ou encore à la Up Mini 2. Pour la MakerBot, celle-ci est en effet une machine de renom et très simple d’usage mais elle n’est pas accessible à toutes les bourses et ne possède pas d’écran tactile. En ce qui concerne la UP Mini 2, c’est une bonne machine permettant l’usage tant de l’ABS que du PLA, que nous positionnons également dans les écoles et chez des professionnels. Cependant, les dimensions d’impression sont inférieures à celles de la Machines-3D Start (120x120x120mm pour la TierTime UP Mini 2 contre 153x153x153mm pour la Start), elle n’a pas de détection automatique d’ouverture de portes et elle est également 150€ plus chère.

Comment le public de la MFL18 a-t-il accueilli la Start ?

photo imprimante Machines 3D Start Machines3DTrois imprimantes 3D Machines-3D Start ont été exposées à l’occasion de la Maker Faire de Lille et l’accueil a été des plus positifs ! Tout d’abord le vendredi, où nous avions principalement reçu la visite de nombreuses écoles (primaires, collèges, lycées). Les écoliers et étudiants sont séduits par la compacité de la machine, son design agréable, sa simplicité d’usage dans le lancement des impressions (tout se fait depuis l’écran) et surtout par le fait qu’elle soit en français, ce qui est parfait pour les plus jeunes utilisateurs. Les enseignants, eux, y voient certes le caractère plug & play de la machine mais aussi le fait d’utiliser du PLA (non-nocif et ne dégageant pas d’odeurs). Aussi, ils ont apprécié que la Start soit complètement carénée et que l’impression s’arrête lorsque la porte est ouverte volontairement ou par inadvertance, pour imprimer en totale sérénité et sans risque pour les enfants.

L’accueil a été aussi très positif du côté des visiteurs / makers / passionnés, surpris de trouver une machine assemblée, prête à l’emploi, en français (pour les moins à l’aise avec la langue de Shakespeare) et avec une bonne qualité d’impression. Nous avions également exposé divers objets (support de photos à Polaroid, figurine, pièce de prototypage…) pour contextualiser l’usage de la machine.

Pouvez-vous nous donner ses principales caractéristiques et pourquoi l’avoir pensée ainsi ?

La Machines-3D Start est une imprimante 3D compatible avec du PLA 1,75mm, avec autocalibration, proposant un plateau de 153x153mm, une hauteur d’impression de 153mm et permettant de fabriquer avec une précision pouvant atteindre les 100 microns. Nous l’avons pensée comme une machine sécurisée : elle est totalement carénée et l’impression se met en pause lors de l’ouverture de porte. Un cache est disposé autour du bloc d’extrusion pour éviter de toucher le ventilateur et la buse. Le plateau d’impression est juste aimanté et s’enlève aisément pour décoller les pièces post-impression. Pour lancer une tâche, on peut se connecter à la machine directement depuis son PC en USB mais le plus simple reste d’utiliser une clé USB, qu’on insère sur le côté droit de l’imprimante. Il suffira alors de naviguer dans l’imprimante à l’aide du large écran tactile en couleurs et tout en français, pour pouvoir lancer les chargements / déchargements de fils ainsi que pour aller dans la clé USB afin de lancer le travail d’impression.

Le Logiciel d’aperçu avant impression, 3D Star, tout en français également, propose une interface simple et intuitive pour préparer aisément et rapidement ses fichiers avant impression. Enfin, un guide de démarrage rapide, rédigé par nos soins et toujours en français, aidera les utilisateurs à lancer leurs premières impressions. Le but est de proposer une imprimante 3D plug and play, qui permet de lancer des impressions rapidement et simplement grâce à une interface et un logiciel simples d’usage et en français !

Qui fabrique vraiment la Start et dans quel pays ? Y a-t-il une base commune avec une autre imprimante 3D du marché ?

Nous collaborons depuis deux ans avec notre partenaire de confiance Shining 3D, avec lequel nous avons travaillé sur une base de Einstart-C afin de l’améliorer et de la préparer au maximum pour le marché français.

Le prix public de 600€ TTC est-il compatible avec le marché des particuliers ?

On retrouve de nombreuses machines en kit sur le marché, entre les 150 à 500€ environ, cependant elles se destinent aux profils DIY / makers / bricoleurs qui ont l’envie et le temps de se prêter au jeu de monter eux-mêmes leur machine. Ce n’est pas donné à tout le monde d’assembler une imprimante 3D en kit. La Machines-3D Start est déjà montée, prête à l’emploi et propose une conception plus robuste et fiable que les machines en kit. D’autres solutions carénées existent également, mais beaucoup d’entre elles ne sont pas totalement fermées ou imposent un format propriétaire alors que nous sommes plus partisans de l’ouverture.

En faisant le choix de la Start, nous ne proposons pas qu’une imprimante 3D mais aussi tout un service. Nous avons des dizaines d’unités en stock, rapidement livrables car nous gérons nous-mêmes notre stock et nos expéditions. En outre, nous disposons de notre propre support technique basé en France. Le support technique de Machines-3D travaille directement au développement de la Start et est disponible du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00 pour répondre à toutes les questions de nos utilisateurs, pour des conseils de maintenance et dans le lancement des impressions.

La cible est-elle française ou européenne ?

J’ai fait mention à plusieurs reprises du français mais l’interface de la machine et du logiciel sont également disponibles en anglais pour pouvoir proposer la machine en Europe et aussi à l’échelle internationale.

Nous vous rappelons que vous pouvez bénéficier d’une remise de 5% sur l’achat d’une imprimante Machines-3D Start en utilisant le code LESIMPRIMANTES3DSTART lors de votre commande.

A propos de Les imprimeurs 3D

Les imprimeurs 3D
Compte mutualisé pour les articles à contributeurs multiples.
Les imprimeurs 3D
Les imprimeurs 3D

Derniers articles de Les imprimeurs 3D (see all)

A lire

interview emotion techn 2018

Interview de eMotionTech à la Maker Faire Lille

Nous avoins déjà rencontré et interviewé eMotionTech en 2016. A l’occasion de la MakerFaireLille 2018, …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages