Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / Première saisie d’imprimante 3D par la police
Imprimante 3D saisie par la police

Première saisie d’imprimante 3D par la police

Ça faisait quelques temps que les oreilles de Cody Wilson ne devaient plus trop siffler mais la polémique au sujet des armes à feu imprimées en 3D refait surface de plus belle! A plusieurs reprises nous avons émis l’hypothèse des criminels s’équipant d’imprimantes 3D pour s’armer à moindre coût plus discrètement. Cette supposition viendrait d’être confirmée par la police britannique. Au cours d’une saisie à  Wythenshawe (au Sud de Manchester), ils sont tombés sur des pièces ressemblants au LulzBot à priori réalisées avec une imprimante 3D MakerBot Replicator 2 elle aussi découverte sur les lieux.

Imprimante 3D saisie par la police

Sauf qu’après investigation, les pièces en question ne seraient en fait que des pièces de remplacement pour la Replicator 2 elle-même! La preuve avec la photo ci-dessous. Le déclencheur suspecté en est bel et bien un, mais celui d’un ressort et non d’un pistolet. Quant au soit-disant canon, il s’agirait en fait du tube qui sert de support à la bobine de filament. Cela n’ôte cependant pas tout usage criminel de l’imprimante 3D, il s’agirait peut-être de contrefaçon ou de fabrication de pièces pour pirater les distributeurs de billets?

Fausses pièces d'arme à feu imprimées en 3D Crédit photo gigaom

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *