Aller au contenu

Filament ABS

Classement


Contenu populaire

Contenu avec la plus haute réputation depuis 06/07/2020 Dans tous les contenus

  1. 4 points
    Fastoche, c'est une tête de Playmobil qui a reçu un bon coup de marteau de Thor
  2. 2 points
  3. 2 points
  4. 2 points
    Bon, je fainéante totalement sur le passage en MGN15, j'ai reçu les patins Hiwin originaux, mais faut que je réimprime pas mal de truc et avec le Covid j'ai plus de PLA qui va bien et dont j'aimais la couleur. Donc en attendant les réappros de tout le monde j'ai commandé un nouvel écran hybride 7" de chez BTT, modélisé un cadre qui va bien ( avec 2 erreurs à corriger, j'avais pas la taille du bouton reset avant de modéliser et j'ai pas laisser assez de marge pour la rallonge sd au niveau de la prise écran). C'est clair que ça change la vie pour ceux qui ont du mal avec leurs yeux. . https://www.thingiverse.com/thing:4537507 (Avec correction des problèmes sus cités)
  5. 2 points
    pour retendre la courroie du X, il faut juste desserrer les 2 vis qui tiennent la poulie à droite puis pousser celle-ci et la maintenir avant de resserrer. En même temps faire le Y en veillant à ce que l'axe de la poulie reste bien perpendiculaire à la courroie afin qu'elle reste au centre en fonctionnement.
  6. 2 points
    Si tu ne montes pas ton Z de l'épaisseur de la cale (feuille de papier, cale de réglage ou autre (peu importe, ce qu'il faut connaitre c'est son épaisseur )) alors l'extrémité de la buse ne sera pas au point 0 mais au point 0+épaisseur_ de_la_cale. Exemple: Une feuille de papier A4 de grammage 80 fait à peu près 0,1mm d'épaisseur (certains tatillons diront que c'est faux mais OSEF). Si tu règles la distance plateau / buse avec cette feuille alors quand tu imprimeras avec une couche de 0,2mm en fait ta première couche sera de 0,3mm (0,2 demandé dans le trancheur + 0.1mm d’épaisseur de la cale utilisée). Ce réglage est primordial car il est la base (fondation) du reste de l'impression.
  7. 2 points
    Un test de Stefan de CNCKitchen, son seul réel reproche concerne le bruit émis par l'alimentation quand son ventilateur se déclenche (j'ai la même alimentation pour ma CR10V2 et j'acquiesce totalement) :
  8. 2 points
    A quoi bon exporter en STL puisque tu n'as pas d'imprimante 3D ? D'autre part on "exporte pas" en Gcode, on prépare un programme qui dépend : - de l'opération à exécuter - de l'outil utilisé - de la matière à usiner (vitesse de rotation, avance...) - des prises de passes, ébauche avec surépaisseur éventuelle, fintion avec une stratégie éventuellement différente, toussa toussa C'est loin d'être juste un "export" qui vise à passer un format dans un autre format (comme tu dirais un texte Word que tu exportes en PDF) En ce qui concerne ta pièce, caisse que tu veux faire, au juste ? - contourner l'extérieur de la plaquette ? - creuser les lettres ? - creuser AUTOUR des lettres pour les garder en relief ? Quoi qu'il en soit une fois décidé de ton opération, il faut séléctionner les éléments à usiner, choisir un outil, déterminer des hauteurs de sécurité, de dégagement, de profondeur, bref ça se fait pas avec une baguette magique. J'avais en son temps fait un p'tit topo au kitesurfeur @mikebzh44 pour éviter de rabâcher je te mets le lien (va direct à la dernière page c'est là que ça se passe)
  9. 2 points
    Bonjour à tous, Je viens faire un petit update de mes essais. Alors j'ai fait ces pièces après révision complète de la bête, visserie, équerrage, poulies, courroies et tout le tintouin. Tout y est passé et elle en avait grand besoin car j'ai eu des jolies surprises . Niveau logiciel, j'ai juste désactivé "forcer la rétraction entre les couches" pour limiter les effets de points de couture à la rétraction. Ci joint des photos. Le cube à été imprimé en 0.20 pour 40mm/s de vitesse. Les côtes sont parfaites, vérifiées au pied à coulisse. Le Pokemon en 0.15 pour 40mm/s sans support. Je suis globalement content du résultat, mon oeil de débutant trouve le cube parfait par contre le Pokemon s'est fait attraper une poignée de fois on dirait bien !! Et vous qu'en pensez vous ? Si vous avez des idées pour améliorer le rendu, je suis clairement preneur et ça pourrait aider d'autres personnes.
  10. 1 point
    Pose toi la question autrement : Est-ce qu'un filament rongé par l'extrudeur peut-il présenter des soucis d'extrusion ensuite ? La réponse est : Oui ! Ta sous-extrusion est provoqué par ton extrudeur. Et plus précisémment par le fait que le filament est rongé... et la quantité de filament "inscrit" dans le gcode d'impression n'est pas délivré par l'extrudeur. Un claquement... Il y a fort à parier que l'extrudeur est le principal responsable. Mais il peut y avoir plusieurs causes possibles... et là je peut pas t'en dire plus, si je n'en sais pas plus. Mais je suis d'un naturel curieux... alors je te pose la question : Quels sont tes paramètres de rétractation sur ton Slicer ? Il faut savoir que : Tout est calculé par le Slicer. Si la vitesse de rétractation ou la distance de rétractation n'est pas la bonne... c'est le début des problèmes. Là... j'ai envie de te répondre : A l'origine... c'est un métier ! Le métier de Technicien en impression 3D. Cela s'apprend. Chez certains... c'est inné. D'autres ont lu et se sont documentés avant... Mon cas : J'ai débuté sur une imprimante 3D d'apprentissage "pour enfant" (un homme de 37 ans avec une imprimante 3D pour enfant, imagine le tableau) , la Dagoma Discovery D200, avant d'acheter ma première plus grosse imprimante, la CR-10. J'ai donc appris les bases... et tout ce qu'il y avait a savoir... et lorsque j'ai déballé ma CR-10... il m'a fallût 30 minutes de réglages seulement pour faire ma première impression très propre, car j'avais déjà appris l'essentiel avec la D200. Donc je te le dit tout net : Cela s'apprend. Pour la petite anecdote : J'avais acheté ma première imprimante la D200 d'occasion à un enfant de 10 ans... qui s'était un peu vite emballé à vouloir s'imprimer sa voiture en 3D... et dans son empressement... avait câblé l'imprimante à l'envers... et n'avait pas cherché à comprendre pourquoi il n'arrivait pas à imprimer plus de 5cm de haut... alors que l'imprimante était censé imprimé 25cm en hauteur. Forcément avec les câbles montés au mauvais endroit (les câbles longs des axes Z sur les axes X et inversement)... et d'autres choses montés à l'envers...cela ne pouvait pas fonctionner. J'ai passer 6 heures à démonter entièrement l'imprimante, pour la remonter... et après une demie-journée à lire la notice... j'ai imprimé un raccord de jardinage de 22cm de hauteur sans soucis. Donc cela m'a été utile de lire les notices et tutoriels sur la D200. Par ce que ton filament par moment est rongé... et à d'autres moment non... ce n'est pas plus compliqué que cela.
  11. 1 point
    De rien, c'est le principe du forum: aider quand / si on le peut. Tu peux aussi remercier un contributeur, en cliquant sur le cœur au bas de son post (il offre aussi d'autres possibilités ). Ça permet de réagir / d'indiquer son "opinion" sans forcément devoir compléter par écrit un post. Et cerise sur le gâteau, cela améliore sa réputation
  12. 1 point
    Salut @Unrender pour ta figurine tu et en sous extrusion après ton problème il et la ou tu a des bavures il te faudrait agrandir le trou de passage juste de un petit minimètre et faire un petit chanfrein avec un plus gros foret pour un meilleur passage
  13. 1 point
    Je demande de suite a FLSUN et je reviens vers vous..
  14. 1 point
    Je réagis un peu tardivement... L'écosystème que j'ai modestement tenté d'élaborer, a pour objectif principal, le multi-extrusion (dual dans le cas de ma Ender5Pro). Mais comme je l'avais indiqué, le système conviendrait également en mono-extrusion, permettant un changement rapide de hotend (fixation magnétique avec plots de centrage). J'utilise actuellement 3 têtes (que je nomme porte-outils) équipés comme suit : e3d Volcano, buse Acier trempé 0.4, heatbreak en titan, bloc de chauffe en cuivre, donc tout métal e3d Volcano, buse laiton 0.6, heatbreak en titan, bloc de chauffe en alu, donc tout métal e3d V6, buse NozzleX 0.4, heatbreak en titan, bloc de chauffe en cuivre, donc tout métal Un quatrième porte outil pour V6 est en attente. Il me reste une buse e3d en 0.25 Tous les ventilos de refroidissement du corps vont être changé en 40x20, seul le premier porte outil prévu pour les hautes températures d'extrusion (Volcano 0.4) est actuellement en 40x20. Les autres sont en 40x10, mais pas de souci de bouchage. Les seuls souci sont rencontrés sont dus à un vieux filament PLA Inofil3d que j'ai retrouvé neuf, pas déballé, mais qui flirte allègrement avec les 1.8, voire plus. Et là, malgré des extrudeurs Bondtech le filament est mordu par l'extrudeur double entrainement et l'avance du filament est stoppée ! A chaque rangement du porte-outil, j'ai une rétraction de 25 mm, ce qui sort le filament de la zone chaude, mais sur ma CR10 dual-extrusion également, je rétracte de 12 mm et je n'ai eu qu'une seule fois un bourrage. Mais le ventilateur de refroidissement des corps était en 40x10 et commun aux 2 têtes ! J'ai installé un 40x20, dont le montage était prévu "dimensionnellement", et depuis plus de souci. Il valait mieux, car sur la CR10 l'accès aux têtes est plus compliqué ! Les heatbreak des e3d V6 ou Volcano en titane semblent plus efficaces encore que les standards en acier. Je n'ai pas encore essayé ceux de Trianglelab en "bimétal" prévus pour des T° jusqu'à 500°. Pour l'instant, j'imprime uniquement du PLA, du PETG, beaucoup d'ASA, toutes mes pièces d'imprimantes à quelques exceptions près, du HIPS pour mes supports, du M-ABS, du Nylon mais difficilement (sujet à travailler!), des filaments chargés (cuivre, carbone et autres). Je précise que la modification de ma Ender5Pro était la première étape avant de l'appliquer sur une Ender5Plus, permettant l'usage de plus de 2 Porte-outils. Pour l'instant, je réfléchis encore aux différente solutions : conversion de ma CR10 en cubique Vcore, conversion de ma CR10 en CoreXY, achat d'une Ender5+ et transformation ou achat d'une Ender5+ d'occasion et transformation. La dernière solution serait la plus raisonnable mais il faut trouver l'occaze !
  15. 1 point
    Merci beaucoup c'est mieux que ce que j'espérais ça va me faire une bonne base pour faire le mien.
  16. 1 point
    caisson.pdf voila la version à jour avec le schéma élec
  17. 1 point
    Petit tuto sans prétention pour qui veut comprendre quelques aspects de Marlin, et surtout comment trouver de la place pour ceux qui, comme moi, ont une carte mère limitée. Les plus assidus du forum n'y apprendront rien ou presque, pour le reste, j'espère que ce post pourra être utile. Je suppose dans ces lignes que le lecteur sait déjà comment flasher sa machine avec le logiciel Arduino, et modifier les fichiers configuration.h et configuration_adv.h Je vais essayer de suivre l'ordre des fichiers de configuration, pour ne pas avoir à chercher trop longtemps les lignes correspondantes, mais il faut savoir que je ne détaillerai pas tout : Bien des lignes doivent rester telles quelles si l'on veut garder une imprimante fonctionnelle. Pour info, je me base sur une version de Marlin 1.1.9. Fausses idées toutes faites Tout d'abord, je souhaitais tuer dans l’œuf les fausses croyances que j'ai déjà pu lire ici et ailleurs : Il est inutile de supprimer les commentaires, cela ne vous fera que perdre votre temps Les fonctions commentées (celles commençant par '//'), ne sont pas incluses à la compilation, il est tout aussi inutile des les supprimer Fichiers de langues inutilisées : Dans language_fr.h par exemple, on voit que des tas de lignes concernant le détecteur de fin de filament, l'utilisation de l'UBL (Unified Bed Leveling), etc qui ne sont pas commentées. Même si vous n'utilisez pas ces fonctions, il est inutile de supprimer ou commenter ces variables de langue, elles ne seront pas incluses dans la compilation de Marlin. Lors de la compilation, Arduino va aller chercher et compiler uniquement les informations qui sont nécessaires, aucun superflu ne sera mis en mémoire. Dans la même lignée, rien ne sert de supprimer les lignes vides. Pour la bonne compréhension : - Chaque ligne qui commence par '//' est un commentaire ou une fonction commentée. Cela veut dire qu'Arduino ne lira pas cette ligne, et passera à la suite. - Chaque ligne qui commence par '#' est une instruction. Seules ces lignes seront lues, interprétées et compilées pour votre imprimante. Configuration.h Je ne détaillerai ici que le fichier configuration.h. J'espère avoir le temps dans les jours à venir de faire la même chose pour le fichier configuration_adv.h. Jacky Tuning On commence avec du superflu, l'écran de démarrage : Ligne 80 du fichier : #define STRING_CONFIG_H_AUTHOR "Schyzo, Anet E12 BLTouch" // Who made the changes. #define SHOW_BOOTSCREEN #define STRING_SPLASH_LINE1 "V1.1.9 for Anet E12" // will be shown during bootup in line 1 #define STRING_SPLASH_LINE2 "Adapted For Schyzo" // will be shown during bootup in line 2 Ces 4 lignes ne font qu'afficher l'écran de démarrage ( Boot Screen). L'imprimante n'a pas besoin de ça, et moi non plus. Sans cet écran, l'imprimante sera lancée environ 5 secondes plus rapidement. Commentez-donc ces 4 lignes (en ajoutant '//' devant chaque ligne) si vous voulez gagner plus de 1000 octets (1282 chez moi). Toujours dans le look, ligne 97 : #define SHOW_CUSTOM_BOOTSCREEN Ceci ne sert qu'à afficher une image personnalisée définie dans le fichier Marlin/_Bootscreen.h au démarrage. Certains fournissent une image comme TH3D qui ne fait qu'alourdir le firmware. Vous pouvez commenter Puis, à la ligne 100 : #define CUSTOM_STATUS_SCREEN_IMAGE Même combat, une image personnalisée sur l'écran d'accueil, définie dans le fichier Marlin/_Statusscreen.h comme ici : Vous pouvez commenter cette ligne pour gagner de précieux octets (voir plus). PID Le PID (Proportional Integral Derivative) est un procédé de Marlin et autres firmwares qui permet une montée en température optimisée des éléments chauffants (buse et lit). Lorsque le PID de ces éléments n'est pas activé, la montée en température est définie en 'bang-bang', comprendre en gros en binaire : "Si c'est trop froid, j'envoie du courant à fond, si c'est à bonne température, je coupe". Aussi la température ne fait que monter et descendre, ce qui peut poser une dégradation de l'impression notamment avec la température de la buse. A titre d'exemple, j'ai trouvé cette image sur le forum reprap.org : Page en question : https://reprap.org/forum/read.php?262,782815 Exemple de courbe de température en bang-bang : Avec utilisation du PID : Bref, si j'en parle ici c'est que l'utilisation du PID pèse quand même quelques kilos dans la bataille du gain de mémoire. Pour ma part, j'ai activé le PID de la buse et du lit, quitte à supprimer d'autres fonctions. PID de la buse : Pour l'activer, il faut se rendre à la ligne 362 : #define PIDTEMP Puis environ 20 lignes plus bas, il faut définir les valeurs Kp, Ki et Kd : #define DEFAULT_Kp 28.94 #define DEFAULT_Ki 2.37 #define DEFAULT_Kd 88.30 Si ces lignes sont commentées, décommentez-les. Ces valeurs que je n'expliquerai pas faute de compétence (et ce n'est pas le sujet), sont MES PROPRES valeurs. C'est elles qui définiront la montée en température de votre élément chauffant. A chaque changement de buse ou matériel chauffant (cartouche chauffante par exemple), il faut redéfinir ces valeurs. Pour cela, je vous renvoie vers un tuto du forum qui explique pas à pas la marche à suivre pour récupérer ces 3 paramètres selon votre machine : A noter que l'utilisation du PID pour la hotend requiert environ 3300 octets. PID autotune : Marlin propose d'ajouter un menu dans l'imprimante afin de lancer un autotune, c'est à dire que vous pourrez lancer directement depuis l'écran de l'imprimante un autotune qui calculera et enregistera les meilleurs valeurs pour votre imprimante. Cette fonction lancera une montée en température de la buse (température que vous définirez via l'écran de l'imprimante directement), jugera et enregistrera dans l'EEPROM des meilleurs valeurs obtenues. Pour cela, décommentez la ligne 367 : #define PID_AUTOTUNE_MENU Lors de l'autotune, sélectionnez une température que vous employez le plus. Par exemple si vous n'imprimez que du PLA et PETG, prenez une moyenne haute à 230° par exemple. Le PID autotune occupera 600 octets environ de plus. PID du bed : Pour le lit, l'utilisation du PID reste identique, à savoir une température constante. En mode BED_LIMIT_SWITCHING en revanche, on retrouve la chauffe binaire : On chauffe à fond ou rien du tout. Si vous souhaitez activer l'utilisation du PID pour le lit chauffant, décommentez la ligne 407 : #define PIDTEMPBED Et n'oubliez pas de commenter la ligne 409 afin de libérer un peu de place : //#define BED_LIMIT_SWITCHING Puis comme pour la buse, définissez les valeurs de Kp, Ki et Kd ligne 424 : #define DEFAULT_bedKp 255.01 #define DEFAULT_bedKi 17.39 #define DEFAULT_bedKd 934.85 L'utilisation du PID pour le lit chauffant occupera environ 1400 octets de plus que le mode BED_LIMIT_SWITCHING. A noter qu'il ne sera pas possible, même en ayant activé l'autotune, de lancer un test autotune pour le bed depuis l'écran LCD (vous ne devrez pas avoir à le changer régulièrement, je l'espère pour vous ). Là encore, je vous renvoie vers le tuto de neoraptor pour récupérer les valeurs Kp, Ki et Kd pour votre lit : Protection contre vous-même : Si jamais vous avez confiance en vous, sachez qu'il est possible de désactiver la protection d'extrusion à froid, ligne 445 : #define PREVENT_COLD_EXTRUSION // Permet de ne pas faire tourner l'extrudeur si la température de la buse n'est pas d'au moins 170° (EXTRUDE_MINTEMP) et la protection d'une trop grande extrusion manuelle, ligne 452 : #define PREVENT_LENGTHY_EXTRUDE // Protection pour ne pas extruder plus de 200mm (EXTRUDE_MAXLENGTH) en dehors d'une impression Ces 2 fonctions commentées vous feront gagner presque 1000 octets, à vous de jauger votre confiance en vous Je ne détaillerai pas la désactivation des protections thermiques du bed et de la hotend, qui sont à mes yeux essentielles et donc non négociables. Bed leveling Si certains ont déjà du mener la bataille des octets avec Arduino, ceux-ci savent combien l'utilisation d'un palpeur est lourd. Pour avoir fait quelques tests pour ce tuto, j'estime à 18ko le poids de l'utilisation d'un BLTouch par rapport à un simple endstop. Mais saviez-vous que vous pouviez tout de même espérer libérer un peu de place ? Chaque mode de leveling pèse plus ou moins lourd, et est plus ou moins complet forcément. Bi-linéaire Ligne 982 : #define AUTO_BED_LEVELING_BILINEAR Le mode certainement le plus utilisé et adapté à la plupart des plateaux. Grâce à un palpeur/sonde (BLTouch ou autre), il fait 3 palpages (points) ou plus dans chaque axe (X Y) et en détermine grossièrement ou finement selon le nombre de points déterminés les défauts du plateau, qu'il corrigera pendant l'impression. Nécessite 11 ko sur la carte. 3 points Ligne 980 : #define AUTO_BED_LEVELING_3POINT Avec un palpeur, sonde 3 points déterminés et détermine le nivellage du plateau. Plus léger (6 ko), à n'utiliser que si vous êtes sûrs que votre plateau est bien plat. Linéaire Ligne 981 : #define AUTO_BED_LEVELING_LINEAR Semblable au mode bi-linéaire, corrige un défaut de lit qui ne serait pas correctement incliné. Ce mode ne corrige pas les défauts d'un lit déformé (creux au centre par exemple). Nécessite 11 ko sur la carte, je cherche l'intérêt de ce mode. Unified Bed Leveling (UBL) Ligne 983 : #define AUTO_BED_LEVELING_UBL Ce mode est trop gros pour ma carte, aussi je n'ai pas pu le tester. Quoi qu'il en soit, celui-ci permet de créer une matrice très précise de votre lit et d'en enregistrer les relevés dans l'EEPROM. Puis à chaque impression, palpe 3 points pour déterminer l'inclinaison et les défauts du lit puis s'appuie sur les valeurs précédemment enregistrées pour corriger très précisément l'impression en fonction des défauts de votre lit. Pèse approximativement 48 ko. Mesh Leveling Ligne 984 : #define MESH_BED_LEVELING Un mode que j'ai découvert il n'y a pas longtemps. Celui-ci permet de corriger une déformation du lit, sans nécessiter de palpeur. Vous faites le sondage à la main (aidé par Marlin bien sûr) avec votre feuille de papier, vous jouez avec le Z depuis l'écran LCD et celui-ci corrige les défauts du lit pendant l'impression, comme si vous aviez un BLTouch. 9.7 ko nécessaires pour ce mode. Hauteur lissée (fade height) Avec certains bed leveling activés (Bi-linéaire, Mesh leveling ou UBL), vous avez la possibilité de définir une hauteur lissée, c'est à dire que pendant l'impression, Marlin va au fur et à mesure corriger la pièce pour que le défaut du lit ne soit plus visible à partir de X mm (définie via l'écran LCD ou par la commande M420 Z(hauteur). En exagérant, si votre lit est creux au centre, on peut imaginer imprimer une boite ainsi : En rouge en haut le résultat sans la hauteur lissée, en vert ce que donnera l'impression avec la hauteur lissée. Nécessite 1600 octets. Bed leveling via le LCD Ligne 1106 : #define LCD_BED_LEVELING Permet de faire le leveling si vous avez un des modes cités au dessus activé. Si vous avez activé le Mesh Leveling (manuel), Marlin vous guidera étape par étape via l'écan LCD pour faire le leveling. Requiert environ 1 ko. Déplacement de la tête automatique Ligne 1114 : #define LEVEL_BED_CORNERS Depuis l'écran LCD, permet de faire bouger la buse automatiquement pour faire le réglage aux 9 points du plateau en leveling mauel. Nécessite 1200 octets. Fonctions additionnelles Préchauffage J'ai lu encore récemment qu'on pouvait gagner de la place en commentant les fonctions de préchauffage de PLA et ABS. Bien que je les trouve utile, voilà comment gagner 40 octets. Oui, pas un de plus, 40... Commentez les lignes 1262 à 1268 : #define PREHEAT_1_TEMP_HOTEND 210 #define PREHEAT_1_TEMP_BED 60 #define PREHEAT_1_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 #define PREHEAT_2_TEMP_HOTEND 235 #define PREHEAT_2_TEMP_BED 80 #define PREHEAT_2_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 Il vous faudra également commenter ces lignes dans le fichier configuration_store.cpp, à la ligne 1820 : #if ENABLED(ULTIPANEL) lcd_preheat_hotend_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_hotend_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_bed_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_BED; lcd_preheat_bed_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_BED; lcd_preheat_fan_speed[0] = PREHEAT_1_FAN_SPEED; lcd_preheat_fan_speed[1] = PREHEAT_2_FAN_SPEED; #endif Notez que mes valeurs ne sont plus celles par défaut. Plutôt que de les virer, j'ai renommé 'ABS' en 'PETG' dans les fichiers de langue, bien plus utile que de tout supprimer pour gagner une misère. Je ne recommande absolument pas de toucher aux fichiers cpp, à vos risques et périls. Modifier les valeurs de l'EEPROM Ligne 1230 : #define EEPROM_SETTINGS Permet depuis votre PC relié à l'imprimante ou l'écran LCD de modifier la vitesse max, accélérations, jerk, steps/mm, offset Z etc etc Si vous êtes certains de ne plus toucher à ces réglages ou de flasher à chaque fois votre imprimante pour les modifier, vous pouvez commenter cette ligne afin de libérer 5.7 ko Récupérer les valeurs de l'EEPROM Ligne 1231 : #define DISABLE_M503 Pour gagner 2800 octets, il faut ACTIVER (ne pas commenter) cette ligne. Permet depuis un terminal de récupérer les paramètres de l'EEPROM (accélération, vitesses, steps/mm, ...). Nettoyage de la buse Il existe une fonction permettant avant chaque print de nettoyer la buse en l'envoyant à un point spécifique de votre plateau (ou légèrement en dehors). Voilà par exemple la réalisation de notre ami @Jean-Claude Garnier qui envoie sa buse se faire polisher sur une brosse à dent : Pour l'activer, ligne 1328 : #define NOZZLE_CLEAN_FEATURE Nécessite 1.7 ko Carte SD Pour ceux qui n'impriment que via PC ou Raspberry, sachez qu'il est possible de désactiver le support de la carte SD. Commentez la ligne 1433 : //#define SDSUPPORT Cela vous libérera presque 17 ko dans la carte de l'imprimante, mais impossible d'utiliser la carte SD.. Pour les extrêmes Encore une fois, si vous n'imprimez que depuis le port USB de votre imprimante, il se peut que vous n'ayez même pas besoin de l'écran. Par exemple, en désactivant l'écran LCD de mon Anet, ligne 1757 : //#define ANET_FULL_GRAPHICS_LCD Cela me fait économiser 39 ko de mémoire que je peux réutiliser ailleurs. Mais je n'ai plus d'écran, tout se fait depuis le PC ou le Raspberry. Voilà pour le fichier de configuration.h, j'essayerai de faire configuration_adv.h dans les jours à venir. N'hésitez pas d'y aller de vos retours si des passages sont à améliorer, réctifier ou clarifier.
  18. 1 point
    Firmware officiel V2.5 https://www.webamax.fr/threads/flsun-qqs-et-qq5-version-2-5.14/
  19. 1 point
    J'en ai profitée pour imprimer une tour de température et un torture test chose que je n'avais encore pas fait. pla sakata D850, en 0.2 la photo n'est pas terrible mais se qu'il en sort c'est que la meilleur plage de température se situe entre 190 et 180° donc je vais imprimer à 185° dorénavant pour le torture test, toujours du D850, température 190° (195° pour la première couche), en 0.15 Axe X nickel 50mm pile poil Axe Y, la j'ai un petit souci (aucune idée de comment le résoudre, je vais faire une recherche sur le forum vu que je me suis jamais penchée sur le sujet) le reste est bien, un peu de wraping mais première couche à 195° j'augmenterais pour les prochaine impression, j'ai pas de cheveux, les ponts sont nickel (faudra que je trouve un test de ponts pour voir jusqu'ou je peux aller), le porte à faux est bon jusqu'a 60°, en buse de 0.4 les petit détails sont imprimés plus gros mais normal, il n'y a pas de miracle pour les parois fine...
  20. 1 point
    Chaussettes reçu aujourd'hui, elles vont beaucoup mieux que les autres, elles sont aussi plus épaisse et plus pratique à installer car pas besoin de démonter la tête (comme avec les autres normalement sauf à faire comme moi et les couper au niveau du passage des câbles). Les pas vraiment adaptée à gauche et les bonnes à droite Du point de vue impression ça va pas faire de différence mais pour le prix j'avais rien à perdre
  21. 1 point
    C'est pas forcement gagner, j'ai un heatbreak titane e3d (+un ensemble complet, du vrai de vrai à 80€), ce qui est normalement le must en full métal, et bien pour le PLA c'est pas top. Au bout d'un moment le PLA colle à l'intérieur et bien que tu puisse finir tes impressions, elles sont dégueulasses car avec des problèmes d'extrusion tout du long...
  22. 1 point
    Bonjour, Je viens de recevoir ma Genius d'Allemagne (245 roros sur Gearbest). J'ai du procéder à quelques réglages pour obtenir un bon alignement de l'axe X par rapport au portique, rien de bien méchant (enlever la courroie de synchro, faire tourner un peu, remettre la courroie). Par contre j'ai eu un soucis beaucoup plus embêtant: Impossible d'imprimer le cube de test correctement! Ou plutôt pour être précis, il s'imprime mais pas "super" et le remplissage (qui est fait à 100mm/s) ne sort pas du tout, beaucoup de sous-extrusion... Au final une pièce presque parfaite en apparence (si ce n'est quelques indices de sous-extrusion et un motif répétitif selon Z) mais très peu solide!!! En appuyant sur deux cotés avec deux doigts, elle s'est ouverte comme une boîte (voir photo). J'ai soupçonné une sous extrusion, et j'avais lu dans un test que les buses Artillery d'origine étaient médiocres... Après démontage de l'extrudeur et du hotend, j'ai une toute autre explication : j'ai trouvé du PLA entre la buse et le PTFE qui vient dans le heatbreak (voir photo, le "bouchon" était entre les deux pièces). Sur une machine toute neuve, ça la fout mal. Bref, j'ai pris quelques mesures, et effectivement, le PTFE d'origine, en plus d'être coupé de travers aux deux extrémités (au moins le guignol qui a fait ça est constant), est trop court d'au moins 1mm. Il fait 45mm. J'ai recoupé un morceau de Capricorn à 46.2mm, et remonté l'extrudeur, et : "Feu Maurice!". Bah le résultat est nettement meilleur, plus de problèmes, et venant de ma CR10 un peu "tunée" à la "Jacky Touch", c'est mon meilleur print depuis toujours. Le seul défaut visble est le "Seam", soit le point de départ/arrêt des couches, mais c'est un problème de slicer, pas d'imprimante. Un petit Benchy pour confirmer avec un profil d'Ender 3 un peu adapté... Et oui, la qualité est définitivement au RDV (ça imprime toujours...). Bref, mon bloc d'extrusion avait le label QC passed, mais in fine, je ne pense pas que la Q.A. soit au niveau chez Artillery. C'est très dommage car une fois bien réglée, la machine me semble une vraie tuerie, axes très stable malgré les montages "en plastique" (ce qui est,à mon avis, une excellente idée de la part des ingénieurs d'Artillery). Elle imprime parfaitement et en silence. Seule inconnue : qu'en sera-t-il dans 2 ans? Ma CR10 a mis 2 ans pour montrer des signes de fatigue... On verra à l'usage, mais en tout cas si vous savez régler une imprimante et bidouiller un peu, c'est pour moi un excellent rapport qualité/prix.
  23. 1 point
    ici https://docarti.fr/les-reglages/
  24. 1 point
    ah bon d'accord, n'ayant pas de fraiseuse, la question est vite répondue merci pour ton retour! autre question y'a des tutos clairs pour calibrer les debits en vue d'augmenter la qualité globale? Ceux que j'ai trouvé même sur les sites anglophones ou vidéo c'était pas fou de clarté on a l'impression que des qu'on touche une visse ca fout tout en l'air et faut recommencer desolé pour le hors sujet
  25. 1 point
    // Cette ligne est commentée: //#define INDIVIDUAL_AXIS_HOMING_MENU // Cette ligne n'est pas commentée: #define INDIVIDUAL_AXIS_HOMING_MENU
  26. 1 point
    je pense que nous arrivons peu à peu à un tournant dans la fabrication des machines.. Cela me fait penser aux phases de développement de l' informatique... De 1985 à 2005/2010 , nous étions toujours à l' affut de la dernière nouveauté , à changer un coup la carte graphique, un coup la carte son , un coup le processeur... Puis , les fabricants ont changé les normes et les réf , et les machines sont devenues suffisamment puissantes et rapides pour répondre à la plupart des exigences des consommateurs ... les nouveautés ne révolutionnent plus l' utilisation comme avant.... Il me semble que nous arrivons à la même période charnière avec les imprimantes résine ... D' ici peu , les machines vont être suffisamment performantes pour répondre aux exigences de la majorité lambda des consommateurs... écran 4k , format type Saturn ou S400s , Fep plus résistant ( ou autre matière ) et autres petites améliorations comme les filtres et autres que l' on sait déjà... Le grande question comme tu le dis va résider dans la qualité et la fiabilité des machines , et là se pose toujours la même question: les fabricants ont -ils interêt à fabriquer des machines fiables et durables quand on imagine que leurs ventes en sont tributaires ???? Par contre , un point qui me semble intéressant , c' est la qualité et l' efficacité et l' usage des résines - existantes et celles à venir... il me semble que dans ce domaine , nous allons voir des améliorations et des nouveautés qui permettront aux makers de réaliser une gamme de produits dans des secteurs plus vaste et aussi plus techniques... Le sujet peut - être débattu , ça me semble intéressant ... je n' ai pas le science infuse , vous avez surement des idées auxquelles je n' ai pas pensé.... Et de la discusion jaillit la lumière.... Une très bonne journée à vous . Papy
  27. 1 point
  28. 1 point
    Ce sont les TMC c'est se qui pilote tes moteurs, à ta place par précaution j'en achèterais des autres en secours (ça coûte pratiquement rien) car à mon avis celui qui déconnait à du chauffer et peut cramer à tout moment et profite pour en mettre des silencieux (TMC2208) si c'est pas le cas.
  29. 1 point
    Je dirais déjà que tu est trop chaud pour du pla et que tu est en sous-extrusion. Commence par faire une tour de température pour ton filament. Et pour les souci d'extrusion regarde ce poste :
  30. 1 point
    C'est inutile de les préciser dans le trancheur car dans ce cas, ce sont les valeurs définies dans le firmware qui seront utilisées. Pour l'histoire, l'introduction de ces paramètres datent d'à peu près la version 3.6 de Cura avec l'ajout du «mod Creawsome». Cela permettait d'outrepasser les données du firmware Creality sans avoir besoin de reflasher un firmware. Donc, je résume: si les paramètres sont corrects dans le firmware, il ne sert à rien de les ajouter dans le trancheur qui utilisera ceux-ci par défaut. Pour connaitre les paramètres du firmware, le G-code M503 les affiche. Le M502 permet de «réinitialiser» l'EEPROM avec les données du firmware, le M501 permet de connaitre les valeurs actuellement dans l'EEPROM (ce ne sont pas forcément les mêmes que celles affichées par le M503 (c'est subtil) ), le M500 permet d'enregistrer les données en SRAM dans l'EEPROM.
  31. 1 point
    As tu vérifié et réglé le excentriques des galets du Y ?
  32. 1 point
    Oui https://www.simplify3d.com/support/print-quality-troubleshooting/gaps-in-top-layers/
  33. 1 point
    Fait couler du filament à vide (extrude tête haute) et mesure le diamètre de ce qui sort.
  34. 1 point
    Par pitié évitez les smartphone pour envoyer vos message en utilisant l’écriture suggérée... C'est courbé tout autour de la pièce ?
  35. 1 point
    J' avais le même plateau foireux d' origine ^^ Une petite curve de 0.1 mm, ça ne saute pas yeux, mais certain que tu verra la difference ( dois en avoir pour 5€ en bricolage pour un miroir sur mesure à 235/235 )
  36. 1 point
    commandé hier ici https://artillery3dexpert.fr/collections/frontpage/products/precommande-a-15-imprimante-3d-artillery-sidewinder-x1 et je la reçois aujourd'hui je verrais bien
  37. 1 point
    Bonjour à tous, Utilisateur du logiciel Octoprint et certaines extensions pour sa facilité d’utilisation et pour ses nombreuses possibilités à gérer son imprimante, vous trouverez dans ce post, les extensions que j’ai traduites en Fr(*) et que j’ai ajoutées à mon Octoprint. OctoPrint-PSUControl OctoPrint-PSUControl-master_V0.1.9_FR.zip OctoPrint-NavbarTemp OctoPrint-NavbarTemp-master_V0.14_FR.zip OctoPrint-PrintTimeGenius OctoPrint-PrintTimeGenius-master_V2.2.4_FR.zip Octoprint-Display-ETA (mis à jour le 05/072020) Octoprint-Display-ETA-master_V1.1.1_FR.zip LayerDisplay layerdisplay-master_V0.4.3_FR.zip OctoPrint-DetailedProgress OctoPrint-DetailedProgress-master_V0.2.5_FR.zip Pour les installer ou réinstaller sur une version anglaise (sans perdre les paramètres), voici un petit tuto : Télécharger l’extension dans le dossier de votre choix. Aller dans les "Paramètres" Aller dans "Gestionnaire des extensions" Faire descendre la fenêtre avec l’ascenseur de droite et cliquer sur "Obtenir plus..." Faire descendre la fenêtre avec l’ascenseur de droite et cliquer sur "Parcourir..." Et enfin cliquer sur "Installation" Pour finaliser, suivre les instructions d’Octoprint. Si de votre côté vous avez traduit des extensions, n’hésitez pas à les partager. Ce post vient en complément du post => OCTOPRINT Pack Fr (*Les traductions sont loin d'être parfaites, toutes les observations constructives sont les bienvenues pour améliorer la traduction.)
  38. 1 point
    J’espère que t'aura de la chance avec ta courroie, comme on est avec des poulies 20 dents généralement ça passe mal avec une courroie âme métal, le rayon de courbure est trop petit.
  39. 1 point
    Pour creuser autour des lettres, il faut d'abord extruder en sélectionnant le contour ET les lettres
  40. 1 point
    Bonjour, Je tiens à vous préciser que les pièces demandées ici sont celles dont j'ai besoin rapidement, c'est pourquoi je demande à Gerard qui a la gentillesse de me les faire. Sinon je vous assure que j'apprends , doucement certes, de mon coté fusion. J'ai réussi à créer 2 petites pièces. Je vais doucement. Mais pour l'instant suis pas mal prise à la réalisation de mon caisson. Et comme vous le savez, une femme à toujours des choses à faire à la maison. Voila, merci
  41. 1 point
    @vap38 Voici la vidéo pour le Calamari Kid
  42. 1 point
    ci-joint 2 fichiers pour l’imprimante : Manuel CR-6Se Slicer
  43. 1 point
    Me revoici, avec mon imprimante enfin réparer et fonctionnel (Bon je dois de nouveau la recalibrer mais ça marche !). Le problème reste toujours un peu bizarre sur comment et pourquoi mon flashing à totalement foiré (je pense juste que le fichier Hex doit être juste mauvais ...) le bootloader de la carte mère était HS par déduction vue qu'elle était fonctionnel en usb mais inaccessible par tout les logiciel de controle (Simplify 3D , pronterface , PrusaSlicer ...) et je suis tomber sur le formidable poste de stef_ladefense sur le forum (Un gros gros merci à toi et ton tuto super bien expliquée) J'ai réussi donc à remettre le bootloader en place puis reflash et tout fonctionne ! Par acquit de conscience pour comprendre pourquoi cela ne fonctionne pas j'ai essayé de nouveau de reflashe ma carte avec le système (Le Fulament _ Marlin 2, donc celui-ci ==> https://forum.fulament.com/t/m1hyn1l) qui m'intéressait à l'origine et .... replantage ! (Bon ça va heureusement j'ai la solution) finalement je suis sur le 3d-nexus Marlin 1.1.9 de Earl Miller et tout marche. Du coup je pense que si une solution est à présenter sur le site à mon avis c'est de rediriger vers le poste de Stef_Ladefense ^^ Merci pour avoir essayer de m'aider ^^ en tout cas.
  44. 1 point
    J'adore : je crois que là, on tient un futur grand "running gag".... Je le signale à mes e-potes qui sinon risqueraient de le voir disparaître à tout jamais dans les tréfonds du foirium @Desmojack, @Artazole, @CacaoTor, @Janpolanton, @Kachidoki, @Tircown, @Bosco2509, @Philippe Chaumont, @Guizboy, @hidius , @Chevelu37, @Locouarn, @Bakatora vous avez noté ????
  45. 1 point
    Bonjour à tous. C'est avec humilité que je viens partager les réglages de mon U30 pro pour simplify3d. Tout ce que j'ai pu lire ici m'a énormément aidé, donc c'est avec grand plaisir que je tente d'apporter en retour quelque chose. Si ça peut éviter à des personnes de galérer comme j'ai galéré alors c'est top. Alors évidement ce ne sont pas des réglages ultimes et magiques qui vont tout solutionner, chaque imprimante est différente et il y a encore moyen de les affiner je pense, mais ça peut être une bonne base de départ. D'autant que je suis loin d'être un expert, ça fait seulement un peu plus d'un mois que j'imprime. Mais le rendu que j'ai actuellement me plait pas mal donc je partage. Petite mise en contexte, mon imprimante est stock, j'ai juste ajouté un Bltouch (c'est mon côté un peu feignant) et changé le hotend pour celui ci après avoir cassé le heatbreak en serrant ça comme un âne (c'est arrivé aux meilleurs d'entre nous, du moins je l'espère maintenant ! ). Avant tout, j'ai bien calibré mon extrudeur en suivant ce tuto très bien fait et très simple, faites le on peu avoir une grosse surprise moi j'étais en sous extrusion de 7mm. Je suis parti du profil de l'Ender3 et j'ai bidouillé au fur et à mesure de mes tests. J'utilise du PLA silk et du PLA+ de chez Sunlu, j'ai fait le choix d'imprimer à 205° plateau à 60° pour le silk et 215° plateau à 65° pour le PLA+. J'ai un très léger stringing pas méchant mais plus de brillance à cette température, c'est mon choix ! Petites photos avant/après réglages. Ainsi que les screens de simplify3d. Je n'ai jamais utilisé Cura, je pourrais donc pas donner d'équivalence pour ce logiciel. Voilà j'espère que ça pourra être utile à certains d'entre vous. A bientôt.
  46. 1 point
    Merci pour ces explications très claires ! Ça mériterait d'être dans la section tuto non ?
  47. 1 point
    Tuto officiel pour installer un BLTouch ou un TouchMi sur Alfawise U20, U20Plus, U30, et Longuer3D équivalents ==================================================================== Mini tuto : Installation du TouchMi par @sensei73 ================================================================================ Installation du BL-Touch : Version 4.5 du 24/08/2019 (Update nouveau fichier .pins). De quoi ai-je besoin : Une carte-mère Alfawise orignale en version V0G. Que vous devrez identifier clairement. Mais si vous avez déjà flashé Marlin dessus, c'est que vous le savez ! Savoir déjà compiler et flasher Marlin sur une Alfawise. Avoir en mains, les dernières sources de Marlin pour Alfawise/Longuer3D. Un BL-Touch V3 original (ce tuto ne tiens pas compte des dysfonctionnements que vous pouvez rencontrer avec une copie) trouvable ici ou ici. Un peu de doc sur le BL-Touch (V3) Un Fang compatible (et oui sinon vous n'allez pas aller bien loin..). Il en existe déjà prêt à l'emploie pour ceux qui ont une hotend d'origine (MK8), une E3DV6, ou une AiO conçus par @deamoncrack et trouvables ici. Un fer à souder avec un peu d'étain. De la gaine thermorétractable. Une résistance de 1K ou 4.7k à 8.2k ohms de 1/4 de watt ou 1/2 watt pour "plus de sécurité". Inutile de prendre des résistances haute précision. Des fils types "dupont", d'une longueur raisonnable d'1,5m environ, trouvable ici. Il vous en faudra 5 sur la tresse uniquement. Vous pouvez prendre des versons avec les connecteurs duponts déjà montés dessus également. Pour ce qui suit, soit vous désirez faire votre propre rallonge de câbles, soit vous en achetez une directement. Si vous souhaitez faire la votre (version DIY), voici selon une méthode parmi d'autres, ce qu'il vous faut : Si vous souhaitez directement en acheter une, inutile de vous attarder sur cette partie du tuto. >>> On y va ! <<< Si vous avez choisi de faire votre rallonge DIY lire ce qui suit, sinon passez directement à la partie "Raccordements/connexions" : Si vous avez une carte-mère en version V0G : Si vous avez une carte-mère en version inférieur à V0G (V08, V07, V06 etc..) : Configuration Marlin 2-x Allez on passe enfin à la configuration ! Pour ne pas induire quiconque en erreur, je met ici uniquement les lignes de configurations qui nous intéressent. Si vous avez une AlfaWise U20, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Il est fortement recommandé de passer la variable #define GRID_MAX_POINTS_X à 5 minimum. En effet, une valeur inférieur peut entraîner des erreurs de prise en compte des données par G29, ou créer des "trous de précision" dans la matrice générée après un G29. Si vous avez une AlfaWise U30, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Si vous avez une AlfaWise U20Plus, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : En effet, il est impossible de donner une configuration générique pour votre BL-Touch, étant donné que les données de positionnements/décalages changeront selon le fang/support utilisé ainsi que la taille de votre plateau. Il vous faudra personnaliser ces données selon le fang/support utilisé. On passe à la configuration du fichier \pins\stm32\pins_LONGER3D_LK.h Si vous avez une carte-mère V0G, modèle de machine U20, U20+, U30 : Si vous avez une carte-mère de version inférieur à V0G, (V08, V07, V06 etc..) modèle de machine U20, U20+, U30 : Et on compile Marlin ! Tests Avant toute utilisation du BL-Touch sur votre machine, il vous faudra d'abord faire un home complet XYZ. Vous pouvez ensuite effectuer un G29, en prenant soin de positionner votre tête au centre du plateau au préalable. En cas de problème pour vérifier les offsets, cela vous évitera d’abîmer votre matériel. Il vous faudra également définir vous même le Z_OFFSET ( et non pas le ZPROBE_OFFSET). Voir mini tuto. Nous ne détaillerons pas ici l'utilisation du BL-Touch et sa configuration. Internet regorge déjà d'informations ! GCode de démarrage : Mini tuto Z-Offset pour BL-Touch ENJOY ! Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants !
  48. 1 point
    Bonjour, Ton problème est typique d'un mauvais remontage de la buse ou bouchage suite à l'usure (fonte) du bout du tube plastique PTFE. Pour changer la buse, il faut suivre la Titi procédure (j'ai rien inventé mais ça fait du bien de se faire plaisir) En premier avant d'utiliser la Titi procédure, il faut dégager la machine en Z assez haut pour pouvoir passer les outils et bien voir la buse. Sinon c'est galère ! En deuxième avant d'utiliser la Titi procédure, il faut lire la Titi procédure en entier pour être bien sure d'avoir compris la manip ! En troisième avant d'utiliser la Titi procédure, ne pas hésiter à poser des questions avant de tout démonter pour améliorer la Titi procédure Avis important : faire attention aux câbles de la tête Avis important: la Titi procédure n'engage aucunement Titi78 en cas de détériorations de votre matériel. Elle est décrite ici bien gentiment afin de vous dire qu'elle est aussi décrite dans la section tuto que vous n'avez certainement pas regardé avant de demander de l'aide mais comme le Titi est serviable il a écrit cette tartine pour aider l'imprimeur en détresse ! Voici donc la Titi procédure : 1- chauffer à 190-200° pour bien ramollir le filament et en faire sortir un peu par la buse en le poussant ou en utilisant l'extrudeur. Si votre tête est de type «tube PTFE traversant de part en part pour aller jusqu'au contact de la buse», passer directement au point 4 Si votre tête est de type «full metal», utiliser la méthode «cold pull» des points 2 et 3 2- chauffer à 100° pour avoir un plastique vitreux mais pas liquide et couper bien au ras de la buse le filament qui dépasse 3- enlever le filament en tirant dessus à la main un coup sec pour aspirer le plastoc mou et en sortir les résidus brulés 4- dévisser la buse (attention Sacha c'est chaud (et pas facile à dire vite) 5- enlever le tube plastique PTFE en libérant le pneufit (bague dessus à appuyer tout en tirant le tube) <EDIT / COMPLÉMENT> il arrive que le tube est tellement déformé qu'il ne peut pas sortir en tirant dessus. Dans ce cas il y a 2 possibilités : 5a- Enlever le tube ptfe du pneufit COTE EXTRUDEUR, libérer le pneufit du radiateur coté tète (bague dessus à appuyer pour déverrouiller) et Pousser le tube ptfe pour le faire sortir coté buse (enlevée à l’étape 4) . 5b - Enlever le tube ptfe du pneufit COTE EXTRUDEUR, Dévisser le pneufit du radiateur pour sortir le tube . 6- couper la chauffe, débrancher l'imprimante et laisser refroidir mais on ne démonte pas le heatbreak ni le bloc de chauffe du radiateur. 7- bien enlever toute trace de plastique fondu/carbonisé dans le bloc de chauffe ET à l'intérieur du tube de hotend ET sur la buse en extérieur car normalement le trou devrait être propre suite à l'étape 2 et 3. Faire attention à ne pas abimer les câbles de la cartouche de chauffe et de la thermistance qui sont dans le bloc de chauffe. pour enlever les traces de plastoc je fais passer le tube ptfe à travers le radiateur et si besoin comme tout est encore monté je remet en chauffe pour ramollir et nettoyer à chaud. On peut aussi utiliser la queue d'un foret de Ø 4 (ou 3.8 si on a) pour pousser les résidus coincé à la sortie du heatbreak. Éviter de rayer le heatbreak est préférable cependant comme le filament ne passe pas dans le heatbreak directement mais c'est le tube PTFE qui le traverse et qui guide le filament jusqu’à la buse, cela n'a pas de réelle importance 8- vérifier le bout du tube plastique et le recouper net et perpendiculaire (en cas de défaut cela provoque des fuites qui viennent se carboniser et bouchent la buse ce qui provoque ton problème). Pour cela il y a un outil de coupe sur thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:2436559 9- bien vérifier que tout est propre 10- bien vérifier que tout est propre sinon retour étape 7 11- remontage de l'ensemble en suivant la procédure décrite a partir de l'étape 12 (et pas autrement sinon ça ne marchera pas longtemps) 12- remettre le tube plastique sans verrouiller le pneufit (ne pas remonter la bague) pour qu'il soit a 2 mm de la sortie du bloc de chauffe. le but est de pouvoir revisser à la main la buse et quelle vienne s'appuyer sur le tube et le pousser en serrant. Comme ça le tube est bien en contact avec la buse . 13- visser la buse avec la clé mais pas à fond . if faut qu'il reste 1 mm de réserve de serrage. le but est de visser la buse pour quelle pousse le tube PTFE qui n'est pas bloqué 14- relever la bague de verrouillage du pneufit pour bloquer le tube. 15- serrer la buse avec la clé mais pas comme un bourrin pour ne pas casser le filetage dans le bloc de chauffe alu. Comme le tube est coincé cela le plaque contre la buse et permet l'étanchéité tube ptfe/buse. 16- penser à mettre un Merci en utilisant les icones (cœur blanc/bleu pour voir les icones Coupe blanche/violette pour dire Merci) en bas a droite de ce superbe message rédigé avec soin par un canari bénévole (et vole c'est normal pour un canari) Toute ressemblance avec d'autres tutos est normale. J'espère que ce message ne s'autodétruira pas avant plusieurs siècles et qu'il sera ajouté par @fran6p à la liste des tutos jamais lus de ce formidable forum! <Modération> C'est fait </fin> Pour compléter, un schéma indiquant précisément l'endroit (flèche rouge) où un incident se produira si le PTFE n'est pas totalement en contact avec la buse: Et pour que chacun parle le même langage, une représentation des pièces avec leur vocabulaire :
  49. 1 point
    Bonjour, Je reconnais volontiers que le titre est provocateur, mais sachez que c'est uniquement pour attirer l'oeil et que je me considère moi même comme un "nul" en modélisation. La preuve, je vais vous parler aujourd'hui de modélisation ou plus exactement personnalisation d'un objet. Certains attendent longuement pendant l'impression ( ne laissez JAMAIS une imprimante sans surveillance et restez à proximité... vous avez tout juste le droit de parler au voisin et au facteur ^^ ). C'est pourquoi nous allons ici apprendre à créer une personnalisation, à partir d'un objet prélevé sur le net ( rien ne vous empêche d'utiliser vos propres objets aussi ). 1°) Tout d'abord prélèvement d'un objet sur un site selon un mot de recherche spécifique : http://www.yeggi.com/ , https://www.thingiverse.com/, https://www.threeding.com/, https://cse.google.com/cse/home?cx=005812304202375195153:4fy5nsen-54, et j'en passe... Vu qu'il y a des intéressés autour de l'Arduino, nous prendrons pour exemple : http://www.thingiverse.com/thing:1386958 ( coffret Arduino ) Depuis quelques semaines, vous pouvez d'ailleurs aperçevoir une fenêtre sur les autorisations ( ou pas ) d'utilisation de ces fichiers à des fins personnelles ou plus... Bref, respectez le travail d'autrui et ne vous amusez pas à revendre des heures de labeur d'un autre. Parfois le fichier téléchargé est compressé, "dézippez" le. 2°) Ouvrez à présent sur internet : https://www.tinkercad.com/ Il n'y a pas d'installation de programme, ce logiciel de modélisation 3D s'utilise uniquement en ligne. Il est gratuit, et n'est pas bridé à 50 objets comme il aurait du l'être; il n'a pas non plus de version payante. Si vous n'avez pas de compte, crée le. Profitez en pour faire les tutoriels de base pour mieux contrôler les différentes possibilités ( oui, c'est en anglais et non on ne peut pas mettre de français à la place). Important ; en cas de mauvaise manipulation, ou d'erreur ; cliquez sur Undo ( flèche à gauche dans la barre du haut ) pour revenir une fois ou plusieurs fois en arrière. Cliquez sur Create a new design ( bouton bleu ) si vous ne voyez pas la grille "workplane". Ensuite, sur la droite de cette grille, vous devez apercevoir une fenêtre avec les onglets suivants : Favorites, Import, Shape Generators, Helpers, Components, Geometric, ... Si vous ne voyez pas cette fenêtre à droite, cliquez sur la flêche à droite ( à mi-hauteur ). Cliquez sur Import, sur File, scale : 100%, unit : mm, et enfin : "Choisissez un fichier" Vous sélectionnez l'emplacement du fichier : ArduinoBoxLid.stl dans votre ordinateur et enfin cliquez sur Import. Laissez mouliner quelque temps votre ordinateur et voilà, vous avez téléchargé un fichier prélevé sur le net. 3°) Nous allons dans un premier temps, retourner la pièce téléchargée. Attention, n'abusez pas de cette fonction... en effet, les pièces se déforment parfois lors de ces manipulations. Faites un clic gauche sur la pièce, vous apercevez alors trois "double-flèches" autour de l'objet. Clic gauche sur la double flèche MAINTENU, ne relâchez pas ce clic tant que vous n'arrivez pas à 180° pour voir le côté plat de pièce au dessus. Si vous vous trompez, plutôt que de calculer l'angle manquant, cliquez en haut sur Undo et recommencez. Vous devrez alors avoir pour visuel la pièce suivante : https://tinkercad.com/things/aQHgAoYisma 4°) Nous allons indiquer à Tinkercad notre nouveau plan de travail Cliquez sur Helpers ( rappelez vous la fenêtre de droite ) et ensuite sur Workplane. Effectuez un second clic gauche sur la boite. Le plan de travail se situe à présent juste au dessus de la boite et le workplane perd sa couleur bleue, devient marron ( pour nous rappeller que nous ne sommes plus sur le plan d'origine ). Visuel de la pièce : https://tinkercad.com/things/68OLxar8tcn 5°) Nous allons importer un modèle du lettrage provenant de la bibliothèque de Tinkercad. Cliquez sur Shape Generators ( rappelez vous la fenêtre à droite ), ensuite sur Community juste en dessous ( entre Tinkercad et Your Shape Generators ). Cliquez sur 5,7,9, et enfin 10 : pour afficher la 10ème page et cliquez sur Text ( le premier icône orange, marqué Text ). Effectuez un second clic gauche après avoir rapproché le pointeur de souris au dessus de la boite. Ne vous inquiétez pas pour le centrage, nous verrons cela par la suite. Une fenêtre Inspector apparaît, nous allons l'utiliser pour changer les paramètres. Visuel de la pièce et du texte en brut : https://tinkercad.com/things/7h7RK1cKfGF 6°) Modifions à présent l'intitulé, la taille et la police du texte Si vous ne voyez plus la fenêtre Inspector, cliquez à nouveau sur le texte bleu. Dans l'Inspector, tapez dans la fenêtre grisée sous Text : LesImprimantes3D.FR Comme vous pouvez le voir, le texte dépasse de la boite et cette police ne nous convient pas forcément. Tout d'abord, choisissons une police de caractères. Toujours dans l'Inspector, cliquons dans la fenêtre sous Font et prenons Bebas. Cliquez en maintenu sur le carré noir ( celui qui est plein entre les deux noir-blanc ) à côté du L au dessus de la boite, glissez sur la droite pour obtenir la longueur désirée. Cliquez aussi en maintenu sur le mot pour le glisser à peu près à l'endroit voulu... et recommencez à l'étape précédente si la llongueur ne vous satisfait pas encore. Nous allons ensuite réduire la hauteur d'origine de 10 mm vers 0.5 mm. Cliquez en maintenu sur le carré noir et blanc au centre du mot ( qui est sous la pointe noire ) , la dimension de la hauteur apparait : 10 mm. Glissez jusqu'à réduire cette valeur à 1,0 mm en hauteur ( attention, de ne pas passer en négatif ). ((( Vous pouvez faire des valeurs plus fines en changeant l'échelle en bas à droite de la fenêtre d'objet : snap grid ... 0.1 à la place de 1.0 par exemple ( mais evitez au début de l'apprentissage ) ))). Visuel de l'objet et LesImprimantes3D.FR : https://tinkercad.com/things/hkxLxC5RtNZ 7°) Nous allons centrer le texte sur la longueur et la largeur. Clic gauche sur la boite. Ensuite touche Shift maintenue et clic gauche sur le texte. Nous avons ainsi sélectionnés la boîte et le texte. ( vous pouvez également sélectionner les objets par "zone, clic maintenu en haut à gauche et relaché en bas à droite de notre fenêtre virtuelle... mais évitez au début ). Cliquez dans la barre du haut sur Adjust ( icône d'un crayon et d'une règle en forme de croix ), puis sur Align. Cliquez à nouveau une fois sur la boite pour indiquer que les centrages se feront à partir de l'emplacement de la boite. Enfin, cliquez sur les cercles noirs du milieu de la longueur et de la largeur ( pas la hauteur, sinon, le texte disparaitra sous la boite ). Visuel : https://tinkercad.com/things/0zSPkTm1lAI 8°) Si vous voulez garder du texte qui dépasse de la boite, passez à l'étape 9... mais attention, à l'impression... les couches suivant le lettrage n'auront pas de support... Nous allons ici mettre les lettres en transparent et descendre les lettres dans la boite pour imiter une "gravure" Cliquez sur le texte : LesImprimantes3D.FR. Dans la fenêtre Inspector, changez la couleur orange par du transparent en cliquant sur le rectangle Hole ( à côté de Color, le rectangle orange ). Cliquez ensuite en maintenu sur la pointe noire au milieu du texte, glissez et relâchez quand vous verrez -1.00 mm. VIsuel : https://tinkercad.com/things/gKUbtUUumFf 9°) Nous allons fusionner les deux pièces Il faut sélectionner les deux pièces : boite + texte , rappelez vous le début de la phase 7. Dans la fenêtre du haut, cliquez sur Group ( en forme de montagne = deux triangles ) à gauche de Adjust. Dans la fenêtre de droite, cliquez sur Helpers, puis Workplane et enfin dernier clic en dehors de l'objet : le workplane redevient bleu. Visuel : https://tinkercad.com/things/bAotcnexT7x 10°) Nous allons retourner la pièce ( encore une fois, évitez au maximum de tourner les pièces dans Tinkercad, car risque de déformation ). Bien entendu, vous savez que l'on peut également pivoter les objets dans Cura by Dagoma, Cura et tous les autres ( et là, aucun risque de déformation ). Clic gauche sur l'objet, puis clic maintenu sur la double flèche et relâché à 180° ( ou -180°). Visuel : https://tinkercad.com/things/58axr9rl1tU Pour terminer, en haut à gauche ( sur la droite du logo Tinkercad ), cliquez sur Design, ensuite sur : Download for 3D Printing. Dans la fenêtre qui apparait, cliquez sur le rectange .STL Voilà, vous avez récupéré l'objet "personnalisé" sur votre ordinateur ( section Mes Téléchargements )... Vous connaissez la suite... Cura ( ou CdB, ... ) et votre imprimante. Allez hop, au boulot ... vous n'avez plus d'excuses ^^
  50. 1 point
    Hello ! Je sais que plusieurs d'entre-vous ont imprimé des pieds afin de réduire les vibrations transmises par l'imprimante au meuble qui la supporte. Récemment j'ai remarqué que les miens s'étaient affaissés au point que c'était l'écrou du boulon maintenant les deux parties de chaque pied en place qui supportait le poids du pied : J'en ai réimprimé de nouveaux, la différence est réellement flagrante : J'ai réimprimé les nouveaux en utilisant une épaisseur plus conséquente pour le filament (0,4 mm au lieu de 0,1), ça les rend plus rigides mais suffisamment souples pour qu'ils continuent à faire leur job. J'ai également utilisé des vis plus courtes histoire qu'il n'y ait plus de surplus de vis derrière l'écrou après serrage. Je n'entends de nouveau plus l'imprimante, du coup ; avec le temps je suppose que les vibrations se sont de plus en plus transmises à mon caisson mais de façon si progressive que je ne m'en suis pas rendu compte. J'ai croisé des modèles où la partie souple est doublée et j'imagine que ça doit bien aider, mais ces modèles sont à destination d'autres marques (Anet, notamment) ou de l'i3A. Dommage pour moi. Bref, si vous avez imprimé des pieds du genre pour la vôtre, il se peut que, comme moi, à force vous ne les regardiez plus trop. Jetez-y un oeil, sait-on jamais.
×
×
  • Créer...