Aller au contenu

Filament ABS

Chercher dans la communauté

Résultats des étiquettes.

  • Recherche par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule. Merci de privilégier l'auto-complétion plutôt que de créer des tonnes de tags inutiles.
  • Recherche par auteur

Type du contenu


Forums

  • La vie du forum
    • Présentations
    • On vous écoute
    • Actualité et nouveautés du forum
  • Sur le site
    • Les news du blog
  • Les imprimantes 3D
    • Discussion sur les imprimantes 3D
    • Bien choisir son imprimante 3D
    • Les constructeurs
    • Les RepRap et autres modèles DIY
    • Les imprimantes 3D SLA
    • Consommables (filaments, résines...)
    • Électronique
    • Entraide : Questions/Réponses sur l'impression 3D
    • Tutoriels
  • Les scanners 3D
    • Discussion sur les scanners 3D
    • Kinect
  • Logiciels 3D
    • Discussion sur les logiciels 3D
    • Dessiner / modéliser en 3D
    • Paramétrer et contrôler son imprimante 3D
    • Tutoriels
  • Le coin des makers
    • Projets et impressions 3D
    • La post-production
    • Les cavernes des makers
    • Evénements et rassemblements
    • Arduino
    • Domotique
    • Modélisme
    • Airsoft
    • Vapotage
  • Usinages
    • Discussion sur l'usinage
    • CNC
    • Machines-outils conventionnelles
  • Petites annonces
    • Achats
    • Ventes
    • Bons plans et crowdfunding
    • Commandes groupées
    • Emplois et services
  • Divers
    • Blabla

Chercher dans...

Résultats qui...


Date de création

  • Début

    End


Dernière mise à jour

  • Début

    End


Filtrer par nombre de...

Inscrit

  • Début

    End


Groupe


Website URL


Skype


Twitter


Facebook


Youtube


Instagram


Lieu


Intérêts


Imprimantes

  1. Ayant rencontré quelques difficultés d’impression avec des pièces cylindriques sur ma CR10V2 récemment mise à jour avec un bon et beau Marlin 2.0.5.3 dont j’avais fait part dans ce post : La remarque de @Tircown quant au firmware Klipper m’a «provoqué». Aimant les défis, particulièrement quand ils sont liés à l’informatique, l’électronique et la bidouille en général, j’ai sauté le pas. Je vais donc relater mon expérience, en renvoyant vers les liens qui m’ont été utiles et en fournissant évidemment les fichiers de configuration de ma CR10-V2 (pour les pressés, aller directement à la fin du post pour y trouver ceux-ci). Étape préliminaire Étant de la vieille école, je préfère de loin une bonne documentation format écrit fusse-t’elle en anglais plutôt que des vidéos pour me plonger dans un sujet nouveau. Le créateur du firmware Klipper, justement, a bien fait les choses, de nombreuses heures de lecture sont à prévoir (en ligne ou après récupération de l’archive compressée) : https://github.com/KevinOConnor/klipper Un utilisateur du forum, @Nibb31 a réalisé un excellent tutoriel (en français évidemment) qui explique tout : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Klipper sans jamais oser le demander Un autre site dont je me suis fortement servi : https://klipper.info/ Après lecture assidue des documents des liens précédents, je peux alors me lancer, d’autant plus que j’ai tout le matériel nécessaire (imprimantes, raspberry pi, cerveau et couteau). Première étape, installation de Klipper Octoprint étant déjà installé et fonctionnel, je m’y connecte via SSH (utilisateur : pi, mdp : cestmonsecret ou raspberry si vous ne l’avez pas modifié (c’est pas bien de ne pas le faire)). On récupère Klipper : git clone https://github.com/KevinOConnor/klipper ./klipper/scripts/install-octopi.sh Ces deux lignes, télécharge Klipper (git), installe les dépendances indispensables, prépare Klipper pour qu’il démarre automatiquement à l’allumage de la framboise et démarre celui-ci sous forme d’un service (le script «install-octopi.sh»est un fichier texte contenant les lignes de commandes). On construit puis flashe le microcontrôleur : cd ~/klipper/ make menuconfig Choix du microcontrôleur de la carte : Atmega2560 pour la CR10-V2, puis on lance la «compilation» : make On vérifie sur quel port la carte est connectée en USB : ls /dev/serial/by-id/* Le résultat affiche un lien symbolique /dev/serial/by-id/usb-1a86_USB-Serial-if00-port0 vers le périphérique physique (chez moi /dev/ttyUSB0). pi@octopi:~ $ ls -l /dev/serial/by-id/usb-1a86_USB_Serial-if00-port0 lrwxrwxrwx 1 root root 13 May 18 12:56 /dev/serial/by-id/usb-1a86_USB_Serial-if00-port0 -> ../../ttyUSB0 Il ne reste plus qu’à flasher le firmware : sudo service klipper stop make flash FLASH_DEVICE=/dev/serial/by-id/usb-1a86_USB-Serial-if00-port0 sudo service klipper start Pour que ce flashage réussisse il faut que Octoprint ne soit pas connecté à l’imprimante (bouton «Déconnecter»). Seconde étape, configurer Octoprint Configurer Octoprint pour qu’il utilise Klipper : ajouter un port série nommé /tmp/printer dans les préférences, Connexion série, onglet Général, «ports série supplémentaires» puis sauvegarder. Revenir dans les préférences, dans l’onglet «comportement» modifier à la section «Que faire en cas d’erreur de firmware» en cochant «Annuler toutes impressions en cours mais rester connecté à l’imprimante», enregistrer. Reste à tester la connexion après avoir sélectionné le bon port série ( /tmp/printer) puis en cliquant sur le bouton «Connecter». En utilisant le terminal avec la commande «status», une erreur est retournée puisque la configuration de l’imprimante n’est pas faite. Pour me faciliter encore plus la vie, j’ajoute un plugin à Octoprint : Octoklipper Troisième étape, configurer Klipper Il reste à préparer un fichier de configuration correspondant à ma CR10V2. Dans les fichiers du répertoire «config» de Klipper, celle-ci n’est pas présente. Il y en a pour la CR10 et la CR10S (printer-creality-cr10-2017.cfg et printer-creality-cr10s-2017.cfg) Dans les sources du Marlin2, les attributions des pattes d’un microcontrôleur sont regroupées dans le dossier src/pins/«controleur»/pins_«carte».h. La carte de la CR10-V2, version2.5.2 (Atmega2560), est déclarée comme une RAMPS modifiée par Creality : #define MOTHERBOARD BOARD_RAMPS_CREALITY les numéros des pins à déclarer seront donc dans pins_RAMPS_CREALITY.h (et en inclusion pins_RAMPS.h). Le fichier prévu pour une CR10S correspond aux attributions, il y aura donc moins de travail de tâtonnement et ça c’est cool. Il y a bien quelques différences mais elles sont minimes. Ayant un Bltouch d’installé, le pin utilisé est celui du Z_MAX alors que le endstop est sur le Z_MIN. Je complète ce fichier de configuration avec les options dont j’ai besoin, place ce fichier dans le home du Pi et relance Klipper soit via le terminal d’Octoprint («firmware_restart») ou via le plugin Octoklipper et le bouton «Firmware» ou «Host» Quatrième étape, vérifier la configuration La documentation relate les étapes à suivre pas-à-pas : vérifier l’affichage des températures vérifier l’«arrêt d’urgence» (M112) vérifier la mise en chauffe du lit et de la tête vérifier le fonctionnement des moteurs vérifier les fins de course vérifier les pilotes des moteurs vérifier le moteur de l’extrudeur calibrer les réglages de PID (tête / lit) Dans l’ensemble peu de modifications à effectuer pour que l’ensemble fonctionne (au cas où, j’avais le doigt prêt à appuyer sur l’interrupteur de l’alimentation). Toutes les attributions de «pins» format «arduino» (déclaration pin_map dans la section [mcu] du fichier de configuration) sont correctes. Possédant un détecteur de fin de filament, j’ai juste eu à inverser sa logique de fonctionnement : au départ : switch_pin: ar2 devient : switch_pin: !ar2 Ma CR10V2 a été modifiée par l’adjonction d’un système d’auto-nivellement (BLTouch de Antclabs ®). Creality a prévu d’origine la possibilité de cet ajout, tout est pré câblé sur la carte mère, il suffit de connecter la prise femelle du câble du Bltouch (5 broches avec détrompeur) sur l’embase électronique située sous l’extrudeur. Cela évite d’ouvrir le boîtier d’alimentation pour déconnecter le contacteur de fin de course de l’axe Z branché sur le ZMIN. La pré connexion du BLTouch le branche sur le ZMAX donc la «pin» à déclarer est la n”19 en mode «pullup» : [bltouch] # CR10V2, connexion sur ZMAXPIN (19) sensor_pin: ^ar19 control_pin: ar11 pin_move_time: 0.4 x_offset: 47 y_offset: 0 # Increase Z_Offset to lower nozzle closer to bed. PLA 1.55 #z_offset: 1.55 speed: 60 Cinquième étape, améliorer la configuration L’imprimante étant à nouveau fonctionnelle, quelques impressions sont réalisées. Auparavant, il me faut modifier les gcodes de démarrage et de fin de mon trancheur (Cura dans un premier temps). En effet, Klipper n’utilise pas la totalité de ceux prévus pour un Marlin (ex : G29). Cette page donne tous les gcodes connus de Klipper. Il utilise de nouvelles directives (extended G-code) sous forme de mots clés équivalents aux gcodes (ex : STATUS, FIRMWARE_RESTART, BED_MESH_CALIBRATE, …). L’avantage de ce système est que l’on peut créer des macros relativement complexes afin de simuler leur équivalent en gcode Marlin. Par exemple pour mes gcodes de démarrage / fin, je vais utiliser les macros suivantes : [gcode_macro START_PRINT] variable_T_BED: 60 variable_T_EXTRUDER: 200 gcode: M117 Home sweet home # Use absolute coordinates G90 # Reset the G-Code Z offset (adjust Z offset if needed) SET_GCODE_OFFSET Z=0.0 # Home the printer G28 # Use the bed mesh #G29 BED_MESH_PROFILE LOAD=cr10v2 # Move the nozzle near the bed G1 X15 Y20 Z5 F6000 M117 Chauffe Marcel # Start bed heating and continue M140 S{T_BED} {% if printer.heater_bed.temperature < params.T_BED|float*0.85 %} M190 S{params.T_BED|float*0.85} # wait till 0.85 of bed temp is reached, then continue {% endif %} M140 S{T_BED} M104 S170 # Prechauffe buse M190 S{T_BED} M109 S{T_EXTRUDER} # Prime line PURGE M117 C’est parti, mon Kiki... [gcode_macro END_PRINT] gcode: M117 C’est fini # move z up G91 G1 E-2 Z+10 F3000 # absolute xy G90 G1 X5 Y295 F2000 #disable hotend and heated bed M104 S0 M140 S0 # disable steppers M84 BED_MESH_CLEAR # prime the nozzle [gcode_macro PURGE] gcode: M117 Ligne de purge G92 E0 ;Reset Extruder # move z axis G1 Z2.0 F3000 ;Move Z Axis up # move to prime position G1 X2 Y30 Z0.28 F5000.0 ;Move to start position G1 X2 Y200.0 Z0.28 F1500.0 E15 ;Draw the first line G1 X3 Y200.0 Z0.28 F5000.0 ;Move to side a little G1 X3 Y50 Z0.28 F1500.0 E30 ;Draw the second line G92 E0 ;Reset Extruder G1 Z2.0 F3000 ;Move Z Axis up # G29 => (1) home all (2) get bed mesh (3) move nozzle to corner so it doesnt ooze on the bed while heating up. [gcode_macro G29] gcode: G28 BED_MESH_CALIBRATE G0 X0 Y0 Z10 F6000 BED_MESH_PROFILE save=cr10v2 Dans Cura, mes gcodes de démarrage / fin deviennent ) : ; gcode macro Klipper (démarrage) START_PRINT T_BED={material_bed_temperature_layer_0} T_EXTRUDER={material_print_temperature_layer_0} ; gcode macro Klipper (fin) END_PRINT Avant de me lancer dans les impressions, je réalise la calibration de l’extrudeur (100 mm demandés = 100 mm fourni), méthode «matérielle only» donc PTFE déconnecté en sortie d’extrudeur. Résultats, un poil trop (trois tests de 100 mm, au lieu de 300mm, j’ai 303, donc règle de trois pour affiner mes pas qui passent de 0,00714285 (1/140 pas) à 0.00719666 (1/138.95 pas) [mon extrudeur a été remplacé par celui des CR10S Pro, BMG sans réduction]. Un premier cube de calibration (25x25x25mm) est tranché puis envoyé à Octoprint afin d’être imprimé. Les résultats dimensionnels sont très corrects (25 x 25 x 25,02 (XxYxZ). Au dessus j’ai bien 10 , 20 et 6 mm, les ponts sont bons, pas de «stringing» sur la face colonnes, un beau cercle, des «overhang» quasi parfaits. Le seul défaut est un léger «pied d’éléphant». Impression faite avec du PLA 3D870 Blanc (le stock de filament commence à s’épuiser), température de 215°, vitesse d’impression de test à 100 mm/s sauf pour les parois, interne à 75 mm/s, externe à 50 mm/s. J’en profite en continuant mes tests, j’ajoute la gestion de la rétraction dans le firmware Klipper (je reprends les valeurs utilisées par Cura) : [firmware_retraction] retract_length: 5.2 retract_speed: 25 unretract_extra_length: 0 unretract_speed: 20 et en ajoutant l’option dans Cura : Un autre cube de calibration (30x30x30) avec des cylindres internes de profondeur 20 mm sert à tester cette «nouvelle rétraction». L’examen du gcode obtenu permet de voir les nouveaux gcodes de rétraction (G10/ G11). ;Generated with Cura_SteamEngine 4.6.1 M82 ;absolute extrusion mode ; gcode macro Klipper START_PRINT T_BED=60 T_EXTRUDER=215 G92 E0 G92 E0 G10 ;LAYER_COUNT:150 ;LAYER:0 M106 S255 G0 F6000 X165.065 Y129.811 Z0.2 ;TYPE:SKIRT G11 G1 F1200 X165.708 Y129.86 E0.02145 … Sixième étape, Pressure Advance Qu’est que c'est que ça que c'est ? D’après la documentation, «Pressure advance does two useful things - it reduces ooze during non-extrude moves and it reduces blobbing during cornering. (traduction approximative : L'avance à la pression a deux effets utiles : elle réduit le suintement lors des mouvements sans extrusion et elle réduit les coups dans les virages (mon interprétation : les coins sont plus francs, moins arrondis )). C’est plus ou moins l’équivalent du «Linear advance» pour Marlin. Malheureusement, cette option, je ne peux pas l’activer dans Marlin avec ma carte Creality «silencieuse» équipée de pilotes TMC2208 déclarés en mode standalone. Si je l’active, mon extrudeur va plus ou moins rapidement arrêter de fonctionner. Depuis quelques mois (mi mars 2020), le développeur de Klipper a fourni une correction qui permet d’utiliser ce firmware avec cette option pour des TMC2208 en standalone. En suivant scrupuleusement la documentation, la tour carrée est tranchée, les directives d’impression sont données, l’impression est lancée. Une fois finie et examinée, mes valeurs de PA sont ajoutées dans la section [extruder] du fichier de configuration. Conclusion (provisoire) Klipper est un excellent firmware qui mérite d’être essayé. Une fois le flashage sur la carte mère réalisé, sa facilité de paramétrage, de tests est sans commune mesure avec Marlin : on effectue les modifications dans le fichier de configuration, après un RESTART ou un FIRMWARE_RESTART, la nouvelle configuration est prise en compte, plus besoin de modifier son (se) fichier(s) «.h» puis de recompiler et installer en flashant. La possibilité des «macros» est juste énorme, de nombreuses choses deviennent possibles. Klipper peut gérer (je n’ai pas testé) plusieurs cartes (en gros principe de maître / esclave), l’absence d’une fonctionnalité sur la carte principale n’oblige pas forcément à en changer. On ajoute une autre carte (une RAMPS par exemple) et on peut utiliser ses fonctionnalités en plus de la carte «principale». Merci @Tircown de m’avoir obligé à sortir de ma zone de confort et un grand merci @Nibb31 pour avoir créer son excellent tutoriel. A suivre… PS : pour ceux qui voudraient tenter l’aventure, comme promis en début du sujet, mes fichiers de configurations actuellement utilisés et fonctionnels sur ma CR10V2 avec sa carte d’origine V2.5.2. Fichiers à placer dans le home de Pi, là où se trouve Octoprint (/home/pi): Ma configuration est désormais accessible sur mon dépôt Github : https://github.com/fran6p/cfg_klipper
  2. Bonjour. Récemment j'ai installer un BlTouch sur ma Ender 3 avec une carte 32 Bits 4.2.7 mais j'ai essayé toutes les version marlin et d'autre firmware mais que je lance l'auto home et que j'essaye de changer le probe z offset sa ne fait rien la tête ne bouge pas (l'axe z) Si quelqu'un sais pourquoi sa ne marche pas SVP
  3. Bonsoir, Des nouvelles versions des firmwares Marlin Jyers compilés pour ENDER3 v2. Pas encore testé, peut-être demain. (pour moi ce sera E3V2 BLTouch-3x3-v4.2.2.... https://github.com/Jyers/Marlin/releases
  4. Bonjour je viens de découvrir ce firmware : https://github.com/Jyers/Marlin/tree/Ender_3_V2_Extensible_UI .. annoncer comme étant LE meilleur firmware pour la ender 3 v2 .. je n'ai pas encore tester personnellement ce firmware .. (je suis en déplacement) .. mais j'aimerais avoir vos avis .. qui l'a déjà tester ? .. est ce que c'est vraiment intéressant ? .. avantages / inconvénients ?
  5. Bonjour, Je possède une ender 3 avec une carte mère v4.2.2 et je recherche un fichier firmware.bin compatible avec cette carte qui contiendrais le mesh bed leveling (nivellement auto sans bltouch). J'ai déjà cherché un bon moment et je n'ai rien trouver. Si vous pourriez m'aider a avoir ce fichier ce serait super sympa. Merci d'avance.
  6. Ce tutoriel s'adresse à ceux voulant faire leur propre firmware basé sur Marlin. Afin de faire son propre firmware, il est essentiel d'installer correctement son environnement de développement (chaine de compilation). Pour un Marlin, version 1, il était recommandé d'utiliser le logiciel Arduino pour faire les modifications des fichiers de configuration puis réaliser la compilation et éventuellement le flashage du firmware obtenu si l'imprimante était reliée à l'ordinateur via un câble USB. Depuis la version 2 de Marlin, l'environnement de travail préconisé est différent, même s'il reste possible de compiler son propre firmware avec un Marlin 2.x pour des cartes 8 bits avec l'environnement Arduino IDE. Ce que je décris par la suite est ma manière de travailler qui jusqu'à ce jour m'a permis de compiler de nombreux firmwares (pour mon propre usage ou pour celui d'autres membres de ce forum). Passons donc à l'installation des différents logiciels. Installer Git bash Télécharger et installer la version actuelle de Git en fonction de votre OS (Windows, Linux, Mac) Installer Python Télécharger et installer la version actuelle de Python en fonction de votre OS (Windows, Linux, Mac) Comment installer VSC et Auto Build Marlin + Platformio IDE pour compiler Télécharger Visual Studio Code (VSC) à partir d'ici Le choix dépend du système d'exploitation (OS) de l'ordinateur (Windows (7, 8, 10) / Linux / Mac) et de l'architecture (32 / 64bits). Après téléchargement, un double-clic pour lancer l'installation de VSC. Après installation, ouvrir VSCode. Il faudra ensuite installer l'extension «Auto Build Marlin», clic sur le ① indiqué dans l'image ci-dessous, saisir Auto Build Marlin (ABM) dans ② puis cliquer ③ Installer pour finaliser l'installation. Normalement, l'installation de «ABM» devrait avoir également installé en dépendance Platformio IDE. Si ce n'était pas le cas : Installer l'extension «Platformio IDE», comme pour ABM, clic sur le ① indiqué dans l'image ci-dessous, saisir Platformio IDE dans ② puis cliquer ③ Installer pour finaliser l'installation. Après installation de ces extensions, il faudra probablement effectuer un rechargement pour que ce soit pris en compte via Recharger Une fois ces installations réussies, après un nouveau rechargement, Auto Build Marlin et PlatformIO sont installés et apparaissent dans la liste des extensions (plugins) dans la partie gauche de VSCode. Un clic sur l'icône du plugin PlatformIO (①) (une tête de fourmi voire pour certains un «alien») pour le sélectionner, puis un dernier clic sur ② Ouvrir un projet (Open Project) pour ouvrir le projet et pouvoir commencer à travailler avec. Pour compiler un Marlin, il faut au préalable avoir récupéré les sources fournies sous forme d'une archive compressée Décompresser l'archive récupérée à l'issue du téléchargement, un dossier Marlin-2.0.x doit avoir été créé. C'est ce dossier qu'il faut indiquer lors de l'ouverture du projet via Platformio (le fichier platformio.ini doit y être ainsi qu'un dossier Marlin contenant les fichiers sources qui serviront lors de la compilation) Il est recommandé de récupérer les exemples de configuration d'imprimantes proposés par l'équipe du Marlin. Une fois cette archive décompressée, le dossier config/examples contient de nombreux constructeurs et modèles d'imprimantes Exemples du fabricant Creality : Pour une Creality Ender3, il n'y a que l'embarras du choix en fonction de la carte mère installée sur l'imprimante. Il suffira de recopier les fichiers configuration[_adv].h et éventuellement les [boot|status]screen.h dans le dossier nommé Marlin en remplacement de ceux originaux pour se faciliter les étapes liées au paramétrage avant de lancer la compilation Maintenant que l’environnement de travail est prêt, à vous de jouer Bonne(s) compilation(s) et que le filament coule à flot Ce tutoriel est également disponible sur mon dépôt Github
  7. Bonjour à tous, J'essaie souvent de me débrouiller seul mais la...je suis un peu paumé et j’appelle à l'aide ! J'ai une I3 MEGA de 2017, 2 moteurs Z, un capteur inductif (viré), un firmware qui affiche v1.0.0... Après avoir eu qq soucis avec l'extrudeur, j'ai décidé d'acheter le kit d'upgrade i3 MEGA S avec l'extrudeur TITAN. (https://www.anycubic.com/collections/accessories/products/upgrade-accessories-kit-for-i3-mega-to-i3-mega-s) Je l'ai monté et injecté le firmware officiel d'AnyCubic : "Upgrade_Mega_to_Mega-S Firmware V1.1.5" trouvé ici : https://www.anycubic.com/blogs/videos/all-you-need-to-know-about-anycubic-i3-mega Et la problème : lorsque je tente de faire un HOME...ça bip à chaque fin de course 'Z' et les moteurs de 'Z' continuent à tourner et font brouter l'axe des 'Z'... Bon j'ai pensé à une mauvaise connexion des fin des courses 'Z'...tout checké : OK ! J'ai réinjecté le firmware 1.0 : NO SOUCIS ! (par contre, l'extrudeur ne fonctionnera pas correctement puisque le pas n'est pas le bon) J'en conclus donc que je n'injecte par le bon firmware pour ma machine !?? Je précise que je n'ai pas la machine en 32 bits et pas de plateau ULTRABASE... Une idée svp ?
  8. Bonjour à vous! Comment fait on pour compiler un nouveu firmware. J'ai fait les modifications avec visual studio mais j'aimerais être capable de compiler en .bin... J'aimerais être capable de le loader avec une carte SD...Merci de votre aide!
  9. Bonjour tout le monde, Je suis nouveau dans l'impression 3D et je suis en possession d'une creality Ender 3 Pro Firmware 1.0.1 Marlin. Et j’entends de ci de la qu'il serais possible de changer de firmware pour avec des améliorations notable, comme le silence des moteurs ou un autoleveling sans BL touch... J'ai une Carte Mère 4.2.2 avec un "C" sur le lecteur de carte. Je sais qu'il est possible de compiler des firmwares, mais la on est complétement hors de mon champ de compétence (pour le moment). Merci de vos réponses.
  10. Bonjour. J'ai réalisé une imprimante 3D en DIY à partir de la carte mère de la Creality CR10S-Pro seulement une fois tout raccordé, tout fonctionne sauf mes moteurs. Il ne se passe rien lorsque j'envoie une commande G-Code sur les axes. J'ai pourtant réglé les Vref des drivers TMC2208 correctement, récupérer le firmware Marlin 2.0.8, compilé,flashé et testé. Je ne sais plus où regarder ou que faire. Si quelqu'un aurait un avis sur la question ce serait super. PS : mes moteurs sont des Nema 17, 1.68 A, 2.5V et je règle Vref à 2.31
  11. Bonjour à tous ! Voici donc le firmware à uploader sur votre MEGA V1 équipée de ma modification MKS-TFT. Comme toujours vous faites ces modifications à vos risques et périls. Je ne serez pas responsable des dommages occasionnés à votre machine ou votre bureau ! ATTENTION Dans ce firmware pour faciliter la recherche du Z-Offset et permettre un fonctionnement correcte de l'ABL, la sécurité empechant votre machine de descendre sous le 0 de l'axe Z est désactivée. Soyez prudent pour ne pas endommager votre machine. TrigoMarlin_1.1.4.0_R1.zip TrigoMarlin_1.1.6_R1.zip TrigoMarlin_1.1.6_R2.zip TrigoMarlin_1.1.7_R1.zip TrigoMarlin_v1.1.7_R2.zip TrigoMarlin_v1.1.8_R1.zip Il est basé sur un Marlin 1.1.4.0. 1.1.8 L'autobed levelling est quasiment configuré les offset des axes X et Y sont correctes, il ne vous reste plus qu'a rechercher votre offset pour l'axe Z. Pour flasher votre Trigorilla : - Raccordez votre imprimante à votre ordinateur. - Assurez vous de disposer du programme "Arduino" en version 1.8.1 ou supérieur. - Décompressez l'archive et rentrez dans le dossier décompressé. - Dans le sous dossier "marlin" se trouve un fichier "marlin.ino", effectuez un double clique sur ce dernier. - Dans Arduino sélectionnez le type de carte "Arduino/Genuino Mega or Mega 2560". - Sélectionnez le port série correspondant à votre imprimante. - Cliquez sur télécharger. - Patientez ... C'est cuit ! Pour la recherche de votre offset je ne peux pas beaucoup vous aider en effet le dual-endstops de l'axe Z ne permet pas l'emploie de la méthode "classique". Après avoir fait un rapide levelling du bed à la feuille, la méthode la plus prudente serait de : (Mais pas la plus rapide ...) - Placez votre buse au centre du plateau. - Faites un G28. - Regardez la valeur indiquée pour la hauteur de l'axe Z. (En théorie cela doit être 0 sauf si vous avez mis un offset en M206) - Montez l'axe Z jusqu’à l'extinction de la led du capteur. - Descendez l'axe Z progressivement par petites touches de 0.1mm jusqu'à l'allumage de la led du capteur. - De nouveau, regardez la valeur indiquée pour la hauteur de l'axe Z. Nous pourrions considérer que c'est l'offset cependant avec une descente par échelons ... la mesure ne sera pas assez précise. Prenez donc cette valeur est retirez 0.5mm pour garder une marge de sécurité. (Vous pouvez même prendre plus ! si vous souhaitez être plus prudent) Par exemple : Imaginons que la hauteur de rallumage de la led soit de 1mm, retranchez y 0.5mm, il reste donc 0.5mm. l'offset étant dans notre cas négative elle sera donc de -0.5mm. Pour la rentrer dans votre machine, utilisez un logiciel comme Repetier-Host ou pronterface en tapant dans la console : M851 Z-0.5 puis appuyez sur entrée (remplacez -0.5 par votre valeur). M500 puis entrée. L'offset est maintenant définit à -0.5mm. Mettez à jour le gcode start de votre trancheur en essayant de garder l'esprit du script suivant : (Simplify 3D) gcode_start.txt.txt - Lancez un print rapide. (un cube ...) de toutes façons vous serez théoriquement trop haut et l'impression n'accrochera pas. - Si vous êtes trop augmentez l'offset par touche de 0.01 ou 0.02mm jusqu'à obtenir une première couche l'écrasement parfait. Pour ce faire saisissez M851 Z-0.51 puis appuyez sur entrée (remplacez -0.51 par votre valeur augmentée de 0.01 ou 0.02). M500 puis entrée. Effectuez de nouveau un print ... A titre purement informatif ne saisissez pas ces valeurs chez vous !!! La hauteur d'allumage de la LED est de 0.96 . et mon offset parfaite est de -0.85. Donc si je commence à 0.96 -0.5 soit -0.46 je n'ai pas finit de faire des prints de test donc en fonction de la hauteur réelle de la buse lors du premier print vous pourrez peut être ajouter 0.1 ou 0.2mm de suite pour dégrossir. Gardez cependant à l'esprit que dans ce mode, il n'y a plus la sécurité qui empêche la buse de descendre en dessous de 0 !!!! donc si vous mettez une valeur trop importante vous risquez fortement de graver votre lit avec la buse !!!!!!! Si quelqu’un trouve une meilleur façon de trouver cette valeur je suis preneur !!! Car avec ce maudit double Z-ENDSTOP je ne vois pas comment faire plus rapide ... (Pourtant je me creuse la tête depuis 3 semaines ...) Bonne bidouille !
  12. Bonjour. Puisque la question revient assez régulièrement, voici, une fois pour toutes, un tutoriel expliquant, pas à pas, comment se connecter à la carte électronique d'une imprimante 3D GEEETech. C'est écrit pour une i3 Pro C, mais c'est grosso-modo pareil pour les autres modèles. Si vous constatez des différences avec votre imprimante 3D GEEETech, prévenez-moi pour que je puisse mettre le tutoriel à jour en conséquence. Téléchargement des fichiers nécessaires Dans un premier temps, il faut récupérer Arduino 1.0.1. Il est impératif d'utiliser cette version-là avec le firmware fourni par GEEETech à l'heure de l'écriture de ces lignes. L'archive est à télécharger depuis le site officiel d'Arduino. Récupérer les sources du firmware spécifique à votre imprimante 3D est également nécessaire. Les sources sont disponibles sur le forum officiel de GEEETech. Attention : téléchargez le firmware spécifique à VOTRE imprimante. Vérifiez, revérifiez et vérifiez encore. Dans le cas contraire, ni ce forum, ni moi-même, ne pourrions être tenus responsables des dommages infligés à votre matériel. Une fois les archives récupérées, décompressez-les. Vous obtiendrez, d'un côté, un dossier correspondant à Arduino, et de l'autre, un dossier contenant Marlin, le firmware de votre imprimante. Installation des pilotes de périphériques Il faut à présent installer les pilotes de votre imprimante sur votre système d'exploitation. GEEETech en fournit, mais pour une raison qui m'échappe, ils ne fonctionnent pas (parmi les symptômes connus, nous trouvons : impossibilité de téléverser Marlin sur la carte et de se connecter à l'imprimante avec Repetier-Host, Simplify3D ou autres). Branchez votre imprimante en USB sur votre ordinateur et allumez-la si ce n'est déjà fait. Votre système devrait la détecter et vous proposer d'installer les pilotes. Allez les chercher dans le dossier d'Arduino. Ils sont dans un sous-dossier "drivers". Il y a, à priori, deux périphériques à installer : USB Serial Converter, et USB Serial Port (COMx), où x correspond au numéro que Windows aura attribué à votre port COM. Dans mon cas, et pour la suite de ce tutoriel, il s'agira de COM3. Cette donnée sera à adapter selon ce que votre système vous indiquera. Première connexion au firmware de la carte A présent que votre imprimante est reconnue par votre système, nous pouvons nous connecter à l'imprimante et effectuer un premier test. Ouvrez le dossier d'Arduino, et exécutez le fichier arduino.exe. Une interface (relativement spartiate, je vous le concède - mais je vous assure qu'elle est parfaite pour son job) apparaîtra : il s'agit d'Arduino, votre nouveau meilleur ami. Pour commencer, ouvrez le menu Fichier et sélectionnez l'option Ouvrir. Allez à présent chercher, dans le dossier du firmware, le fichier Marlin.ino. Une nouvelle fenêtre Arduino sera ouverte, celle-ci affichera les fichiers correspondant à votre firmware. Ne modifiez rien, c'est fragile. Sélectionnez à présent le menu Outils et, dans le sous-menu Type de carte, sélectionnez la carte Arduino Mega 2560 ou Mega ADK. Et, toujours dans le menu Outils, ouvrez le sous-menu Port série et sélectionnez le port correspondant à celui de votre imprimante. Pour vérifier que tout est au point, cliquez, dans la barre d'outils située en haut de la fenêtre, sur le bouton Téléverser. Arduino compilera alors le firmware, et une fois l'opération effectuée il transférera le firmware sur votre imprimante. Lorsque l'opération aura été effectuée, si tout s'est bien passé, le message Téléversement terminé apparaîtra dans la barre de statut située juste en dessous de la zone d'édition du code. Un souci ? En cas de problème avec cette procédure, créez donc un nouveau sujet dans lequel vous détaillerez ce que vous avez fait, ce que vous attendiez et le résultat que vous avez obtenu. Nous tâcherons dès lors de vous aider. Par souci de clarté, évitez de poster vos problèmes en réponse à ce sujet.
  13. Bonjour à toutes et à tous, Une fois pour toutes, voici la bonne méthode pour renseigner les valeurs Steps_per_unit (nombre de pas moteur par mm parcourus) de votre firmware (logiciel d'interprétation de votre imprimante 3D). Cette méthode est applicable à toute CNC. INTRO : Peut-être vous a-t-on conseillé ou lirez-vous que la calibration des Steps_per_mm se fait à partir d'une valeur X que l'on affinera par la suite en mesurant une pièce de calibration, généralement un cube, puis en modifiant par une règle de trois ladite valeur. Vade retro satanas ! C'est le pire conseil que vous pourrez rencontrer. Il n'y a pas de valeur passe-partout à affiner. D'abord la valeur X ne sort pas d'un chapeau mais est bien d'un calcul à partir de certains composants mécaniques et électroniques. En clair, il y a mille raisons pour lesquelles cette valeur ne soit peut-être pas adaptée à votre machine. Ensuite, lesdits composants n'étant pas élastiques, la valeur calculée ne s'affine pas ! Jouer sur cette valeur calculée : 1/ est inutile ; 2/ déplace l'erreur ailleurs, notamment sur les perçages de vos futures pièces ; 3/ le supposé "ajustement" ne serait correct que pour le cube de calibration et non pour les pièces plus grandes ou plus petites. Évidemment, vous trouverez des membres d'influence aguerris qui prétendront qu'ils font ainsi depuis toujours et que ça se passe à merveille chez eux. Résistez à la tentation, car cela indique seulement qu'ils se satisfont du résultat pour leur usage (quand on fait uniquement des figurines par exemple, la précision n'a pas de vraie importance). Surtout si vous êtes débutant, n'ayant ni leur talent, ni leur aplomb, restez-en à la méthode ci-dessous qui marche forcément à tous les coups. Pour vous faciliter la tâche, il y a un glossaire à la fin 1 :: Pour une transmission directe à courroie : steps_per_mm = (pas_moteur_par_tour * nb_de_micropas_driver) / (pas_courroie * nombre_de_dents_de_la_poulie) exemple : (200 pas moteur * 16 micropas) / (courroie 2mm * poulie 16 dents) = 100 steps_per_mm 2 :: Pour une transmission directe à vis : steps_per_mm = (pas_moteur_par_tour * nb_de_micropas_driver) / pas_du_filetage exemple : (400 pas moteur * 32 micropas) / (pas de filetage 8mm) = 1600 steps_per_mm 3 :: Pour un extrudeur à entrainement direct (direct drive) : steps_per_mm = (pas_moteur_par_tour * nb_de_micropas_driver) / (diamètre_effectif_galet * pi) exemple : (200 pas moteur * 16 micropas) / (diamètre galet 12mm * 3.14159) = 85 steps_per_mm 3 :: Pour un extrudeur à réduction (geared) : steps_per_mm = (pas_moteur_par_tour * nb_de_micropas_driver) * (Nb_dents_plateau / nb_dents_pignon) / (diamètre_effectif_galet * pi) exemple : (400 pas moteur * 32 micropas) * (48 dents plateau /16 dents pignon) / (diamètre galet 8mm * 3.14159) = 1528 steps_per_mm /!\ Pourquoi ajuster les steps_per_mm extrudeur uniquement ? Si les composants ne sont pas élastiques, pourquoi la valeur steps_per_mm extrudeur doit-elle être ajustée ? La réponse est simple. Si le diamètre effectif du galet d'entrainement peut être mesuré à l'aide d'un pied à coulisse, les dents du galet pénètrent dans le filament pour l'entrainer. Cela modifie le diamètre effectif du galet de deux fois la valeur de la pénétration des dents dans le filament, or ceci n'est pas mesurable. De plus, selon le type de filament ou la pression qui sera exercée dessus pour le forcer dans le galet, cette mesure peut varier. Voila pourquoi on passe par une étape d'ajustement. Il est important de comprendre que ceci ne s'applique qu'aux extrudeurs, bien entendu. Voici la méthode de calibration d'un extrudeur : On fait une marque sur le filament à 150mm de l'entrée de l'extrudeur On demande une extrusion de 100mm On mesure ce qui reste, et on fait une règle de 3 sur les Steps Per Unit de l'extrudeur pour connaitre la valeur approchante. ex. #define DEFAULT_AXIS_STEPS_PER_UNIT {3200/40,3200/40,3200/1.25,12800/22.9041} ... la valeur à changer est en rouge On modifie la valeur existante par la valeur calculée on recommence à l'étape 1 jusqu'à ce que 100mm demandé = 100mm extrudé. 4 :: GLOSSAIRE : Buse d'extrusion (ou Hotend) : composant dans lequel le filament est fondu Extrudeur (ou plutôt Feeder) : mécanisme qui sert à alimenter la buse d'extrusion en filament. Extrusion : action de fondre du filament Galet (ou Hobbed bolt) : roue dentée/crantée servant à entrainer le filament. Poulie : roue servant à entrainer et/ou guider une courroie. Driver : composant électronique servant à commander un moteur pas à pas. Micropas : procédé électronique organisé par le Driver pour décomposer les pas moteurs. Il en résulte un mouvement plus fluide. Moteur pas à pas : moteur électrique dont le mouvement rotatif est décomposé en pas. Selon l'angle de décomposition, la rotation sera décomposée en un certain nombre de pas. Nombre de dents : s'identifie sur une poulie ou un engrenage. Sert de base au calcul du rapport de transmission. Nombre de pas moteur : Selon l'angle de décomposition, ce nombre varie. Pour un moteur à 1.8° (le plus commun) : 360°/1.8°=200 pas moteur par révolution. 0.9°: 360°/0.9°=400 pas moteur par révolution. Pas de la vis ou pas du filetage (ou Screw Pitch) : distance d'un filet à l'autre sur une vis. Il correspond au déplacement effectué par l'écrou à chaque révolution de la vis. Pas de la courroie (ou Belt Pitch) : distance entre deux dents d'un système de courroie. Par exemple une courroie GT2 2mm a un pas de... 2m. Une T2.5 a un pas de 2.5mm. Attention de bien prendre en compte la valeur du pas, car sur une courroie GT2 de 6mm, les 6mm correspondent à la largeur de cette courroie, non à son pas. Il existe des courroies GT2 au pas de 3mm, mais communément les imprimantes 3D utilisent des courroies GT2 au pas de 2mm, ce qui est amplement suffisant. Un doute ? Mesurez ! Pi (ou π) = 3.141592653589793238462643383279502884197169399375105820974944592307816406286208998628034825342117067982148086513282306647093844 etc. Pignon : dans un système de démultiplication mécanique, le pignon est fixé sur l'axe du moteur, il est généralement plus petit, et entraine le plateau. Plus le pignon est petit par rapport au plateau, plus la démultiplication mécanique est grande. Plateau : dans un système de démultiplication mécanique, le plateau est fixé sur l'axe de transmission, il est généralement le plus grand et est entrainé par le pignon. Réduction (ou geared) : démultiplication mécanique, augmente la précision et le couple et simultanément diminue la vitesse. Règle de trois (ou produit en croix) : Méthode de calcul permettant d'ajuster proportionnellement une valeur. Steps_per_mm (ou Steps_per_unit) : nombre de pas moteur par mm parcourus le long d'un axe, le paramètre à changer se trouve dans le fichier configuration de votre firmware. sur Marlin : #define DEFAULT_AXIS_STEPS_PER_UNIT {AXIS_STEPS_PER_UNIT_X, AXIS_STEPS_PER_UNIT_Y, AXIS_STEPS_PER_UNIT_Z, AXIS_STEPS_PER_UNIT_E} sur Repetier (une ligne par axe) : #define XAXIS_STEPS_PER_MM (valeur) etc. sur Smoothieware : ;Steps per unit: M92 X80.00000 Y80.00000 Z1259.84253 et ;E Steps per mm: M92 E367.0000 Transmission directe (direct drive) : se dit d'un système d'entrainement lorsque celui-ci est monté directement sur l'axe du moteur. Vis : composant mécanique de transmission servant à déplacer un ensemble le long d'un axe. Il existe des vis métriques, trapézoïdales ou à bille. Voila, qu'on se le dise ! ++JM
  14. Attention : Comme toujours je ne serais pas responsable en cas de dégradation de votre machine. Vous effectuez cette modification à vos risques et périls ! Ce tuto à pour but de permettre à une Anycubic i3 Mega d'utiliser un firmware « plus standard » tout un gardant en écran TFT tactile. Les méthodes d'interfaçage hardware et surtout software choisies par les ingénieurs de chez Anycubic ne permettant pas une réimplantation facile et rapide de la gestion de l'écran d'origine, il m'a paru plus simple de remplacer l'écran d'origine par un écran MKS TFT32. Vous pourrez vous procurer cet écran de diverses façons mais, pour ma part, je l'ai commandé sur AliExpress. Vous pourrez tomber sur des versions hardware 2.0 ou 3.0. Cette version n'a aucune importance, donc pas de panique. Voici à titre indicatif un lien qui vous permettra de visualiser l'article à commander : https://fr.aliexpress.com/item/3D-Printer-splash-screen-MKS-TFT32-touch-screen-smart-controller-display-3-2inch-support-wifi-BT/32735869944.html?spm=a2g0w.search0204.3.131.ef6avQ&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_1_10152_10065_10151_10068_10344_10345_10342_10343_10340_10341_10305_10304_10307_10306_10060_10302_10155_10154_10056_10055_10054_10538_10537_10059_10536_10535_10534_10533_100031_10099_10338_10103_10102_10052_10053_10107_10050_10142_10051_10084_10083_10080_10082_10081_10177_10110_10111_10112_10113_10114_10312_10313_10314_10184_10078_10079_10073,searchweb201603_1,ppcSwitch_5_ppcChannel&btsid=0a6b5284-c876-4101-80e9-796b984c79aa&algo_expid=2b9a5db9-6acb-44a9-a13d-20c5b8764469-17&algo_pvid=2b9a5db9-6acb-44a9-a13d-20c5b8764469 Une fois n'est pas coutume, nous allons commencer par les FAQS : L'imprimante fonctionne-t-elle encore après la modification ? Si vous avez été minutieux, oui !!!:p Peut-on encore imprimer depuis une carte SD ? Oui et également depuis une clef USB. Peut-on personnaliser l'affichage ? Oui, mais le sujet étant vaste, je vous invite à consulter la doc de chez MKS. Peut-on encore imprimer depuis l'USB ? Oui. La gestion du capteur de filament est-elle fonctionnelle ? Pas dans cette première version et ceci pour deux raisons : - Je n'ai pas eu le temps. - Honnêtement, pour moi, c'est du gadget donc je n'en ai pas fait une priorité. Cependant, il est bon de savoir que l'écran possède une entrée spécifique pour ce capteur donc il pourra être intéressant, par la suite, d'expérimenter cette fonction. La reprise sur coupure d'alimentation est elle possible ? Pas dans la version actuelle. Mais, là aussi, l'écran possède une entrée dédié, qui permet également la gestion d'un onduleur. Il pourra être intéressant d'y jeter un œil par la suite. La fonction de nivellement assisté du lit existe t-elle encore ? Non et oui ! En fait en utilisation normale, il faut faire un choix ; c'est soit le nivellement assisté, soit l'autobed levelling en mode bilinéaire. (Beaucoup plus intéressant) Le firmware que je vais vous donner dans ce tuto est fait pour ce second mode. En revanche, rien ne vous interdit de modifier la config pour repasser en nivellement assisté. Cependant, en faisant cette modification, vous vous donnez du mal pour pas grand-chose … La modification va-t'elle me faire perdre ma garantie ? Alors là, oui, complètement !:p La modification est elle facile à réaliser ? Cela dépend de votre aisance à manier le fer à souder … Mais, honnêtement, je la considère comme relativement facile. La mega peut elle réaliser smoothies après modification ? Heu … Non, enfin si, avec beaucoup d'imagination …:p J'ai la réputation de casser tout ce que je touche, puis-je tenter la modification ? Franchement faites plutôt un cul de chouette !!! C'est tellement plus simple ! (Pour les amateurs de KAAMELOTT) Maintenant le matériel nécessaire : - Votre mega. - Un écran MKS TFT32. (Le 28 fonctionne aussi, mais il est plus petit et je ne pourrai vous fournir un stl du boitier.) - Du fil électrique multibrins fin de 2 couleurs. (28 à 26 AWG le 28 est pas mal) - Des broches dupont mâles et femelles à sertir ou souder au pas de 2,54mm. - Des « capots » pour broches dupont au pas de 2,54. (1 de 4 broches, 2 de 2 broches et 1 de 1 broche) - Du fil électrique 24 AWG rouge et noir.(30cm environ) - Du fil électrique 24 AWG noir + 2 autres couleurs. (60cm environ) - Module à découpage à tension variable 3 ampères : http://www.ebay.fr/itm/LM2596S-3-40V-Puissance-Reglable-Module-dAlimentation-Regulateur-de-Tension-/162558683588?hash=item25d940a9c4:g:7TsAAOSwbiFZRzW3 Commençons le travail : La première chose à faire avant de commencer à démonter votre MEGA est d'imprimer le boitier et la plaque de fixation du nouvel écran. Voici donc les 3 fichiers à imprimer : MKS_E_Base.stl MKS_E_Capot.stl Bride.stl Le design de ce boitier est on ne peut plus basique et a été réalisé à la hâte. Vous pouvez bien évidemment, laisser cours à votre imagination. Une fois cette étape accomplie, il convient de commencer à préparer votre module d'adaptation et d'alimentation de l'écran. La première chose a faire est d'ouvrir le panneau inférieur de votre MEGA. Pour ce faire vous pouvez la poser sur sa face arrière après avoir avoir emboîté ce support (imprimé au préalable) au centre du portique. SupportMega v1.stl Soudez vos fils rouge et noir 24 AWG au bornes positive et négative de l'entrée du module LM296. (IN) Prevoyez 25 cm à 30 cm de longueur. Sur l’alimentation 12V de votre MEGA, vous avez avez une sortie 12V disponible. Raccordez-y l'autre extrémité des fils 24 AWG. Faites attention à bien respecter les polarités ! Placez le module sur un support isolant composants vers le haut. (bois, plaque de ptfe …) Mettez sous tension votre MEGA. Attention ca pique !!! Ne mettez pas les doigts n'importe ou dans la machine !!! Placez les pointes de test de votre voltmètre sur les bornes « OUT » du module LM296 et tournez l'ajustable de ce dernier jusqu’à obtenir une tension de 5V. Une fois cette étape effectuée coupez alimentation de votre MEGA et débranchez le cordon secteur. Passons au faisceau. L'idée est d'arriver à ce montage : Prenez vos 3 fils AWG24. (Noir + 2 autres couleurs) Nous appellerons cet ensemble « faisceau de communication ». Sur le fil noir, sertissez une broche dupont femelle à une extrémité et ne faites rien à l'autre. Pour les deux autres, sertissez des broches dupont femelles d'un coté et mâles de l'autre. Coupez ces 2 fils au centre pour y insérer une résistance de 100 ohms 1/4w. Mettez de la gaine thermorétractable pour isoler la résistance ainsi que les soudures de raccordement. Prenez une nouvelle longueur de fils rouge et noir AWG24 de 30cm. Nous appellerons cet ensemble « faisceau d'alimentation ». Sertissez des broches dupont femelles à une extrémité et soudez l'autre aux broches « OUT » du module LM296. (Attention à la polarité) A environ 2-3cm du connecteur dupont, coupez le fil noir du faisceau d'alimentation et faites un raccord en Y entre les deux extrémités sectionnées et l'extrémité laissée sans broche du fil noir du faisceau de communication. Isolez le raccord avec de la gaine thermorétractable. Afin de vous permettre de mieux visualiser le montage, j'ai reproduit ce dernier avec des fils plus courts et sans mettre de gaine de protection : Passons maintenant à la phase épineuse, la modification de la trigorilla. Localisez cette zone sur la carte. (Sur cette photo la modification est déjà effectuée) Prenez vos 2 fils AWG28 et sertissez des broches dupont femelles à une extrémité. Placez un capot sur ces broches. Coupez le fil de façon à obtenir une longueur de 4 à 5 cm. Maintenant les soudures. Le but est d'obtenir ceci : Pour ce faire : - Déposez une toute petite goutte d'étain sur la borne de chacune des résistances CMS. - Dénudez l'extrémité de vos deux fils sur 3-4mm. - Etamez vos fils. - Coupez l'âme étamée de chacun des fils pour en garder environ 1mm. - Réchauffez la soudure et glissez l'âme de votre fil étamé dedans. - Ecartez la panne du fer de la soudure tout en maintenant le fil. - Laissez refroidir, puis lâchez le fil. - Faites de même pour la seconde soudure. Rappelez vous, il vaut mieux chauffer fort mais pendant peu de temps. Evitez donc de laisser la panne sur la résistance plus de 2 à 3 secondes. Pour faire cette manipulation, vous pouvez, soit démonter complètement la carte de la machine pour la mettre à plat et être plus à l'aise. Soit, si vous êtes un bon soudeur, tenter la soudure avec la carte dans la machine. Une fois la soudure effectuée, pour éviter d'arracher les pistes de la carte, il convient d'imobiliser le connecteur dupont. Mettez une toute petite goutte de cyano sur le connecteur et collez ce dernier sur le flanc d'un des connecteurs des stepsticks. (comme sur la photo) Ca y est ! Le plus difficile est fait. Il ne vous reste plus qu'a démonter l'écran d'origine de la machine et d'enlever également le câble qui le relie à la carte de « transfert ». A l'aide d'une vis M3 et de rondelles isolantes fixez le « module LM296 » au châssis de l'imprimante. Pour ce faire utilisez un des pas de vis non utilisé du châssis. Eventuellement ajustez la longueur du fil qui relie le « module LM296 » à l'alimentation de l'imprimante. Connectez le connecteur dupont femelle du fil noir du faisceau de communication à une broche GND de la Trigorilla. (peu importe laquelle) Raccordez les deux autre fils du faisceau de communication sur le connecteur ajouté à la Trigorilla. Attention : comme vous l'avez sûrement remarqué sur le schéma, il convient de croiser les bornes TX et RX de l'écran et de la carte mère. Il ne vous reste plus qu'à assembler le support de l'écran sur la machine. Le support en croix vient à l'intérieur de la machine et ses petits ergots prennent appui sur la découpe prévue pour laisser passer l'écran d'origine de la machine. Ceci fait, raccordez le faisceau à l'écran comme sur la photo ci dessous : (Attention au brochage! Vous devez utiliser la rangée la plus proche du bord extérieur de la la carte de l'écran.) Placez l'écran dans son support et vissez le couvercle. Refermez votre machine. Et voilà ! Le hardware est fait ! Passons au firmware de l'écran. Téléchargez l'archive suivante : MksFirmware.zip MksFirmware_v3.0.1.zip Décompressez l'archive et placez le contenu du dossier MksFirmware sur une carte SD puis placez cette carte dans l'écran. Allumez l'imprimante et attendez la fin du flash. Redémarrez la machine ! Ca y est l'écran dialogue avec la Trigorilla ! A cette étape, vous pouvez imprimer ! Un second tuto va suivre. Il aura pour but de vous accompagner dans l’implantation d'un firmware standard sur la Trigorilla.
  15. Bonjour tout le monde je cherche activement quelqun qui développe marlin et les firmware decran pour alfawise u 30 pro ou une source qui me permet d'échanger avec ces personnes j'aurais profondément besoin de leur aide Mon soucis j'ai une nouvelle version de la u30pro nouvelle carte mère et écran jamais vu (origine aucune modif) je l'ai mise a jour avec visiblement pas la bonne mise a jour depuis impossible de me servir de l'imprimante
  16. Bonjour à tous, Alors voilà, je suis l'heureux propriétaire d'une Ender 3 PRO (v1.5 avec une carte mère v4.2.2/32 bits d'origine) qui fonctionne parfaitement depuis plusieurs semaines. J'ai acheté un BLTouch que j'ai monté sans difficulté sur l'imprimante (il y a un port dédié sur la carte mère v4.2.2. Pratique !). Pour utiliser cet accessoire, je dois mettre à jour le firmware de l'imprimante et mettre à jour MARLIN (actuellement v0.0.6). J'ai trouvé beaucoup de tutos spécifiques pour les cartes mère v4.2.2 (32bits), et tous expliquent que sur ce modèle, la mise à jour se fait simplement via une carte SD, sans bootloader, sans manip préalable. Seulement voilà, impossible de flasher le firmware de mon imprimante pour ajouter les options de "Bed Leveling" ! J'insert la carte avec le nouveau firmware (.BIN), je démarre l'imprimante, et la, RIEN ! L'imprimante démarre normalement, détecte bien la carte SD mais la mise à jour ne se lance pas automatiquement (j'ai essayé avec plusieurs carte SD et diffèrent type de formatage). J'ai également essayé plusieurs versions de firmware: Près à l'usage, dispo sur les sites Creality & Marlin, ou que j'ai édité grâce a PlatformIO (Virtual Source Code). Les résultats sont identiques: La mise à jour ne se fait pas. A noter que mon imprimante détecte bien les différentes cartes SD et que je n'ai jamais eu de problème pour imprimer mes objets (ni avant la BLTouch, ni maintenant). J'ai bien essayé de démonter le BLTouch, mais rien ne change : démarrage normal de la machine quoi qu'il arrive. Quelqu'un aurait-il une idée pour que la mise à jour se lance ? D'avance, merci beaucoup pour votre aide. Sam Config: Ender 3 PRO (v1.5) Carte mère v4.2.2 (32bits) avec Marlin 0.0.6
  17. Salut les Makers ! J'ai un soucis, après avoir fait le tour de reddit et gitub avec mon anglais approximatif, je suis coincé. J'ai acquis un carte mère BIGTREETECH SKR 1.4 turbo avec pilote TMC2209 Pour une Anet a8PLUS. Après avoir modifié le câblage de ma machine pour correspondre au bonnes polarité de la carte, j'ai pu flasher un firmware test avec la carte SD afin de tester la bête. Tout va bien, tout les branchement sont corrects, j'ai mes retours sur Repetier des infos moteurs et de la version installée. Il me reste plus qu'a inverser le sens d'un moteur et paramétrer 2 trois petit truc. Une fois mes changements effectués et compilé via visual studio, je met le firmware.bin sur une SD formaté en fat32. Mais la SKR ne prend pas en compte ce firmware. J'ai essayé avec plusieurs SD. Je suis a cours d'idée Est il possible que la carte soit "briquée" ? Quelqu'un pour me sauver de ce casse tête ? Merci de votre lecture !
  18. Petit tuto sans prétention pour qui veut comprendre quelques aspects de Marlin, et surtout comment trouver de la place pour ceux qui, comme moi, ont une carte mère limitée. Les plus assidus du forum n'y apprendront rien ou presque, pour le reste, j'espère que ce post pourra être utile. Je suppose dans ces lignes que le lecteur sait déjà comment flasher sa machine avec le logiciel Arduino, et modifier les fichiers configuration.h et configuration_adv.h Je vais essayer de suivre l'ordre des fichiers de configuration, pour ne pas avoir à chercher trop longtemps les lignes correspondantes, mais il faut savoir que je ne détaillerai pas tout : Bien des lignes doivent rester telles quelles si l'on veut garder une imprimante fonctionnelle. Pour info, je me base sur une version de Marlin 1.1.9. Fausses idées toutes faites Tout d'abord, je souhaitais tuer dans l’œuf les fausses croyances que j'ai déjà pu lire ici et ailleurs : Il est inutile de supprimer les commentaires, cela ne vous fera que perdre votre temps Les fonctions commentées (celles commençant par '//'), ne sont pas incluses à la compilation, il est tout aussi inutile des les supprimer Fichiers de langues inutilisées : Dans language_fr.h par exemple, on voit que des tas de lignes concernant le détecteur de fin de filament, l'utilisation de l'UBL (Unified Bed Leveling), etc qui ne sont pas commentées. Même si vous n'utilisez pas ces fonctions, il est inutile de supprimer ou commenter ces variables de langue, elles ne seront pas incluses dans la compilation de Marlin. Lors de la compilation, Arduino va aller chercher et compiler uniquement les informations qui sont nécessaires, aucun superflu ne sera mis en mémoire. Dans la même lignée, rien ne sert de supprimer les lignes vides. Pour la bonne compréhension : - Chaque ligne qui commence par '//' est un commentaire ou une fonction commentée. Cela veut dire qu'Arduino ne lira pas cette ligne, et passera à la suite. - Chaque ligne qui commence par '#' est une instruction. Seules ces lignes seront lues, interprétées et compilées pour votre imprimante. Configuration.h Je ne détaillerai ici que le fichier configuration.h. J'espère avoir le temps dans les jours à venir de faire la même chose pour le fichier configuration_adv.h. Jacky Tuning On commence avec du superflu, l'écran de démarrage : Ligne 80 du fichier : #define STRING_CONFIG_H_AUTHOR "Schyzo, Anet E12 BLTouch" // Who made the changes. #define SHOW_BOOTSCREEN #define STRING_SPLASH_LINE1 "V1.1.9 for Anet E12" // will be shown during bootup in line 1 #define STRING_SPLASH_LINE2 "Adapted For Schyzo" // will be shown during bootup in line 2 Ces 4 lignes ne font qu'afficher l'écran de démarrage ( Boot Screen). L'imprimante n'a pas besoin de ça, et moi non plus. Sans cet écran, l'imprimante sera lancée environ 5 secondes plus rapidement. Commentez-donc ces 4 lignes (en ajoutant '//' devant chaque ligne) si vous voulez gagner plus de 1000 octets (1282 chez moi). Toujours dans le look, ligne 97 : #define SHOW_CUSTOM_BOOTSCREEN Ceci ne sert qu'à afficher une image personnalisée définie dans le fichier Marlin/_Bootscreen.h au démarrage. Certains fournissent une image comme TH3D qui ne fait qu'alourdir le firmware. Vous pouvez commenter Puis, à la ligne 100 : #define CUSTOM_STATUS_SCREEN_IMAGE Même combat, une image personnalisée sur l'écran d'accueil, définie dans le fichier Marlin/_Statusscreen.h comme ici : Vous pouvez commenter cette ligne pour gagner de précieux octets (voir plus). PID Le PID (Proportional Integral Derivative) est un procédé de Marlin et autres firmwares qui permet une montée en température optimisée des éléments chauffants (buse et lit). Lorsque le PID de ces éléments n'est pas activé, la montée en température est définie en 'bang-bang', comprendre en gros en binaire : "Si c'est trop froid, j'envoie du courant à fond, si c'est à bonne température, je coupe". Aussi la température ne fait que monter et descendre, ce qui peut poser une dégradation de l'impression notamment avec la température de la buse. A titre d'exemple, j'ai trouvé cette image sur le forum reprap.org : Page en question : https://reprap.org/forum/read.php?262,782815 Exemple de courbe de température en bang-bang : Avec utilisation du PID : Bref, si j'en parle ici c'est que l'utilisation du PID pèse quand même quelques kilos dans la bataille du gain de mémoire. Pour ma part, j'ai activé le PID de la buse et du lit, quitte à supprimer d'autres fonctions. PID de la buse : Pour l'activer, il faut se rendre à la ligne 362 : #define PIDTEMP Puis environ 20 lignes plus bas, il faut définir les valeurs Kp, Ki et Kd : #define DEFAULT_Kp 28.94 #define DEFAULT_Ki 2.37 #define DEFAULT_Kd 88.30 Si ces lignes sont commentées, décommentez-les. Ces valeurs que je n'expliquerai pas faute de compétence (et ce n'est pas le sujet), sont MES PROPRES valeurs. C'est elles qui définiront la montée en température de votre élément chauffant. A chaque changement de buse ou matériel chauffant (cartouche chauffante par exemple), il faut redéfinir ces valeurs. Pour cela, je vous renvoie vers un tuto du forum qui explique pas à pas la marche à suivre pour récupérer ces 3 paramètres selon votre machine : A noter que l'utilisation du PID pour la hotend requiert environ 3300 octets. PID autotune : Marlin propose d'ajouter un menu dans l'imprimante afin de lancer un autotune, c'est à dire que vous pourrez lancer directement depuis l'écran de l'imprimante un autotune qui calculera et enregistera les meilleurs valeurs pour votre imprimante. Cette fonction lancera une montée en température de la buse (température que vous définirez via l'écran de l'imprimante directement), jugera et enregistrera dans l'EEPROM des meilleurs valeurs obtenues. Pour cela, décommentez la ligne 367 : #define PID_AUTOTUNE_MENU Lors de l'autotune, sélectionnez une température que vous employez le plus. Par exemple si vous n'imprimez que du PLA et PETG, prenez une moyenne haute à 230° par exemple. Le PID autotune occupera 600 octets environ de plus. PID du bed : Pour le lit, l'utilisation du PID reste identique, à savoir une température constante. En mode BED_LIMIT_SWITCHING en revanche, on retrouve la chauffe binaire : On chauffe à fond ou rien du tout. Si vous souhaitez activer l'utilisation du PID pour le lit chauffant, décommentez la ligne 407 : #define PIDTEMPBED Et n'oubliez pas de commenter la ligne 409 afin de libérer un peu de place : //#define BED_LIMIT_SWITCHING Puis comme pour la buse, définissez les valeurs de Kp, Ki et Kd ligne 424 : #define DEFAULT_bedKp 255.01 #define DEFAULT_bedKi 17.39 #define DEFAULT_bedKd 934.85 L'utilisation du PID pour le lit chauffant occupera environ 1400 octets de plus que le mode BED_LIMIT_SWITCHING. A noter qu'il ne sera pas possible, même en ayant activé l'autotune, de lancer un test autotune pour le bed depuis l'écran LCD (vous ne devrez pas avoir à le changer régulièrement, je l'espère pour vous ). Là encore, je vous renvoie vers le tuto de neoraptor pour récupérer les valeurs Kp, Ki et Kd pour votre lit : Protection contre vous-même : Si jamais vous avez confiance en vous, sachez qu'il est possible de désactiver la protection d'extrusion à froid, ligne 445 : #define PREVENT_COLD_EXTRUSION // Permet de ne pas faire tourner l'extrudeur si la température de la buse n'est pas d'au moins 170° (EXTRUDE_MINTEMP) et la protection d'une trop grande extrusion manuelle, ligne 452 : #define PREVENT_LENGTHY_EXTRUDE // Protection pour ne pas extruder plus de 200mm (EXTRUDE_MAXLENGTH) en dehors d'une impression Ces 2 fonctions commentées vous feront gagner presque 1000 octets, à vous de jauger votre confiance en vous Je ne détaillerai pas la désactivation des protections thermiques du bed et de la hotend, qui sont à mes yeux essentielles et donc non négociables. Bed leveling Si certains ont déjà du mener la bataille des octets avec Arduino, ceux-ci savent combien l'utilisation d'un palpeur est lourd. Pour avoir fait quelques tests pour ce tuto, j'estime à 18ko le poids de l'utilisation d'un BLTouch par rapport à un simple endstop. Mais saviez-vous que vous pouviez tout de même espérer libérer un peu de place ? Chaque mode de leveling pèse plus ou moins lourd, et est plus ou moins complet forcément. Bi-linéaire Ligne 982 : #define AUTO_BED_LEVELING_BILINEAR Le mode certainement le plus utilisé et adapté à la plupart des plateaux. Grâce à un palpeur/sonde (BLTouch ou autre), il fait 3 palpages (points) ou plus dans chaque axe (X Y) et en détermine grossièrement ou finement selon le nombre de points déterminés les défauts du plateau, qu'il corrigera pendant l'impression. Nécessite 11 ko sur la carte. 3 points Ligne 980 : #define AUTO_BED_LEVELING_3POINT Avec un palpeur, sonde 3 points déterminés et détermine le nivellage du plateau. Plus léger (6 ko), à n'utiliser que si vous êtes sûrs que votre plateau est bien plat. Linéaire Ligne 981 : #define AUTO_BED_LEVELING_LINEAR Semblable au mode bi-linéaire, corrige un défaut de lit qui ne serait pas correctement incliné. Ce mode ne corrige pas les défauts d'un lit déformé (creux au centre par exemple). Nécessite 11 ko sur la carte, je cherche l'intérêt de ce mode. Unified Bed Leveling (UBL) Ligne 983 : #define AUTO_BED_LEVELING_UBL Ce mode est trop gros pour ma carte, aussi je n'ai pas pu le tester. Quoi qu'il en soit, celui-ci permet de créer une matrice très précise de votre lit et d'en enregistrer les relevés dans l'EEPROM. Puis à chaque impression, palpe 3 points pour déterminer l'inclinaison et les défauts du lit puis s'appuie sur les valeurs précédemment enregistrées pour corriger très précisément l'impression en fonction des défauts de votre lit. Pèse approximativement 48 ko. Mesh Leveling Ligne 984 : #define MESH_BED_LEVELING Un mode que j'ai découvert il n'y a pas longtemps. Celui-ci permet de corriger une déformation du lit, sans nécessiter de palpeur. Vous faites le sondage à la main (aidé par Marlin bien sûr) avec votre feuille de papier, vous jouez avec le Z depuis l'écran LCD et celui-ci corrige les défauts du lit pendant l'impression, comme si vous aviez un BLTouch. 9.7 ko nécessaires pour ce mode. Hauteur lissée (fade height) Avec certains bed leveling activés (Bi-linéaire, Mesh leveling ou UBL), vous avez la possibilité de définir une hauteur lissée, c'est à dire que pendant l'impression, Marlin va au fur et à mesure corriger la pièce pour que le défaut du lit ne soit plus visible à partir de X mm (définie via l'écran LCD ou par la commande M420 Z(hauteur). En exagérant, si votre lit est creux au centre, on peut imaginer imprimer une boite ainsi : En rouge en haut le résultat sans la hauteur lissée, en vert ce que donnera l'impression avec la hauteur lissée. Nécessite 1600 octets. Bed leveling via le LCD Ligne 1106 : #define LCD_BED_LEVELING Permet de faire le leveling si vous avez un des modes cités au dessus activé. Si vous avez activé le Mesh Leveling (manuel), Marlin vous guidera étape par étape via l'écan LCD pour faire le leveling. Requiert environ 1 ko. Déplacement de la tête automatique Ligne 1114 : #define LEVEL_BED_CORNERS Depuis l'écran LCD, permet de faire bouger la buse automatiquement pour faire le réglage aux 9 points du plateau en leveling mauel. Nécessite 1200 octets. Fonctions additionnelles Préchauffage J'ai lu encore récemment qu'on pouvait gagner de la place en commentant les fonctions de préchauffage de PLA et ABS. Bien que je les trouve utile, voilà comment gagner 40 octets. Oui, pas un de plus, 40... Commentez les lignes 1262 à 1268 : #define PREHEAT_1_TEMP_HOTEND 210 #define PREHEAT_1_TEMP_BED 60 #define PREHEAT_1_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 #define PREHEAT_2_TEMP_HOTEND 235 #define PREHEAT_2_TEMP_BED 80 #define PREHEAT_2_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 Il vous faudra également commenter ces lignes dans le fichier configuration_store.cpp, à la ligne 1820 : #if ENABLED(ULTIPANEL) lcd_preheat_hotend_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_hotend_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_bed_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_BED; lcd_preheat_bed_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_BED; lcd_preheat_fan_speed[0] = PREHEAT_1_FAN_SPEED; lcd_preheat_fan_speed[1] = PREHEAT_2_FAN_SPEED; #endif Notez que mes valeurs ne sont plus celles par défaut. Plutôt que de les virer, j'ai renommé 'ABS' en 'PETG' dans les fichiers de langue, bien plus utile que de tout supprimer pour gagner une misère. Je ne recommande absolument pas de toucher aux fichiers cpp, à vos risques et périls. Modifier les valeurs de l'EEPROM Ligne 1230 : #define EEPROM_SETTINGS Permet depuis votre PC relié à l'imprimante ou l'écran LCD de modifier la vitesse max, accélérations, jerk, steps/mm, offset Z etc etc Si vous êtes certains de ne plus toucher à ces réglages ou de flasher à chaque fois votre imprimante pour les modifier, vous pouvez commenter cette ligne afin de libérer 5.7 ko Récupérer les valeurs de l'EEPROM Ligne 1231 : #define DISABLE_M503 Pour gagner 2800 octets, il faut ACTIVER (ne pas commenter) cette ligne. Permet depuis un terminal de récupérer les paramètres de l'EEPROM (accélération, vitesses, steps/mm, ...). Nettoyage de la buse Il existe une fonction permettant avant chaque print de nettoyer la buse en l'envoyant à un point spécifique de votre plateau (ou légèrement en dehors). Voilà par exemple la réalisation de notre ami @Jean-Claude Garnier qui envoie sa buse se faire polisher sur une brosse à dent : Pour l'activer, ligne 1328 : #define NOZZLE_CLEAN_FEATURE Nécessite 1.7 ko Carte SD Pour ceux qui n'impriment que via PC ou Raspberry, sachez qu'il est possible de désactiver le support de la carte SD. Commentez la ligne 1433 : //#define SDSUPPORT Cela vous libérera presque 17 ko dans la carte de l'imprimante, mais impossible d'utiliser la carte SD.. Pour les extrêmes Encore une fois, si vous n'imprimez que depuis le port USB de votre imprimante, il se peut que vous n'ayez même pas besoin de l'écran. Par exemple, en désactivant l'écran LCD de mon Anet, ligne 1757 : //#define ANET_FULL_GRAPHICS_LCD Cela me fait économiser 39 ko de mémoire que je peux réutiliser ailleurs. Mais je n'ai plus d'écran, tout se fait depuis le PC ou le Raspberry. Voilà pour le fichier de configuration.h, j'essayerai de faire configuration_adv.h dans les jours à venir. N'hésitez pas d'y aller de vos retours si des passages sont à améliorer, réctifier ou clarifier.
  19. Bonjour, je suis a la recherche d'un firmware.bin pour ma ender 3 qui serait compatible avec le 3d touch (bltouch chinois) que je vient de commander. J'ai trouver sur le site de creality un firmware mais je ne sais pas si ils serait compatible avec mon imprimante. (j'ai les drivers A4988.)4.2.2 -32bit Marlin2.0.1 BLtouch V1.1.2without adapter board.rar Pouvez vous me dire si ils est compatible avec ? Merci d'avance
  20. Bonjour, je cherche un firmware.bin qui serait compatible avec le 3d touch (bltouch chinois https://fr.aliexpress.com/item/1005001768221232.html?spm=a2g0o.productlist.0.0.7708378cGvgePV&algo_pvid=4eb5c58b-a83d-4f3a-bc87-25b807996903&algo_expid=4eb5c58b-a83d-4f3a-bc87-25b807996903-3&btsid=0b0a187916108095626543655e04af&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_,searchweb201603_ J'ai une ender 3 avec une cm v4.2.2 avec les drivers A4988 et je voudrais utiliser marlin bugfix 2.0. Merci a ceux qui pourrons m'aider. (Je compte utiliser le support direct drive qu'on peut monté le bl touch dessus je vous met le lien si cela a une importance quelconque https://www.thingiverse.com/thing:3443609 Merci d'avance !
  21. Bonjour à tous je souhaiterais savoir comment flasher une ender 3 car je viens de mettre mon skr 1. 4 turbo l'alimentation démarre mais rien ne s'allume je ne possède pas d'arduino sauriez-vous où je pourrais trouver 1 firmware prêt à l'emploi
  22. Bonjour à tous, Creality continue de se mettre en conformité avec la licence Open Source de Marlin. La majorité de leurs modèles sont concernés. Le seul absent pour le moment est la CR X. L'adresse pour récupérer ceux-ci se trouve là. Faites chauffer Arduino et bonnes compilations.
  23. Bonjour à tous, (et bonne année 2021) Concernant mon ender 3 pro, je viens d'avoir une carte mère 4.2.7. Je cherche à changer de firmware (français + changer quelques options comme le BANG_MAX par exemple + et en virer d'autres). De ce que j'ai compris dans pas mal de tuto (Vidéo youtube), j'ai - Télécharger visual studio + platformIO + auto build Marlin - Télécharger marlin bugfix 2.0 (ici) - Configurations-release-2.0.7.2 J'ai donc créé mon projet (à partir des fichiers de base Ender-3 Pro V427), modifier les fichiers configuration.h et configuration_adv.h. Je build ensuite avec "Marlin Firmware auto build". Message au niveau du terminal : succeeded. Message au niveau de l'environnements : Last build incomplete( pas d'infos supplémentaires) et quand je souhaite load vers mon imprimante, j'ai un message d'erreur (voir photo) Auriez vous des idées ? Pistes ? Solutions ? Merci d'avance
  24. Bonjour a tous je suis novice en impression 3d voici mon problème j'ai mis a jour mo alfawise u30 pro avec le firmware .hex fourni dans la description de l'imprimante sur gearbest j'ai installé la mise à jour depuis le tactile de mon écran ne fonctionne plus j'ai essayé d'injecter marlin avec arduino etc en vain je me suis dis qu'il fallait peut être simplement changer l'interface j'ai donc télécharger l'interface et inséré ma carte sd dans l'écran et la ecran bleu lignes blanches mais aparement normal j'ai attendu 4h et toujours cette même page impossible de faire refonctionner l'imprimante aidez moi je vous en prie
  25. Bonjour, J'ai des problème de qualité depuis mon upgrade. Les impressions réalisées depuis octoprint sont dégradées sur les petits mouvements alors que l'impression est bonne depuis la carte SD On le voit sur les formes arrondies qui sont plus épaisses et portent de nombreux blobs alors que sur la longueur c'est bien lisse. J'ai essayé plusieurs choses : - passer au raspberry 4 (cela a un peu améliorer la qualité) - passer à 115200 baud => pas de changement - réduire le feed rate à 75% d'octoprint ==> pas de changement Le firmware utilisé : CrealityDwin_2.0 : https://github.com/InsanityAutomation/Marlin/tree/CrealityDwin_2.0
×
×
  • Créer...