Dernières nouvelles
test imprimante 3D creality halot one débuter impression 3D résine

Creality Halot One, le test

Sortie il y a bientôt deux ans, nous vous l’avions d’ailleurs présentée dans cet article, aujourd’hui cette machine peut se trouver a un prix très concurrentiel. Alors que la concurrence ne cesse de se renouveler, cette machine est-elle toujours un bon investissement ? J’ai débuté avec cette Halot-One il y a maintenant plusieurs mois. Son prix très accessible m’a permis de mettre un pied dans le monde de la résine. Désormais, j’ai pu essayer d’autres machines plus performantes sur le papier. Je pense qu’il est donc temps et important de faire un retour sur cette Creality Halot One qui cache vraiment bien son jeu.

acheter pas cher imprimante 3D

Fiche technique de la Creality Halot One

Le volume d’impression de la Halot-One (nom de code CL-60) est de 130 x 82 x 160 mm, volume équivalent à la Elegoo Mars Pro, la Mars 2 Pro ou la Longer Orange 30 dont voici le test.

On peut comparer ce volume à celui de la Elegoo Mars. Cette imprimante ira même jusqu’à annoncer un volume très légèrement supérieur à la première Mars. Toutefois, les produits récents ont su rattraper cet écart avec les derniers modèles.

En ce qui concerne la résolution d’impression, la Halot-One propose un écran monochrome 2K de 6 pouces. La précision est permise par un écran LCD de 1620*2560 pixels. La durée de vie de celui-ci est de 2000 heures, la norme aujourd’hui pour la majorité des écrans de ce type.

TechnologieStéréolithographie MSLA
Volume maximal d’impression130 x 82 x160 mm
Hauteur de coucheDe 10 à 200 microns
Ecran LCD / résolution6 pouces monochrome 2K / 1620*2560 px
Résolution XY50 microns
Vitesse maximale d’impressionDe 1 à 4 secondes par couche
Nivellement du litManuel, assisté par instructions à l’écran
Ecran en façade5 pouces, tactile, couleurs
ConnectivitéWi-Fi, cloud
Dimensions22.1 cm x 22.1 cm x 40.4 cm
Poids7,1 kg

La fiche technique complète de la Halot One est à lire dans le comparateur.

Il est fortement déconseillé de laisser la résine liquide entrer en contact avec la peau. Il faut donc TOUJOURS la manipuler avec des gants jetables de type nitrile ! La résine est relativement visqueuse et peu propice aux éclaboussures. Il est également recommandé de porter un masque et des lunettes de protection.

Déballage (unboxing) de la Creality Halot-One

Le déballage de la machine ne sort pas du lot. Les accessoires fournis d’office avec la machine ne sont pas nombreux. J’ai dû acheter en option un kit d’accessoires mis en place par le constructeur. Celui-ci comprend des gants, un tapis en silicone, un entonnoir, une spatule en plastique et des filtres à résine. Vous trouverez néanmoins avec l’imprimante les éléments suivants : 

  • le manuel d’utilisation
  • un spatule en métal
  • une clé USB
  • 2 FEP de rechange (c’est assez rare pour le souligner)
  • un cordon d’alimentation
  • une feuille de calibration de l’axe Z

Vous noterez donc qu’aucune spatule en plastique n’est fournie avec cette machine. Pour se lancer c’est dommage. Envisagez par exemple de sacrifier une maryse de cuisine en silicone ou d’acheter une spatule en plastique en supplément.

Découverte de la machine

A l’avant de la machine nous avons un bel écran. Il mesure 5 pouces et c’est agréable. Nous avons une prise imprimante (pour la connexion locale) et une prise USB pour le transfert de données. Cette prise peut aussi servir à brancher une webcam. A l’arrière, on retrouve le bouton d’alimentation ainsi qu’une prise d’alimentation type PC. A noter que la prise d’alimentation est en une fois, pas d’alimentation déportée. On distinguera à l’ouverture un petit bloc qui sert à l’extraction de l’air. D’après le constructeur, l’air sort de la machine par ce filtre à charbon.

Le système anti odeur est incroyablement efficace. Nous avons un filtre à charbon ainsi qu’un système d’extraction d’air. Ça marche DU TONNERRE. Ce concept prend l’odeur de l’habitacle et le sort de la machine en passant par ce filtre. Nous avons une solution différente des autres constructeurs. Cette machine a été ma toute première et je l’utilisais dans le salon.

Tant que le capot reste fermé, aucune odeur n’était émise par la machine. A titre de comparaison, plus tard j’ai acquis l’Elegoo Mars 3 Pro. Le système d’extraction de l’air de cette dernière était moins efficace. J’ai été contraint de déplacer mes machines dans une pièce mieux disposée. D’après moi, la solution mis en place par Creality est bien plus efficace. Revenons donc à la Halot-One. Lorsque j’utilise une résine avec une odeur forte, je rajoute un filtre classique de l’autre côté. L’odeur passe complètement inaperçue.

Mise en route de la Halot One

J’aime les écrans, j’aime les gadgets, j’aime que mon imprimante fasse cocorico. Au premier lancement de l’imprimante, on voit une interface en langue & caractères chinois… Le plus dur à ce moment là c’est de trouver le bouton langage et le mettre en “english”. Par la suite, il suffit de se connecter au WiFi et de mettre à jour son imprimante. La fonction est simple, vous n’avez pas besoin d’aller sur le site du constructeur ou ailleurs. A ce moment là, l’imprimante proposera d’autres langues dont le français. Personnellement ça me fait plaisir, bien que certaines fonctions semblent traduites à la google traduction. Toutefois, au fil des mois d’utilisations, je perçois de moins en moins ce genre d’approximation. La portée de la carte Wi-Fi est d’ailleurs aussi bonne qu’un smartphone haut de gamme. Mon atelier est particulièrement loin de ma box Internet et l’imprimante capte bien. Elle détecte même le SSID du voisin d’en face.

Bac & Plateau

Le bac ne dispose pas de bec verseur et est équipé d’un vieux FEP. Pour l’époque c’était la norme, mais quand on s’habitue aux nFEP, difficile d’être ravi de ce détail. Rien ne nous empêche de mettre un nFEP plus tard. Le bac est gradué de façon étrange, pas de niveau max indiqué, on a 4 traits… Bon, sur la notice on peut distinguer ce que ça veut dire.

graduation du bac particulière

Pourquoi pas… On aurait aimé des indications directement gravées sur le bac, on mémorisera surtout que le dernier trait veut dire MAX. Il n’y aucun système pour faire glisser facilement le bac avant de le serrer. Difficile de ne pas réagir quand on est habitué a plus récent. Il faudra alors tâtonner à chaque fois pour s’assurer qu’il est bien positionné. Egalement, il n’y a pas de prise “facile”. Quand vous soulevez le bac vous risquez de toucher le dessous du FEP avec vos doigts. Le plateau est quant à lui est assez classique, fixé avec 4 points. Il a toutefois le défaut de stocker toute la résine dessus.

Le Leveling et la finition des vis

Il faut que j’en parle car je me suis cassé la tête longtemps sur ce point. Cette machine étant ma première et j’ai débuté avec, j’ai longtemps galéré sur ce point. Le levelling de cette imprimante est donc en 4 points, il faut par conséquent serrer en croix en maintenant le plateau. Il s’agit d’un système assez pénible à cause de la résine stockée sur le dessus.

Note importante : le levelling n’a que deux options : le retour à zéro (qui le met en haut) et le nivellement (qui le met en bas). Quand vous vous voulez refaire la manipulation, il faut attendre qu’il remonte et qu’il redescende complètement. Le débutant que j’étais a pété un câble à attendre aussi longtemps entre chaque tentative !

menu levelling
Pas de moyen de faire monter le plateau partiellement, c’est tout ou rien

C’est là que j’ai pu constater que les clés allens et les vis fournis étaient de très mauvaises qualité. J’ai eu beaucoup de mal car le plateau se déréglait toujours d’un coté. J’ai finalement changé une vis qui avait de trop nombreux points durs. Par la suite, le leveling n’a plus été un problème. Ce système à 4 vis est toutefois rassurant. Une fois le tout bien serré, plus rien ne bouge même avec un plateau magnétique. Sur la Elegoo Mars, j’ai également un plateau magnétique. A chaque fois que j’enlève le plateau, je suis contraint de refaire le leveling. Ce n’est pas le cas avec la Creality.

Je rebondis sur ce point pour expliquer que c’est probablement la même qualité de vis pour changer le FEP. Lors de mon premier remplacement de ce dernier, j’ai pu constater au moins 4 vis foirées problématiques… En tant que néophyte, la première semaine, j’ai changé plusieurs fois le FEP. J’ai donc fini par changer les vis aussi. C’est assez dommage qu’il n’y ait pas plus de contrôle qualité de ce coté là.

Une imprimante incroyablement silencieuse

Je suis obligé de parler de cet élément là car je ne l’ai pas pris en considération au début. Dès que j’ai acquis une Mars 3 Pro, j’ai été surpris. Comme dit plus haut, cette Halot One était dans mon salon au début. Elle ne fait quasiment pas de bruit. Pas de bruit d’allumage de l’écran monochrome, pas de bruit de mouvement et un bruit de ventilateur plus que contrôlé. Pour avoir avec moi deux autres machines, une Mars 3 Pro et une Mighty 8K, elles font un bruit nettement supérieur. Généralement, les imprimantes résine ne sont pas réellement bruyantes, mais la Halot-One est réellement plus silencieuse que les autres.

mesure nuisance sonore imprimante 3D résine
Outre le ventilateur, nous n’entendons aucun autre bruit

Consommation électrique

En veille, nous avons une consommation entre 8 et 9 watts, les pics les plus hauts de consommation montent à 85 watts. En moyenne, pour 24h de print, nous sommes à 45wh, ce qui représente environ 22 centimes pour 24h d’impression. Il est surprenant ici de constater que la consommation de cette machine est relativement identique à celle de la Phrozen Mighty 8K, pourtant plus grande. Les tests ont été effectués avec et sans la webcam. Cette dernière n’a pas la moindre incidence sur la consommation électrique.

acheter pas cher imprimante 3D

L’interface

Quand on charge un fichier depuis sa clé USB il semble l’importer dans la machine. Nous avons un logo de clé USB avant chargement et ensuite il apparait en format dossier. On peut donc retirer la clé USB et lancer l’impression. Si ça peut sembler gadget, ça peut éviter un soucis d’impression lié au transfert USB.

Imprimante évolutive

Il est à noter que lors de l’achat de cette machine, j’ai cherché des tests à droite et à gauche. Deux choses ressortaient lors de la sortie de cette machine. D’abord, pas de fonction avec Lychee Slicer mais désormais c’est parfaitement compatible. Ensuite, pas de possibilité d’utiliser les paramètres de résine entrés dans le slicer. En gros, il fallait à chaque fois adapter les temps d’exposition dans l’imprimante.

Désormais, cette machine nous propose de choisir si on souhaite les paramètres du fichier ou les paramètres de l’imprimante. C’est d’ailleurs ainsi qu’on peut modifier les paramètres d’exposition d’un fichier préparé dans Lychee ou Chitubox.

Creality Cloud

On peut également utiliser le cloud de Creality. Je ne comprends pas l’usage de ce dernier. Il y a des fichiers générés par d’autres qui sont proposés sur l’imprimante. Je ne peux pas les modifier, ni les supports, trous, orientation, je n’ai pas le choix. On essaie comme ça (et impossible de retrouver ce “zelda-mipha” sur le cloud mobile, ils sont uniquement proposés depuis l’imprimante… je suis largué…).

Le premier fichier “zelda-link” marche sans soucis, le second “zelda-mipha” se décolle en permanence, rien à faire j’imagine… Je vous encourage à rester vigilant si vous imprimez ces fichiers. Ces derniers ne sont pas conçus par Creality et peuvent échouer.

fichiers creality cloud
Moi qui suis fan de la licence, j’ai été très flatté de voir ces propositions au lancement de la machine

Autre point particulièrement étrange, il m’est déjà arrivé de voir proposé sur le Cloud des fichiers normalement payants… Par exemple, j’ai pu télécharger un fichier Ellie de the last of US de Gambody (fichier normalement vendu 25€). On peut le slicer dans l’application mobile Halot-Box et si je veux, je peux envoyer directement l’impression. Je ne comprends pas le fonctionnement du cloud. Je ne sais pas si les fichiers que j’imprimerai seront publics ou pas.

Revenons à nos impressions par l’application mobile. On peut envoyer une impression en étant hors de son domicile. On peut la suivre sur sa webcam et il y a d’autres fonctions que je détaillerai dans la partie Logiciel. Pour le reste, l’application mobile “Creality Cloud” semble chercher à vouloir être un nouveau Cults3d. On peut acheter, vendre et imprimer des stl depuis cette application. C’est également là qu’on pourra retrouver toutes nos imprimantes 3D Creality compatible (Filament comme résine). On commence à sentir vers quoi Creality cherche à se tourner.

Logiciel

Creality permet de modifier les paramètres d’exposition directement dans l’imprimante, et moi j’aime bien ça. Pour tester des résines différentes c’est idéal. Si je peux éviter de retourner à chaque fois dans le logiciel pour modifier les paramètres d’exposition ça m’arrange.

modification des réglages sur l'imprimante
On peut enregister des paramètres d’exposition par défaut

Halot-box

Creality fournit avec son imprimante un slicer maison baptisé Halot-Box. Ce trancheur disponible sur mobile et ordinateur est également relié à la bibliothèque Creality. Sur ce dernier, vous trouverez les créations publiées par les autres utilisateurs, comme Cults3D par exemple. Vous pouvez relier votre compte mobile et votre compte PC. Ainsi, vous pouvez prendre un fichier sur une plate forme, le modifier sur l’autre, et l’imprimer ainsi. Le point intéressant ? Il est désormais possible de posséder une imprimante 3D sans avoir d’ordinateur. Avec un smartphone vous pouvez vous lancer dans l’impression 3D. L’avenir nous dira si cet argument permet de faire la différence. Il y a beaucoup de choses à dire sur ce logiciel, au point qu’on pourrait en faire un article complet. Creality envisage un éco-système qui pourrait devenir redoutable.

Revenons à Halot-box, le slicer préconisé par Creality. Pour commencer, ça ressemble à un compromis entre Chitubox et Lychee. Les boutons simples sont les uns à coté des autres (à la cura). Les supports et le tranchages sont répartis dans des onglets (à la Lychee). Bon bah j’aime pas, voilà… J’commence à vieillir, quelque chose me dérange et je vais développer.

Parfois, le logiciel est possédé et me parle dans une langue différente

halot box qui change de langue tout seul
Ichlibedich… Enfin je crois

De plus, moi qui utilise des grands écrans, c’est quoi cette interface digne d’un logiciel de comptabilité ? Il y a des barres de tâches ultra vides, et du texte rogné qui défile sous les boutons… Adapte donc le bouton à la place disponible… J’ai comme l’impression que cette application est pensée pour ne pas se cantonner qu’aux PC. Un usage mobile/tablette ou tactile pourrait être possible, et je soupçonne que ce soit le but sur le long terme. Bref, rien de bien grave sur l’utilisation du logiciel, nous sommes bien loin des bugs qui étaient remontés par les tests il y a plus d’un an.

pas adapté aux grands écrans
On se sent seul quand on utilise un écran panoramique

L’impression à distance

Allez, on a 3 fichiers slicés avec les logiciels différents, LANCEMENT DE L’IMPRESSION A DISTANCE.

Sur le PC, Halot Box permet d’envoyer un fichier en impression locale et sans fil. Je n’ai pas utilisé la fonction locale (possible grâce à la prise qu’il y a sur la face avant). J’ai donc utilisé la connexion WiFi. L’impression se lance après un délai de chargement qu’on peut consulter sur le logiciel et l’application mobile. Pendant l’impression on peut également visualiser l’impression si on a branché une webcam sur la machine.

Il faut noter qu’il n’y a qu’un seul port USB. Vous devrez donc vous passer du transfert par clé USB si vous branchez la caméra. J’ai toutefois essayé de brancher la webcam sur la prise imprimante. J’ai testé avec un adaptateur USB 2.0 femelle vers USB B mâle, ça ne fonctionne pas. les webcams ne sont simplement pas alimentées avec cette méthode. Cette prise est donc uniquement pour une impression locale. Vous avez également la possibilité d’upload simplement le fichier dans la mémoire interne de la machine pour l’imprimer plus tard. Il est parfaitement possible de slicer un fichier avec Chitubox ou Lychee et d’utiliser le logiciel Halot Box pour imprimer ou uploader le fichier. C’est un bon point, mais l’utilisation du logiciel est donc indispensable pour cette fonction.

La caméra

Halot-Box sur ordinateur et sur l’application mobile nous permet de visualiser la caméra et de changer les paramètres d’impression. Cependant, Il faudra avoir une très bonne connexion Wi-Fi pour visualiser la caméra en temps réel. De plus, elle est assez capricieuse. Parfois l’application affiche “aucun signal” par exemple. Il faudra donc actualiser plusieurs fois. Une fois la webcam affichée, vous pouvez laisser la caméra tourner, le signal reste fluide. La fonction timelapse fonctionne, le délai se programme directement depuis l’imprimante. Notez toutefois que ce timelapse sera lié au cloud et à une URL. Il n’y pas encore de moyen officiel pour exporter la vidéo sur Tiktok, Messenger, dans ses documents ou autre. Bien entendu, il est préférable de filmer dans un environnement lumineux, sinon vous ne verrez pas grand chose.

Le slicer le plus rapide

Restons progressistes et essayons de savoir si il y a un slicer meilleur que les autres. J’ai lancé le même fichier pré-supporté avec des résines identiques sur les trois slicers : Halot-Box, Chitubox et lychee. Je veux voir si je peux gagner du temps avec l’un d’entre eux… Le fichier c’est Ranni la sorcière d’Elden Ring imprimé avec un mélange de résine Sunlu standard bleue, et un ABS-Like gris. Le slicer de Creality a clairement l’évidage le plus rapide. Le tranchage est rapide et on a une animation proche de celle de Lychee Slicer. Le fichier que vous voyez en photo a pris 42 secondes pour être tranché avec notre slicer. Sur Chitubox 1mn55 tandis que Lychee a mis également 42 secondes (sans compter le temps de pub de la version gratuite). En temps d’exportation, Lychee et Halot-box l’emportent, Creality a l’avantage de ne pas afficher de publicité.

acheter pas cher imprimante 3D

Slicer des fichiers avec Chitubox pour la Halot-One a toujours été plus long que le faire pour la Elegoo Mars. C’est sans doute lié au format fichier propriétaire de Creality ( .cxdlp). Pour aller plus loin, le même fichier dans la même configuration pour la Elegoo m’a pris 50 secondes avec Chitubox. Le combo Halot-One & Halot-Box est tout de même légèrement plus rapide que le combo Chitubox & Elegoo Mars 3 Pro.

Chitubox estime le temps d’impression à 8h17. Halot-Box l’estime à 8h13 et Lychee quant à lui 6h40 (je confirme avoir vérifié que les paramètres de résine était complètement les mêmes). Lychee a complètement tenu ses promesses, le fichier est sorti dans les temps, soit beaucoup plus vite que les autres. D’après moi, il n’y aucune différence de qualité notable entre les 3 tests. Lychee semble donc être la meilleure alternative avec la Halot-One si vous voulez gagner du temps.

Qualité des slicers

Avant de montrer les diverses impressions, il est temps de comparer l’impression test : Ranni la sorcière du jeu Elden Ring, imprimée 5 fois pour l’occasion ! D’abord deux fois avec le slicer Halot-box (suite a un changement de résine), ensuite avec les deux autres. A l’oeil il n’y aucune différence de qualité entre les slicers. Lychee sort donc gagnant du comparatif grâce à sa vitesse d’exécution et d’impression.

comparatif slicers résine
Les deux à gauche avec Halot-box, au milieu Lychee, le troisième Chitubox, et le dernier Elegoo Mars 3 Pro

2K, 4K, ou 8K ?

Il est trompeur de parler en ces termes. La résolution étant influencée par la taille de l’écran donc de ses pixels. Nous allons ici donc comparer la résolution XY de la machine. Nous allons imprimer le même fichier avec la Halot One, la Mars 3 Pro et la Mighty 8K, respectivement d’une résolution XY de 50, 35 et 28 microns.

Halot-one vs Elegoo Mars vs Phrozen Mighty 8K
Respectivement de gauche à droite : Halot-one, Elegoo Mars, Phrozen Mighty 8K

Dans cette analyse, lumière et photographie peuvent vite nous induire en erreur. Les pigments lourds de la Siraya tech semblent faire ressortir un peu mieux certains détails de la seconde. D’après moi, il y a bel et bien une légère différence entre les trois. Les détails des cheveux et certains reliefs sont supérieurs. En soit, une machine 2K conviendra tout de même pour beaucoup d’ouvrages. La différence serait peut-être plus identifiable sur de grosses impressions. En tout cas, ces différences de détails seront très vite oubliées si vous envisagez de peindre vos impressions.

Les impressions

acheter pas cher imprimante 3D

Le test en vidéo

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 8.5
Fiabilité - 9.1
Logiciel - 9.5
Utilisation - 9.5
Rapport qualité / prix - 9.5

9.2

/10

Points forts
  • Une interface tactile sympa en français
  • Une connexion WiFi et un système pour imprimer à distance
  • Bac gradué avec 4 niveaux de hauteur
  • Le système d'extraction de l'air réellement efficace
  • Incroyablement silencieuse
  • On peut modifier les paramètres d'exposition à distance depuis son smartphone
  • Le lancement des prints et de la pause à distance, le suivi de la progression de l'impression, la visualisation de la webcam
  • On peut la trouver pour vraiment pas cher
Points faibles
  • Le bac et son système de fixation est daté
  • La visserie est à revoir
  • Il manque quelques accessoires
  • La connexion avec la caméra est capricieuse
  • Pas encore de moyen d'exporter le timelapse autre qu'avec un lien Creality
La Halot-one est incroyable et j'ose le dire, non pas qu'elle soit parfaite, mais elle dispose de nombreuses options qu'on aimerait voir se démocratiser sur les autres machines souvent plus chères.
Son UX, son système d'extraction de l'air, sa connectivité sans fil, sa langue en français, le lancement des impressions à distance sont clairement des plus-values qu'on ne retrouve pas facilement chez ses concurrentes. On regrettera toutefois un bac un peu daté et un plateau perfectible pour le nettoyage mais à ce prix là nous avons une très bonne machine pour se lancer dans l'impression résine pour pas cher et avec un niveau de confort qui nous fera bien réfléchir avant de changer de marque d'imprimante résine.
N’hésitez pas à passer sur le forum et le groupe Facebook pour partager vos réalisations et demander de l'aide !

Acheter

A propos de Isidon

Isidon

Isidon

Geek depuis ma plus tendre enfance, j'ai utilisé un clavier et une souris avant même de savoir lire. Je suis passionné de tous les trucs du futur mis dans nos mains à nous, pauvres mortels. N'hésitez pas à me suivre sur mes réseaux sociaux : YouTube, Instagram et TikTok.
Isidon
Isidon

Derniers articles de Isidon (see all)

A lire

test elegoo jupiter se review

Elegoo Jupiter SE, le test de l’imprimante 3D résine 6K et grand volume

Après avoir marqué les esprits avec sa Jupiter, Elegoo remet le couvert en proposant la …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *