Dernières nouvelles
imprimante 3d pas chère
Accueil / Interview / Interview de 3DModularSystem à la MakerFaire Lille
3DModularSystem

Interview de 3DModularSystem à la MakerFaire Lille

Il y a un an déjà, sur le stand de 3DModularSystem à la MakerFaireParis 2016, nous avions fait la connaissance de Clément Bonfils (C.E.O.). C’est avec grand plaisir que nous l’avons recroisé à la MakerFaireLille 2016. C’est toujours agréable de retrouver une équipe de “makers” passionnés et compétents.

On a essayé de retranscrire ici une petite interview que l’on avait faite à ce moment là. Elle a été assez technique alors on a un peu résumé…

LesImprimantes3D.fr :  Bonjour Clément, on remarque que vos machines ont beaucoup évolué depuis la MakerFaireParis.

Scalar S
Scalar S

Clément : En effet, on passe beaucoup de temps dans la R&D pour arriver à construire une imprimante qui soit à la fois rapide, fiable et précise mais qui reste systématiquement en dessous de 1000 euros. En tout cas, c’est ce que l’on cherche pour le moment. Et c’est toujours le cas avec l’imprimante XL dotée d’un plateau A3 de plus de 40 par 30 cm et d’une hauteur de 30 cm.

LesImprimantes3D.fr : Toutes vos imprimantes sont sur une armature en profilé ?

Clément : Oui, on a toujours été sur une base de profilés. Cela permet une évolutivité. On va pouvoir changer le guidage de sa machine, l’agrandir, changer sa forme et ses options assez facilement. On a aussi de la tige filetée et l’utilisation de tiges trapézoïdale sur l’axe Z. Sinon, l’ensemble des autres pièces sont en impression 3D.

Scalar XL Premium
Scalar XL Premium

LesImprimantes3D.fr : On remarque une particularité sur l’entrainement du plateau avec les imprimantes de grand format.

Clément : Ce qu’il y a de particulier sur la Premium et sur la L (30 x 30), c’est que l’on a un plateau qui a deux guidages de chaque coté pour permettre de garder la stabilité tout en allant vite. On arrive à imprimer aussi vite que sur des petites imprimantes avec ce système de double guidage. Sur les petits formats, un seul guidage est largement suffisant pour du 20 x 20 cm.

LesImprimantes3D.fr : En parlant de guidage, on n’est plus sur des tiges lisses.

Clément : En effet, nous avons des imprimantes qui ne sont plus sur des tiges lisses mais sur des profilés avec des roues. On n’est plus sur du glissement et du frottement mais bien sur du roulement. Cela donne moins de bruit, moins d’usure et moins de vibrations. Aucun entretien n’est nécessaire, c’est fluide et permet d’aller plus vite.

Le lecteur LCD
L’écran LCD

LesImprimantes3D.fr : On est donc sur un concept d’imprimantes 3D solides que l’on peut agrandir et modifier à son gré ?

Clément : C’est exactement cela ! La meilleure preuve est que l’on avait déjà la XL et pour passer à la XL Premium, il suffit juste de racheter un minimum de pièces. Il y en a pour moins de 200 euros. On a prouvé que l’on peut sortir des kits d’améliorations pour que les makers évitent de la jeter ou la revendre et en rachètent une autre, pour la faire évoluer en fonction de leurs besoins.

LesImprimantes3D.fr : Il en découle que vos imprimantes sont vendues à monter soi-même ?

Clément : Oui, ce sont des machines à monter soi-même. Toutes nos machines sont fournies avec le capteur inductif pour l’auto nivellement, écran LCD, carte SD et avec un kilo de filament 3D de type PLA.

Extrudeur en Direct Drive
Extrudeur en Direct Drive

LesImprimantes3D.fr : Quelle carte électronique est utilisée pour piloter vos imprimantes ?

Clément : C’est de l’Arduino/Ramps. Tout ce qu’il y a de plus classique avec un firmware Marlin pour être compatible avec les Cura, Slicer… Cela fonctionne donc avec le logiciel RepertierHost un peu customisé pour la sonde, nos différentes têtes et le plateau chauffant. Mais ce n’est qu’une customisation de configuration. N’importe qui peut mettre à jour son Marlin selon ses préférences.

LesImprimantes3D.fr : Vous avez fait le choix d’un entrainement de filament Direct Drive sur vos imprimantes.

Clément : Oui, l’avantage du DirectDrive c’est que l’on va avoir moins de problèmes de rétraction et on va pouvoir imprimer facilement du flexible. Sachant que l’on peut le passer en Bowden sans problème. On fournit tous les modèles 3D et il suffit d’avoir les Pneufits et le tube de PTFE qu’il faut. On la vendait en Bowden avant et maintenant en Direct mais les makers peuvent la repasser en Bowden s’ils le souhaitent.

De grosses Impressions 3D
De grosses impressions 3D
En cours de R&D
En cours de R&D

Pour illustrer la grandeur du plateau de leurs machine il y avait quand même beaucoup de grosses impressions en une seule pièce sur leur stand.

Et bien au fond du stand, une machine a attiré notre attention. Regardez bien l’entrainement des différentes parties mobiles… On espère que Clément nous en dira plus à la MakerFaireParis 2017 dont on rappelle la date : du 9 au 11 Juin 2017.

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille

A lire

interview eMotion Tech MakerFaire Lille 2016

eMotion Tech MicroDelta Rework : un de ses concepteurs nous dit tout

Lille – Toulouse en voiture, ça fait 896,4 km et 8h31 de trajet. Et bien …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages