Dernières nouvelles
Accueil / Interview / Interview de Dagoma à la MakerFaire Lille
team dagoma

Interview de Dagoma à la MakerFaire Lille

Une MakerFaire à Lille à moins de 15 km de Roubaix… Il y avait 99% de chance qu’on y trouve Dagoma ! Et ils étaient effectivement présents pour y présenter leur dernière imprimante 3D : la DiscoEasy 200.

team dagomaSur leur stand, Sophie Cumont (responsable commerciale) et Julien Mallart (directeur technique) nous ont accordé une petite interview planifiée le dimanche matin, avant l’ouverture du salon. Armé d’un microphone, nous n’en avons pas perdu une miette et en voici le compte rendu.

LesImprimantes3D.fr : Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre toute dernière imprimante 3D ?

Dagoma : Comme sa grande sœur, la DiscoEasy 200 possède un plateau offrant un volume d’impression de 20 x 20 x 20 cm, ainsi qu’une épaisseur minimum d’impression de 0,1 mm (100 microns) pour une précision de positionnement de 0,01 mm (10 microns) en Z et de 0,05 mm (50 microns) en X et Y. L’essentiel des modifications que nous avons apporté sur cette imprimante a été pensé pour minimiser les SAV rencontrés avec la Discovery 200Cela en fait une machine plus stable.

DiscoEasy200LesImprimantes3D.fr : Des exemples d’améliorations ?

Dagoma : Grâce à nos utilisations intensives de la Discovery 200 (utilisation client + outil de production), nous avons remarqué que sa structure était trop souple au niveau des parties imprimées, les pièces blanches.

Sur la DiscoEasy 200, nous avons amélioré la structure en rigidifiant toutes les parties imprimées (désormais en gris) tout en assouplissant le support plateau (les pièces oranges sous le plateau).
Cette modification de la structure permet aujourd’hui une meilleure stabilité de l’imprimante pendant l’impression, ce qui permet de meilleures impressions.

 

LesImprimantes3D.fr : On a remarqué un effort esthétique sur cette version: la patte d’un designer ?

Dagoma : Effectivement, le travail d’Alexandre Boulle, en stage chez Dagoma, nous a permis d’associer à la DiscoEasy 200 une identité propre, plus professionnelle et une structure plus rigide même visuellement. La Discovery 200 avait effectivement un style ressenti comme assez artisanal. La DiscoEasy 200 semble plus stable et elle est perçue comme plus jolie que la précédente.

Kakemono DagomaLesImprimantes3D.fr : Ce sont des Discovery 200 qui impriment les DiscoEasy 200 ?

Dagoma : Oui, notre parc est toujours constitué de Discovery 200 que nous remplaçons petit à petit par des DiscoEasy200. Le parc est actuellement constitué d’environ 170 Discovery 200.

LesImprimantes3D.fr : Tous les types de filaments sont supportés ?

Dagoma : On préconise le PLA pour des raisons écologiques et sanitaires mais aussi de qualité d’impression. En effet, les autres composés dégagent énormément de particules volatiles cancérigènes, ce qui n’empêche pas certains de se risquer à l’ABS qui est tout à fait compatible avec la DicoEasy200.

LesImprimantes3D.fr : Donc toujours pas de plateau chauffant ?

Dagoma : Non, le plateau chaud n’est pas nécessaire sur cette surface d’impression avec l’utilisation du PLA. Les impressions réalisées sont parfaitement imprimées.

LesImprimantes3D.fr : Je vois que l’on est toujours en Bowden pour l’extrudeur. Qu’en est-il pour l’impression de filaments flexibles ?

Dagoma : Ça passe sans problème. On a fait pas mal d’essais en PolyFlex et ça passe très très bien avec le nouvel extrudeur laissant moins de place pour que le filament puisse s’échapper. Nous avons imprimé par exemple des chenilles pour pelleteuses et des embouts pour d’autres machines.

LesImprimantes3D.fr : En terme d’électronique, la DiscoEasy 200 utilise quelle carte ?

Electronique DagomaDagoma : On est sur un Arduino MKS. C’est une carte qui reprend la Ramps 1.4 et permet d’avoir jusqu’à deux extrudeurs. Il lui reste des sorties disponibles, on pourrait donc y connecter un plateau chauffant. De plus, les connecteurs sont plus pratiques que ceux de la Melzi  utilisée pour la Discovery 200.

LesImprimantes3D.fr : Quel type de Hotend avez-vous retenue ?

Dagoma : On reste sur une Hotend E3D V6,  seule la tête a été changée. Nous sommes passés sur deux ventilateurs : un qui souffle sur la buse et qui ne s’occupe que de ça et un autre qui est régulé en fonction de l’impression en cours. Nous n’avons gardé qu’un seul ventilateur pour le refroidissement de la pièce car cela marchait bien sur la Discovery200.  Nous sommes aussi passé à deux ventilateurs axiaux là où il avait une turbine sur la Discovery 200.

LesImprimantes3D.fr : Combien de temps pour assembler une DiscoEasy par rapport à la Discovery ?

Accessoires DagomaDagoma : La DiscoEasy 200 est bien plus simple à monter. Le montage s’effectue entre 3 et 6 heures. La première fois, j’ai (Sophie) mis 3 x 3 heures pour monter la Discovery 200. Pour la DiscoEasy 200, j’ai dû mettre 2h30 pour la monter. Il y a toujours les slides (tutoriel) que l’on peut visualiser ou imprimer, ainsi qu’une vidéo pour vous aider à la monter. C’est très facile !

LesImprimantes3D.fr : Peut ont agrandir vos imprimantes 3D ?

Dagoma : A notre connaissance, j’ai (le directeur technique) connu trois ou quatre de nos utilisateurs qui ont « agrandi » l’imprimante. Ils les ont passées au maximum sur un plateau qui fait 30 x 20 cm. Après, on arrive sur une technologie où les barres commencent à fléchir et où la première couche va être sale. En effet, les barres vont être trop grandes et vont trop fléchir. Je pense que son maximum est 30 x 30 cm mais en rigidifiant un peu plus. Sinon, il faut passer sur un autre modèle comme l’Explorer 350 qui reviendra en janvier ou février 2017.

LesImprimantes3D.fr : On a cru voire passer très rapidement sur internet une Delta dans vos locaux…

Dagoma : Ah bon ? (grands sourires)

LesImprimantes3D.fr : On ne peut pas en parler ?

Dagoma : Après l’Explorer 350,  nous savons très bien que  nous allons faire d’autres modèles d’imprimantes pour satisfaire tous nos utilisateurs…

LesImprimantes3D.fr : Combien de personnes travaillent aujourd’hui chez Dagoma ?

Dagoma : Aujourd’hui nous sommes 35. Il y a un an et demi, nous n’étions que 3…

LesImprimantes3D.fr : Combien de personnes dans le pôle recherche et développement ?

Dagoma : Nous sommes 7 personnes dédiées à la R&D.

LesImprimantes3D.fr : Dagoma ne fait pas que des imprimantes 3D, pouvez-vous nous présenter vos autres produits ?

Filament DagomaDagoma : Dagoma vend aussi des Box, du filament (nous avons 4 marques de filaments pour offrir plus de choix à nos clients). Nous avons aussi un service d’impression à la demande et surtout nous proposons des formations dans nos locaux avec nos propres formateurs Dagoma. Car pour démocratiser l’impression 3D, il faut vraiment que les personnes comprennent comment ça marche, les accompagner pour monter l’imprimante, chercher les fichiers, etc.

LesImprimantes3D.fr : C’est votre première Maker Faire ?

Dagoma : Nous avons déjà fait une mini Maker Faire il y a tout juste un an, aussi à Lille. Nous étions présents pour montrer et pour faire connaître au public ce que nous savions faire au niveau de l’impression 3D.

LesImprimantes3D.fr : Une chance de vous voir à la prochaine Maker Faire à Paris en mai 2017 ?

Dagoma : On ne nous l’a pas encore proposé mais nous aimerions bien !

 

Pour cette interview l’équipe de Dagoma s’est montrée disponible, franche et très professionnelle. Un peu stressée au début de l’entretien mais très détendue vers la fin, sûrement le trac de la première rencontre.

En tout cas, c’est avec beaucoup de plaisir que nous irons à leur rencontre à la MakerFaire Paris 2017 s’ils nous font la joie de leur présence !

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille

A lire

Certification poly Freelabster

FreeLabSter : l’interview “imprimé ou remboursé”

FreeLabster est un service sous la forme d’un portail web qui permet de mettre en relation …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *