Breaking News
test alfawise u20 mix

Alfawise U20 Mix, le test

Le site de vente Gearbest nous a contactés il y a quelque temps pour tester la dernière machine d’Alfawise, la U20 Mix. Pour les plus connaisseurs de la marque, vous retrouverez dans le nom de cette nouvelle machine le branding U20 auquel est rajouté le terme de “mix” pour indiquer qu’elle est bi-filament. Nous sommes en effet ici en présence d’une machine de grande taille avec deux extrudeurs en une seule buse.

En plus de cet article vous présentant la machine, vous pourrez retrouver sur le forum un topic dédié : [TOPIC UNIQUE] Alfawise U20 Mix.

Les spécifications

Cette imprimante FDM est donc une imprimante à deux extrudeurs avec une buse alimentée par un conduit en Y. Cela sous-entend donc que pour imprimer en deux filaments, vous devrez purger la buse entre deux. Par contre, et contrairement aux imprimantes à deux buses, vous n’aurez ici aucun réglage (souvent galère) à faire pour les alignements de buses.
Niveau dimension, on est sur le standard des machines de cette gamme avec une zone d’impression annoncée de 300 x 300 x 400 mm pour une machine qui cote hors-tout à 480 x 620 mm en base et 660 mm de hauteur, la base incluant toute électronique et l’alimentation. Gros plus de cette machine, on retrouve un capteur capacitif pour le nivellement. Toute la gestion de l’imprimante se fait via un écran tactile et couleur en façade, dans lequel on retrouvera tous les réglages de nivellement, d’alimentation, mais également les options telles que le Wifi, l’extinction automatique et une série d’auto-tests que la machine peut faire pour essayer de sourcer les pannes. Le plateau est quant à lui amovible et en aluminium, il y a par ailleurs un système de crochet permettant de tenir en place le plateau sans se servir de pinces.

Découvrez ici les autres caractéristiques techniques de la Alfawise U20 Mix.

Vidéo de présentation

Le déballage

Comme la plupart des machines maintenant, la U20mix arrive dans un (très gros) carton de 700 x 560 x 340 mm, rempli de protections qui assurent à l’imprimante un voyage sans encombre depuis l’Asie.

Le carton est divisé par des protections en deux espaces, le premier contient le plateau et la base (base contenant toute électronique) et un second niveau au fond qui contient le portique et le carton de pièces.

Dans la boîte centrale, on retrouve une pince, du filament (j’ai eu deux échantillons de blanc, c’est dommage pour un double extrudeur et comme souvent, on n’a pas d’infos sur le filament), de la quincaillerie, les supports de bobines, une spatule, etc.

Le montage de l’Alfawise U20 Mix

Pour la partie montage, ne comptez pas plus de 10 minutes (et encore…). Il suffit de visser le portique dans la base, de fixer les deux T de renfort sur les côtés, de fixer les deux supports de bobines et de brancher les 4 connectiques et le tour est joué !

Tant qu’à faire et avant de brancher votre imprimante, pensez à vérifier le réglage du commutateur sur l’alimentation (230V pour la France) :

Premier print et mise en marche

Avec l’imprimante, vous recevez une carte SD qui contient tout ce qu’il faut pour vous lancer. Les slicers (un pour Mac : une version configurée de Cura et un pour Windows : une version de Cura très modifiée qui se nomme WiiBuilder), des fichiers GCODE et les guides en PDF. Malheureusement, me concernant, la carte SD ne fonctionnait pas mais coup de chance, notre confrère testeur d’imprimante 3D Tommy Desrochers fait des sauvegardes des contenus des cartes SD fournies avec les imprimantes 3D. Entre temps, j’ai tout de même pu lancer l’imprimante histoire de regarder les menus et faire les premiers réglages. Et là, j’ai fait face à un premier fail. Bien qu’il soit possible de régler l’offset, le réglage de la planéité quant à elle contient un bug qui la rend impossible à utiliser. Ce problème a été remonté à Alfawise, ce sera sûrement corrigé avec la prochaine mise à jour du firmware. L’écran tactile est très efficace et les menus sont bien traduits.

Je me suis donc lancé dans la configuration d’un profil sous Simplify3D (profil que vous pourrez retrouver ici sur le forum) et ai lancé mon premier print.

Première grosse surprise, le bruit. Cette imprimante est tout bonnement la plus silencieuse de toutes mes imprimantes non fermées. Qu’elle soit en impression ou pas, il n’y a quasiment que le ventilateur de l’alimentation qui fait du bruit (je le remplacerai sûrement). On a donc une imprimante aux alentours des 45 dB à 1 mètre (ma CR10 équipé de Noctua est à 54 dB en impression). Après sa phase de chauffe, voici mon premier print (premier vrai print, j’ai fait quelques tests pour régler l’offset, d’où la base rouge sur le cube).

Les cotes sont dans l’ensemble très bonnes : en X on est à 20/20, en Y 22/20 et Z 19/20.

Impression 3D bicolore avec Alfawise U20 Mix

Fort de cette réussite, je me suis lancé sur des impressions bicolores (j’ai fait tous mes premiers tests en rouge et blanc, je trouve que cette combinaison est parfaite pour vérifier les mélanges de couleurs et débordements).

Le cône de chantier est vraiment très propre, les couches sont bien distinctes et la tour de purge a bien fait son office.

Sur le premier imprimé, on constate un mélange entre les deux filaments, en agrandissant la tour de purge, ce problème est presque résolu à 100%. Bien que mon profil nécessite quelques réglages, l’impression est très propre, mais à pris tout de même 9h (remplissage à 25% et épaisseur 0,2).

Pour continuer, ce bon vieux Marvin que nous voyons de moins en moins. J’ai ici fait un tirage en remplissage 10% et en épaisseur 0,3.

Dernier test, le test de calibration, cette pièce est en général utilisée pour régler les imprimantes à deux buses mais j’aime bien la faire même avec une imprimante mono-buse car ce test permet de vérifier, entre autres, que la purge se fait bien.

Mes « impressions » sur la Alfawise U20Mix

Cette imprimante m’a vraiment séduit, que ce soit pour des impressions monofilament ou double filament. Elle est stable, précise, silencieuse et je retrouve enfin un capteur de plateau. J’ai néanmoins relevé des détails qui demandent une vraie mise à jour du firmware (il ne faut pas insérer de carte SD sinon la séquence de démarrage boucle ; le nivellement non faisable ; on devrait visualiser le modèle sur l’écran, on a un message d’erreur à la place ; encore un ou deux autres petits points comme ça). Je précise que bien souvent, les imprimantes qui nous sont envoyées (c’est-à-dire toutes celles que vous voyez en test sur le site et plus globalement sur internet) sont des versions d’avant commercialisation. Tous ces points sont donc généralement réglés quand vous passez commande mais c’est dommage de ne pas les corriger avant de les confier à des testeurs qui parleront certainement de ces quelques défauts.

Il y a dans cette review des points que je n’ai pas abordés, soit par ce que je ne les ai pas testés (comme le Wi-Fi par exemple, que je trouve gadget), soit par ce qu’il ne nécessite (à mon sens) pas de grandes explications (la séquence de test au démarrage ou “l’auto test” que la machine peut effectuer pour nous aider à isoler les problèmes.

- 34%

Alfawise U20 Mix

366,24€ 556,74€ ❗

Version double extrudeurs de l'Alfawise U20, l'U20 Mix permet d'imprimer avec 2 filaments différents tout en silence !

More Less
N'expire pas
LinkedIn

Quelques autres photos de la U20 Mix Alfawise.

Le site de vente Gearbest nous a contactés il y a quelque temps pour tester la dernière machine d'Alfawise, la U20 Mix. Pour les plus connaisseurs de la marque, vous retrouverez dans le nom de cette nouvelle machine le branding U20 auquel est rajouté le terme de "mix" pour indiquer qu'elle est bi-filament. Nous sommes en effet ici en présence d'une machine de grande taille avec deux extrudeurs en une seule buse. En plus de cet article vous présentant la machine, vous pourrez retrouver sur le forum un topic dédié : [TOPIC UNIQUE] Alfawise U20 Mix. Les spécifications Cette imprimante…

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 7.5
Fiabilité - 8.5
Logiciel - 8
Utilisation - 8.5
Rapport qualité / prix - 7.8

8.1

/10

Points forts
  • Le capteur
  • La structure robuste
  • Le niveau sonore
  • L'électronique embarquée
Points faibles
  • Les défauts du firmeware
  • Un seul type de filament fourni
C'est une très bonne machine, aussi bien pour débuter que pour augmenter son parc avec une bicolore. La U20 Mix est devenue mon imprimante de tous les jours.
Rejoignez le groupe Facebook Alfawise FR et le le forum, qui s’enrichit chaque jour de nouveaux membres pour échanger au sujet de l'Alfawise U20 Mix !

Acheter

About gisclace

gisclace
Tout d'abord ébéniste puis architecte de formation, j'ai toujours cherché à injecter ma passion de l'informatique dans mon travail, que ce soit par les machines à commande numériques d'usine ou de plus petits modèles pour les maquettes. La technologie est à mon sens une prolongation de la création et de la réalisation. C'est donc tout naturellement que les imprimantes 3D m'ont attiré et qu'elles me sont devenues maintenant un outil indispensable.
gisclace
gisclace

Derniers articles de gisclace (see all)

A lire

Creality 3DPrintMill CR-30 3D Print Mill photo imprimante 3D infinie

Creality 3DPrintMill, l’imprimante 3D infinie

Eclaircissons tout de suite le titre de cet article. Par “infini”, il s’agit de l’axe …

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    vous notez dans l’article une zone d’impression de 300X400X400. Il me semble que c’est plutôt 300X300X400.

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages