Dernières nouvelles
Accueil / Divers / 48H Chrono au MakerFaireParis 2016

48H Chrono au MakerFaireParis 2016

Le 30 avril et le 1er mai 2016 s’est déroulé le MakerFaireParis à la Foire De Paris ! Événement incontournable pour tout maker qui se respecte ! Autant vous dire que le jour J, on était au taquet et sur les “Starting Block” avec mon fils. Il y avait beaucoup d’imprimantes 3D mais pas que ça !

La première impression

Le MakerFaireParis à lui tout seul, c’est tout le rez-de-chaussée d’un hall et en plus à l’entrée de la Foire de Paris. C’est donc simple et on est pas allé plus loin de tout le week-end. Tout un hall, c’est grand, très grand et on a vite compris que l’on ne pourrait pas tout faire ni voir tout le monde. C’est pour cela que je m’excuse d’avance pour ceux que nous avons oubliés ou pas pu voir.

Notre première impression : une fourmilière… Un monde en effervescence qui s’active à faire des choses… Des machines partout et le sentiment que l’on va approcher des trucs sensationnels que l’on a malheureusement pas l’occasion de voir assez souvent…

Je vais essayer de vous faire un retour de notre visite au fil de mes tweets (@elcp72) en commençant par le monde de l’impression 3D et ensuite de tous les autres.

Le monde de l’impression 3D

emotiontechEmotion Tech

Impossible de manquer le stand d’EmotionTech avec leur batterie de MDelta en marche.

On ne présente plus  la MDelta : une imprimante 3D ludique à monter soi-même et surtout d’une superbe qualité d’impression. Son mouvement est toujours hypnotique. Cette machine est surtout dédiée à l’apprentissage de l’impression3D avec sa solidité, simplicité et fiabilité.

Une équipe toulousaine joyeuse et très décontractée qui a accepté d’héberger notre BB-8 pendant le salon et même d’y imprimer sur place quelques pièces. On en a un peu profité 🙂

Il y avait aussi la PrusaI3 1.5 Rework qui est déjà plus une machine de Maker et toujours à monter soi-même. EmotionTech propose aussi une bonne collection de pièces détachées pour construire des imprimantes 3D et du filament dans toutes ses formes… ou presque.

A noter qu’EmotionTech vient de fêter ses 4 ans d’existence et c’est déjà une belle performance dans le secteur émergeant des imprimantes 3D familiales. On prendra ça pour un gage de qualité. Cette équipe continue à améliorer ses machines et il n’est pas impossible que des nouveautés apparaissent cette année.

https://twitter.com/elcp72/status/726759156007493632

 

bicephale

Bicephale3D

Une autre imprimante 3D, mais là de luxe, avec la Bicephale3D. Au premier coup d’œil, on y voit une machine absolument superbe et bien finie qui a utilisé des matériaux haut de gamme. Des prestations d’impression standard mais avec en plus de sa qualité d’impression une caméra intégrée et un contrôle à distance via son smartphone. La cerise sur le gâteau c’est qu’elle est open source et c’est une entreprise rennaise.

 

photo

3D Modular System

On reste dans les imprimante 3D “Made In France” avec 3D Modular System. On est ici un peu plus sur un stand de Maker avec une petite équipe qui construit des imprimantes 3D modulaires. On voit une série d’imprimantes 3D rangées par taille et la dernière offre quand même un beau plateau d’impression 400*300*300 pour un prix défiant toute concurrence.

Ils proposent à la vente deux modèles M et XL, à base de profilés en kit. On notera l’ingénieux système anti-vibration à base de balles de tennis et un plateau chauffant en 220V rapide et qui ne fatigue pas l’électronique.

Une équipe de 3 joyeux lurons, de 29 à 58 ans dont la genèse vient de l’impression en 3D de la légendaire voiture K2000 et je ne résiste pas à poser la vidéo ici.

 

Logo-PollenPollen

Tiens, une Delta sur le stand d’Intel mais il y a quelque chose d’inhabituel… Ah oui! C’est le plateau qui bouge! Un vrai bijou de technologie cette imprimante 3D, je vous laisse regarder les caractéristiques sur leur site Web.

En plus de sa technologie, il y a son design qui est franchement bien réalisé. En même temps, c’est un designer qui s’en est chargé avec qui on a pu discuter sur le salon. Attention, le prix est hors catégorie 🙂

https://twitter.com/elcp72/status/737019764095242241
logo_ecoset_small2

Ecoset Machine

Recycler son plastique pour son imprimante 3D, c’est un sujet compliqué pour une démarche éco-citoyenne responsable. ECOset s’est attaqué au sujet qu’il partage sur le forum.

ECOset propose une machine en kit de recyclage PEHD individuelle et évolutive. Au premier coup d’œil, la machine est conçue pour la vente avec un produit fini comprenant des options comme l’enrouleur automatique. La version 2.0 de la machine est présentée lors de ce salon et contient un mini broyeur fonctionnel.

Son constructeur n’est pas avare d’explications et nous comprenons bien que la réalisation d’une extrudeuse broyeuse compacte n’est pas chose facile. Nous prenons contact pour pouvoir essayer des échantillons, donc affaire à suivre…

https://twitter.com/elcp72/status/726346166204555264

 

Mister3BluBluStruder

Alors là, on ne peut que s’interroger devant cette machine aux couleurs pastel. On comprend assez vite que c’est une machine qui recycle du plastique pour du filament (mon fils en est devenu fan). Mais ce qui est très impressionnant c’est le nombre d’étapes et de contrôles avant que le filament ressorte en épaisseur de 1,75 mm.

Pour avoir construit une telle machine, son constructeur doit être un Maker, un pur un vrai! On s’est pas trompé :-). On discute avec le concepteur de cette machine Mister3D et là on se rend compte qu’il maîtrise le sujet, le bonhomme. On y apprend d’ailleurs que le filament doit être étiré à la sortie de la chauffe. C’est pour cela qu’il y a un tensiomètre et même un contrôle par reconnaissance d’image… pff…  du lourd quoi du très lourd…

Comme il nous l’avait demandé, on y a déposé nos nombreuses chutes de PLA avec l’assurance qu’elles seront bien utilisées.

 

enableE-nable France

Sur ce stand, on passe en plein dans le sujet de l’impression 3D utile et au service des autres. Cette association met en relation des possesseurs d’imprimante 3D avec des familles dont les enfants ont un besoin de prothèses au niveau des mains. C’est un service gratuit et entièrement basé sur le volontariat des Makers.

Pour participer, il vous sera demandé de créer le modèle de main “Raptor Reloaded” afin d’être certifié. Alors si vous ne savez plus quoi imprimer, nous vous conseillons vivement de tenter l’aventure.

 

freelabster Freelabster

L’impression 3D, cela peut aussi être du service. Freelabster un petit français qui se lance dans l’aventure. Ce service propose de mettre en relation des possesseurs d’imprimante 3D (qui veulent se faire un peu d’argent) avec des clients potentiels.

Cela passe par une certification challenge (Or, Platine et Diamant) dans laquelle la prestation est payée jusqu’à l’envoi de la pièce pour inspection et peut-être une certification au bout.

Avec mon fils, nous avons décidé de tester ce service alors affaire à suivre…

 

logo-inmoov-80 InMoov

En voici un aussi que l’on ne présente plus : le robot open-source imprimé sur des imprimantes 3D familiales (la preuve sur le forum). Son créateur avec son équipe étaient évidemment là et assuraient le show avec plusieurs répliques du robot.  Beaucoup de membres désossés sur le stand pour nous montrer la mécanique et l’électronique interne. InMoov est robot humanoïde (qui ne marche pas encore) et qui se veut être le plus ressemblant aux libertés de mouvement d’un humain. Il parle, reconnaît les formes et la parole.

Ils n’ont pas arrêté de faire des démonstrations durant tout le salon. Depuis sa fameuse phrase durant une conférence à Polytechnique : “tant qu’il n’y aura pas de sandwich  open-source il va bien falloir que je gagne de l’argent“…  Je me mets à penser qu’il prépare quelque chose…

 

Et bien d’autres…

Nous avons trouvé un utilisateur de l’imprimante 3D PrusaI3 d’EmotionTech pour prototyper les touches de son clavier de piano pliable et portatif.

Dagoma n’était pas présent lors de ce salon et c’est bien dommage car nous n’avons jamais eu encore l’occasion de discuter avec eux de vive voix. Nous avons quand même dénombré au moins trois Discovery sur divers stands.

Tiens on dirait une Dagoma en train de coudre…

Une petite pause dessin…

https://twitter.com/elcp72/status/726773926332895232

Une main imprimée en 3D, un Arduino et hop…

Et une tête de BB-8 imprimée en 3D avec sons et lumières sur le stand de l’administrateur du club BB8-Builder France :

https://twitter.com/elcp72/status/726377470962884612

Au détour d’un autre stand… Tiens encore un BB-8 :

Et pas QUE de l’impression 3D

12-37_Techshop11TechShop et Leroy Merlin

C’était le plus grand stand du Maker Faire Paris et de loin. TechShop est l’atelier collaboratif de fabrication (Fablab) de LeroyMerlin. Pour ce Maker Faire, ils ont mis le paquet et déballé leurs grosses machines. Mais on retiendra surtout leurs nombreux stands pour les enfants qui ont pu s’initier aux joies du DIY (Do It Yourself). Alors merci à eux, mon fils s’est régalé !

https://twitter.com/elcp72/status/726365425647390721

Puis sur ce stand, certains avaient amené leur réalisation 🙂

 

experimentExperimentBoy

ExperimentBoy est un YouTuber très apprécié chez les jeunes qui fait de la vulgarisation scientifique (avec une tendance à tout faire exploser). Il avait un petit stand au fond du hall mais il a fait un maximum de bruit et toujours entouré d’un véritable fan club. Bref, à lui tout seul, il a sûrement ramené un maximum d’enfants au Maker Faire Paris qui ont pu découvrir par ailleurs d’autres stands autour. Mon fils a quand même réussi à obtenir un autographe 😀

 

 

dtworkshopDT WorkSshop

Au Maker Faire Paris, il y avait aussi des artistes et celui-ci nous a particulièrement bluffé. Ce sont des sculptures en papier en mode “Poly Low“. C’est très bien réalisé. Notre BB-8 y a trouvé  un copain.

 

toys ToysFab

Derrière ToysFab, il y a un papa un peu fou qui a su garder son âme d’enfant. Ses activités pour les enfants sont originales. Certains de ses projets sont carrément démesurés quand on sait qu’il fait tout cela dans un appartement. Donc, si vous avez des enfants, allez jeter un coup d’œil sur son site.

 

La fourmi

C’était une autre star du salon et on nous a proposé de faire un petit tour aux commandes. Cool! On y monte avec mon fils et on suit bien les instructions, bien déterminés à faire avancer la bête. Et c’est parti, on se rend vite compte que nous ne sommes que des marionnettistes et que le vrai pilote est devant nous avec une télécommande… Mais c’était sympa.

 

Et en vrac

Ozbot est un petit robot que l’on programme avec des crayons de couleur. C’est assez bien trouvé comme concept, une série de séquences de couleurs avec une longueur pour donner des ordres au robot.

Rien de tel que de se faire faire un petit cocktail par un distributeur fait maison.

Des drones, il y en avait plein au Maker Faire Paris mais celui-ci était le seul qui avait le droit de voler en dehors de la cage de protection. Et pour cause, c’est un dirigeable 🙂

Des robots automates qui ont donné le rythme.

Voilà c’est fini…

Et voilà c’est la fin… On y a passé deux jours sans s’ennuyer une seule seconde et avec le sentiment de ne pas avoir tout testé. Nous avons rencontré des gens passionnés et sympathiques durant ces 48 heures. Des personnes qui veulent comprendre les choses, les fabriquer, les réinventer et le faire partager aux autres.

Dans un monde où l’on perd de plus en plus le savoir-faire et le savoir vivre, dans un monde où l’être humain est de plus en plus réduit à un simple consommateur… Franchement, voir tous ces Makers, ça a été une vraie bouffée d’oxygène et d’espoir !

Alors à l’année prochaine pour le Maker Faire Paris 2017 !!!! Avec, je l’espère, de plus en plus de monde et n’hésitez pas à y emmener vos enfants pour les sortir le temps d’une journée de leurs écrans d’ordinateurs ou de tablettes…

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille

A lire

makerfaire lille 2016

48h chrono au MakerFaireLille 2016

Les 5 et 6 novembre 2016 s’est déroulé le premier véritable MakerFaireLille au Tripostal ! Paris – Lille, c’est …

1 COMMENTAIRE

  1. Super compte rendu de la Maker Faire ! 🙂

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *